Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue EnBeauce.com

Jonathan V Bolduc vit son rêve d'enfant à la mairie de Saint-Victor

Chargement du vidéo
durée 14h00
10 décembre 2023
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

Voir la galerie de photos

En se faisant élire comme maire de Saint-Victor en 2013, Jonathan V Bolduc a réalisé l’un de ses rêves d’enfant.

« Ça remonte au plus loin que je me souvienne. J’étais tout petit et je souhaitais être dans le municipal. J’avais des petites autos avec des amis, des blocs Lego et j’avais ma ville où j’étais maire. Puis à un moment donné on regarde ça un peu plus sérieusement et puis c’est ça. C’est une forme d’ambition », a-t-il expliqué en entrevue avec EnBeauce.com. Il a également confié avoir été très inspiré par son père qui parlait beaucoup de politique.

S’il a choisi le secteur municipal, c’est parce que Jonathan V Bolduc aime être proche des citoyens. D’ailleurs, en 10 ans de mairie, il s’applique toujours à écouter ses habitants.

Tout n’est pas facile

Bien qu’il ait d'abord été conseiller municipal, Jonathan V Bolduc a été confronté à une certaine réalité devant maire. Tout n’est pas vraiment comme il l’imaginait. 

« Il y a tellement de choses qui traînent en longueur. Même si on est sept autour de la table à être d’accord, à vouloir aller dans un sens, il y a des lois et des règlements au niveau national, des délais (...), ça, c’est plate. On n’a pas 100 % de contrôle. » Une frustration à laquelle il fait face avec son équipe. 

Qui plus est, il a également relevé la difficulté à recruter du personnel. 

Fier des accomplissements

Le maire de Saint-Victor a quelques fiertés par rapport à ce qui a été accompli par son conseil depuis les 10 dernières années. Il a notamment mentionné le travail effectué pour les infrastructures, les routes et l'asphaltage des rangs progressifs. Il s’est aussi impliqué dans l’environnement pour protéger les lacs. Enfin, il tient à son plan de gestion et de remboursement de la dette pour limiter les impacts négatifs sur les citoyens.

Être un bon maire

Lorsqu’on le questionne sur les qualités d’un bon maire, monsieur Bolduc répond qu’il faut être à l’écoute, mais « Être à l'écoute ce n’est pas juste de dire “oui oui je vous comprends”, non il faut essayer de creuser, faire les suivis nécessaires. » 

Aussi, selon lui, il est important de savoir rester modeste également. « On n’a pas toujours besoin de réinventer la roue! C’est à peu près certain qu’il y a quelqu’un qui a fait de quoi avant nous.» 

Donc pour lui, s'informer et lire le plus possible sont deux choses essentielles.

Il a conclu ainsi : « Tant que les gens voudront de moi, je serai là. Présentement, est-ce qu’on fait la job? On devrait se “renmieuxté” régulièrement. »

Pour écouter l'entrevue complète avec Jonathan V Bolduc, maire de Saint-Victor, visionnez la vidéo ci-dessus.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Fonds culturel en Nouvelle-Beauce: 15 000 $ disponibles

Dans le cadre de sa première entente de développement culturel avec le gouvernement du Québec, la MRC de La Nouvelle-Beauce rendra disponible une enveloppe de 15 000 $ pour l'année 2024. L'appel de projets du Fonds culturel, qui sera bientôt lancé, vise à soutenir financièrement les projets à vocation culturelle, artistique et patrimoniale, ...

21 février 2024

Le projet de logements toujours prévu sur le site du Motel Royal

La projet de construction d'un édifice à logements sur le site du Motel Royal de Beauceville est toujours dans le plan de match des propriétaires de l'endroit. C'est ce qu'a confirmé le co-propriétaire, Carol Bolduc, lors d'un entretien téléphonique ce matin avec EnBeauce.com. Même que le projet d'origine a pris du galon, passant de 12 à 14 ...

21 février 2024

Saint-Georges: les employés des loisirs et de la culture adoptent un mandat de grève générale illimitée

Réunis en assemblée générale mardi, les membres du Syndicat des travailleuses et travailleurs municipaux de la Ville de Saint-Georges – CSN, qui représente les salarié-es du service des loisirs et de la culture, ont adopté un mandat de grève générale illimitée à 96%. Un avis de grève pour le 2 mars vient d’ailleurs d’être envoyé au ministère du ...