Publicité

4 février 2021 - 17:15 | Mis à jour : 17:21

Salaire du maire François Veilleux

La Ville de Beauceville tient à rectifier les faits sur un reportage de Radio-Canada

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Dans une communiqué de presse émis en fin d'après-midi aujourd'hui, la Ville de Beauceville a tenu « à rectifier les faits » à la suite de la publication ce 4 février d’un article de Radio-Canada Québec, sur le salaire du maire François Veilleux, qui remet en question, « de façon insidieuse » , l’intégrité et la réputation  d’une employée au service de la municipalité. 

Radio-Canada a diffusé ce matin un article intitulé Salaire du maire : Beauceville a autorisé une prime qu'elle savait non conforme dans lequel on indique que la directrice des finances et trésorière, Mélanie Quirion, » n’a pas précisé pourquoi elle a accepté de verser la prime, sans l’approbation nécessaire du conseil municipal, alors qu’elle avait elle-même déconseillé aux élus d’aller de l’avant. »

« Contrairement à ce qui a été véhiculé dans ce texte au sujet de la prime versée au maire François Veilleux en  2020, la directrice des finances et trésorière Mélanie Quirion n’a fait qu’obtempérer à la demande du conseil  municipal pour le versement des sommes dont il est question », peut-on lire dans ce communiqué préparé par le directeur des communications de la municipalité, Paul Morin.

« Il est donc complètement faux de dire qu’elle n’avait pas l’approbation des membres du conseil, puisque cette  demande venait spécifiquement des élus et qu’elle était dans l’obligation d’y donner suite, malgré ses mises en  garde quant à la procédure souhaitée et le versement de la prime avant l’adoption du règlement. La Ville de  Beauceville dénonce les propos mensongers tenus à l’endroit de Mme Quirion et l’amalgame de faits qui lui  porte préjudice dans cet article. En aucun temps, la Ville n’acceptera que l’intégrité et la réputation d’une  employée professionnelle et dévouée, ou de tout autre employé, soient bafouées sur la place publique », poursuit le communiqué

La municipalité précise qu'elle est dans l’obligation de » protéger ses employés et employées de toutes formes de préjudices et entend faire respecter ses droits à cet égard. »

Joint par EnBeauce.com, le directeur des communications, Paul Morin, a fait savoir que la Ville de Beauceville ne fera aucun autre commentaire dans le dossier de la prime salariale octroyée au maire  afin de respecter l’enquête du Commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes, processus auquel elle  entend offrir sa pleine et entière collaboration.

« J’ai déjà mentionné que toute la situation entourant l’augmentation salariale du maire est particulière. C’est pour cette raison que j’ai demandé à mon ministère, il y a quelques semaines, de se pencher sur cela. Maintenant, je tiens à rassurer les citoyens donc je vous confirme que le Commissaire à l’intégrité et aux enquêtes mène présentement une enquête pour faire la lumière », a déclaré la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, dans un bref courriel envoyé aujourd'hui par son attachée de presse,  Bénédicte Trottier Lavoie.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.