Publicité

16 octobre 2020 - 13:30 | Mis à jour : 13:44

Rendez-vous régionaux de l’UMQ

Les élus municipaux de Chaudière-Appalaches ne comprennent pas les mesures imposées aux restaurants

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Toutes les réactions 9

Les élues et élus municipaux de la région de Chaudière-Appalaches ne comprennent pas les mesures sanitaires appliquées aux restaurants, explique Claude Morin, président du caucus régional de Chaudière-Appalaches et maire de Saint-Georges à la suite des Rendez-vous régionaux de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

En effet, une partie des élus municipaux de la région de Chaudière-Appalaches se rencontraient virtuellement ce matin.

Cette rencontre permettrait aux autorités municipales de faire le point sur la deuxième vague de la COVID-19 et de discuter des différentes actions à prendre afin de participer à une relance sécuritaire de l’économie.

Le maire de Saint-Georges, Claude Morin, qui agit également comme président du caucus régional de Chaudière-Appalaches, explique que les élus de Chaudière-Appalaches présents étaient unanimes sur la plupart des sujets à l'ordre du jour.

Mesures sanitaires pour les restaurants
Premièrement, les élus de la région ont affirmé ne pas comprendre les mesures sanitaires imposées aux restaurants dans le contexte de la deuxième vague de la COVID-19.

« C’est un pan de l’économie qui n’avait pas de problèmes et dans lequel les gens ont investi plusieurs efforts, en dollars et en idées, pour rendre ça le plus sécuritaire possible, mais ce sont eux qui ont été les premiers à devoir fermer. On ne comprend pas trop. On espère que le 29 octobre, les restaurants pourront rouvrir », explique Claude Morin.

Loi 67
Les élus de Chaudière-Appalaches sont également en opposition au projet de loi 67, en raison de l’article 81 qui prévoit d’empêcher aux municipalités le droit d’interdire, par règlement de zonage, la location à court terme (de type Airbnb) d’une résidence principale.

« Le gouvernement doit laisser les municipalités gérer l’aménagement de leur ville », commente le maire de Saint-Georges.

Cet avis est également partagé par la Table régionale des élus municipaux de  Chaudière-Appalaches (TREMCA) a fait savoir Claude Morin qui siège également sur le conseil d'administration de la TREMCA.

Loi 66
D'un autre côté, la loi 66 a eu un écho positif parmi les élus de Chaudière-Appalaches. En effet, ceux-ci soulignent la nécessité d’accélérer les processus de projets d’infrastructure, particulièrement en cette période de relance économique.

Persévérance scolaire
La persévérance scolaire a également été un sujet abordé lors de cette rencontre. En effet, il y a été souligné que l’UMQ et le gouvernement devaient s’assurer de sensibiliser les jeunes à demeurer à l’école dans le contexte de crise sanitaire où la motivation est plus difficile à maintenir. 

Entreprises manufacturières
La rencontre a également permis aux élus d'avoir une vision plus large de la situation des entreprises manufacturières dans tout Chaudière-Appalaches.

En effet, même si la situation des entreprises manufacturières n’est pas optimale, celles-ci vont tout de même relativement bien.

« Il ne faut pas que pas ça dure trop longtemps, mais on s’estime chanceux comparativement à d’autres régions », commente le président du caucus régional de Chaudière-Appalaches.

COVID-19
Finalement, les élus de la région ont également pu remarquer que les mesures sanitaires étaient respectées par  la majorité des citoyens, et ce sur l'ensemble du territoire de Chaudière-Appalaches.

Claude Morin a souligné la pertinence de ce genre de rencontre afin d’offrir un bon portrait de tout ce qui se passe dans la région.

L'UMQ représente les municipalités de toutes tailles dans toutes les régions du Québec. Ses membres comptent plus de six millions de citoyens et citoyennes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

9 réactionsCommentaire(s)
  • Pour la persévérance à l'école mon garçon avait de super note et il dit qu'il n'est plus capable de se concentrer avec le masque en classe mot te te engourdissement somnolence. Avant il jouais au football secondaire 1 et de la musique maintenant plus de sport plus de musique et plus d'air. Il n'a que 13ans et il est décourager car il faisait très attention il vont anéantir nos jeune. Faite quelques chose svp.

    YVAN LESSARD - 2020-10-16 21:24
  • Bonjour je suis entièrement d'accord avec M. Morin .

    Gervais Lariviere - 2020-10-16 23:20
  • J'en ai une idée. Que le gouvernement engagent des agents de sécurité qui feront respecter les restrictions dans les bars et restaurants sous peine de sanctions, non pas au propriétaire... Mais au client qui ne respecte pas les règles. De cette façon. Les gens travailleront, payeront leur du au gouvernement ainsi que les propriétaire et les citoyens passeront de bons moments

    Dave Potvin - 2020-10-16 23:58
  • Vous avez raison et merci de nous représenter , effectivement pour avoir sillonné à moto les routes de notre si belle MRC la très grande majorité des gens respectent les consignes 90% facile et cest surprennent de voir ça. Relançons l'économie et vivement la restauration. Bravo et merci à nos élus.

    Réal Blais - 2020-10-17 06:05
  • Je suis d accord avec le maire les restaurants et tous les commerces il droit ouvrir paye des taxes loyer il on du personnel vraiment ridicule lâcher pas

    Gerard bizier - 2020-10-17 17:13
  • c'est pourtant pas si difficile à comprendre...restos fermés, moi de monde qui circule, moins de monde qui circule, mois de contamination. Je comprends les restaurateurs, mais à un moment donné, il faut prendre le taureau par les cornes....ç'est long, mais il faut continuer nos efforts communs. C'est impératif, et pendant ce temps, on commande des take-out!
    Désolée, mais il faut ce qu'il faut, et en ce moment c'est ça.

    MmeMo - 2020-10-19 09:04
  • Facile: Sanctionner sévèrement les restaurants fautifs et laissez ceux qui suivent les consignes ouverts!

    Carolyne - 2020-10-19 11:08

  • 👍 J’approuve sans aucune réserve le commentaire de « Carolyne ».

    À défaut, comment notamment justifier de partir faire une balade dans la Beauce depuis la ville de Québec.

    La dernière fois on avait dîné à un resto ( Edifice brun, 2 étages, aménagement paysager devant, assis à l’intérieur mais donnant sur une résidence pour personnes âgées ) dont j’oublie le nom, au coin du pont à St-Ceorges-de-Beauce.

    Tout était très bon, excellent service. Excellent rapport qualité/prix.

    À défaut, on serait resté à Québec, ou bedon on aurait mangé nos sandwichs au Paris-pâté ❓Et la jeune serveuse n’aurait pas touché 20% pour son excellent service ❓

    André - 2020-10-19 13:03
  • je suis complètement d'accord a ce que les restaurants ouvrent le plus tôt possible ils ont tellement investi de temps et d'argent, plus l'économie roule, les taxes entrent les gens sont plus motivés, on continue a vivre tout en continuant a suivre les consignes sanitaires. la santé morale passe par le social, autant pour les enfants que les adultes. Mettez a l'amende ceux qui ne veulent suivre les consignes sanitaires. Je suis fatigué d'entendre toujours les mêmes consignes sanitaires plus ils nous rabattent les oreilles moins on écoute maintenant nous savons comment agir. Nous devrions faire une marche social collective pour que les restaurants non au bar ou karaoké restent ouverts

    Paule Roy - 2020-10-24 20:26