Publicité

27 mai 2020 - 17:00

Ville Saint-Georges

Le camp de jour revient avec moitié moins d'accueil

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

Le camp de jour de la Ville de Saint-Georges revient cette année du 29 juin au 14 août prochain, soit une durée de sept semaines comme par les années passées, mais en raison de la pandémie de la COVID-19 et des règles de santé publique, il ne pourra accueillir que la moitié de la clientèle de l'an dernier.

C'est ce qu'on annoncé les autorités municipales aujourd'hui lors d'une traditionnelle conférence de presse en personne à l'hôtel de ville.

En effet, le camp pourra accueillir un maximum de 575 enfants comparativement à quelque 1150, à l’été 2019. 

« On a regardé le guide de référence [de la santé publique] dans tous les sens pour trouver tout ce qu'on pouvait faire pour faciliter la tenue de ce camp de jour. La bonne nouvelle, c'est qu'il va y en avoir un camp », de dire Carole Paquet, directrice des loisirs et de la culture lors du point de presse tenu en compagnie du maire, Claude Morin, et du directeur général, Claude Poulin.

Comme les ratios moniteur/enfants sont modifiés afin que les groupes soient plus petits (1/5 pour les groupes de 5 et 6 ans ➢ 1/7 pour les groupes de 7 et 8 ans ➢ 1/10 pour les groupes de 9 ans et plus) pour assurer une distanciation, il y aura maintenant quatre sites pour la tenue du camp: Centre sportif Lacroix Dutil (350 enfants), Parc des Sept-Chutes (85 enfants), Parc Caron (70 enfants) et le tout nouveau lieu cette année, le parc de l’école Dionne, qui pourra recevoir 70 enfants.

Quant aux moniteurs et animateurs, même si le ratio a changé, le nombre de celles et ceux qui seront engagés demeure le même puisque les inscriptions sont coupées de moitié. « Et nos moniteurs reviennent tous à 100% », de signaler avec joie le maire Morin.

Les inscriptions, qui se feront seulement en ligne, débuteront le jeudi 4 juin, dès 6 h du matin et selon la formule du premier arrivé. Cette période se terminera le lendemain soit le vendredi 5 juin à 17 h. Il n'y aura aucune inscription sur place.

Alors que la Ville ne recueillera que le quart des revenus, comparativement à l'année dernière, « on a gardé le même prix, même si on va fonctionner à perte », de dire Claude Morin. Cette tarification est de 196 $ pour les résidents avec la carte-loisirs et de 245 $ pour les résidents sans la carte-loisirs.

Les parents pourront payer par carte de crédit uniquement en un seul paiement. Les places étant de facto limitées, celles-ci seront réservées aux enfants dont les parents demeurent à Saint-Georges. Les enfants acceptés devront avoir au moins 6 ans au 1er octobre 2020. Qui plus est, il n'y aura pas de camp de demi-journée. 

Puisqu'il y aura moitié moins de places, Carole Paquet a invité les parents à profiter des prochains jours pour procéder à la mise à jour des coordonnées dans leur dossier d'inscription sur le site Internet « afin d’être fin prêt le 4 juin » 

Accès et mesures
L’horaire des quatre sites, qui est plus court en termes de temps que l'an dernier, sera du lundi au jeudi de 7 h 30 à 16 h 45 et le vendredi de 7 h 30 à 11 h 30 

Les heures autorisées pour venir déposer et chercher les enfants seront, pour le dépôt, du lundi au jeudi de 7 h 30 à 9 h et le vendredi de 7 h 30 à 8 h 30; pour le retour, du lundi au jeudi de 15 h 30 à 16 h 45 et le vendredi de 10 h 30 à 11 h 30 

Lors des jours de pluie, on demande aux parents, dans la mesure du possible, de garder leur enfant à la maison. Cette mesure de rester à domicile s'applique obligatoirement si l'enfant présente des symptômes apparentés à la COVID-19 (fièvre, toux sèche, perte de l’odorat, etc.).

Les représentants de Ville de Saint-Georges ont confirmé que l'administration municipale allait déployer également de nombreuses mesures sanitaires sur les quatre sites où se tiendront les activités de camp de jour, soit:

➢ Respect de la règle de distanciation physique de 2 mètres
➢ Entretien régulier des équipements
➢ Lavage des mains fréquent et obligatoire
➢ Désinfection de tout le matériel
➢ Non-utilisation du matériel non lavable
➢ Jeux à l’extérieur même en cas de pluie légère (imperméable dans le sac à dos)
➢ Aucun parent dans les locaux et dans les parcs qui devront patienter sur le site d’accueil et de départ. ➢ Favoriser que le même parent vienne déposer et chercher son enfant 

Le maire, Claude Morin, a tenu à souligner tous les efforts ont été faits afin d’accepter le maximum d’enfants.

« La réalité que nous vivons est très contraignante, mais nous avons étudié toutes les possibilités pour accueillir le plus de jeunes possible. Nous sommes bien conscients que, malgré toute notre bonne volonté, ce n’est pas tous les enfants qui pourront venir au camp de jour cet été », de dire à regret le premier magistrat qui a signalé que plusieurs municipalités du Québec n'en tiendraient même pas cette année.

Par ailleurs, en fin de conférence de presse, la directrice du Service des loisirs et de la culture, Carole Paquet, a indiqué que le bibliothèque municipale n'ouvrirait pas ce vendredi 29 mais au début du mois de juin. 

Elle a aussi annoncé que la Ville avait relâche quelque 7 000 truites ce matin en amont du barrage Sartigan.

Elle a enfin demandé la collaboration des résidents de ne pas enlever les pellicules de plastique des modules de jeux dans les parcs de la Ville puisque leur usage est encore interdit.

PHOTO: Derrière, Claude Poulin, directeur général, Claude Morin, maire, Carole Paquet, directrice du Service des loisirs et de la culture, devant, les grandes responsables du camp de jour, Valérie Lapierre, coordonnatrice, camp de jour pour les jeunes, Isabelle Gagnon, chef de division, loisirs et plein air et Line Turgeon, régisseure, ski et plein air.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo . C'est en ces temps d'épreuvres que l'on reconnaît les personnes qui ont a coeur de réussir et accomplir quelque chose ......vous avez travaillé pour nos jeunes et les citoyens de Saint-Georges . Félicitations pour votre travail et continuez de construire . N'avoir rien fait et fermer les camps de jour auraient été faciles mais vous avez travaillé pour que ça se réalise, Merci

    Un grand-père pour ses petits-enfants - 2020-05-27 17:43