Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Malgré l'absence de permis du MAPAQ

Plusieurs municipalités confient leur gestion animalière à la conjointe du propriétaire de l'Escouade Canine

durée 18h01
10 juillet 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Quatre municipalités de Nouvelle-Beauce (Sainte-Marie, Saints Anges, Saint-Lambert-de-Lauzon et Frampton) ont choisi, durant les dernières semaines, d'octroyer un contrat à la nouvelle entreprise Service Animalier Beauce Chaudière-Appalaches inc., fondée par Mélanie Lecours, conjointe du propriétaire de l'Escouade Canine MRC, Simon Bédard. 

Les habitants des territoires concernés ont rapidement fait connaître leur mécontentement sur les réseaux sociaux, sachant que l'entreprise de Vallée-Jonction ne dispose pas de permis du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ), essentiel pour son fonctionnement.

Dans un premier temps, c'est la Ville de Sainte-Marie qui a dévoilé, ce mardi 9 juillet, avoir octroyé un contrat de 6 mois à l'entreprise de Mélanie Lecours. 

« Présentement, cette entreprise (S.A.B Beauce Chaudière-Appalaches Inc.) était la seule à pouvoir nous desservir. Notre contrat se terminant à la fin juin, nous n’avions personne pour le mois de juillet. Il y avait une autre firme qui pouvait nous prendre à partir du mois d'août, mais on restait avec une rupture de service entre les deux. On a donc pris une entente de 6 mois avec la nouvelle organisation qui n'est pas la même qu'avant. On s'est fait confirmer que le propriétaire (Simon Bédard) n'était plus là-dedans. On va aussi pouvoir voir pendant 6 mois comment ils se sont réorganisés. À partir des fêtes, on va probablement relancer un appel d'offres », a expliqué Gaétan Vachon, maire de Sainte-Marie à EnBeauce.com. 

Sachant que cette entreprise a été créée par la conjointe de Monsieur Bédard, qui demeure accusé de cruauté animale, alors qu'il était propriétaire de l'Escouade Canine MRC, le maire explique avoir avoir reçu les garanties nécessaires de la part des deux gérantes.

« Juridiquement, nos avocats ont parlé avec elle et nous nous sommes entendus pour que l’ancien propriétaire ne revienne pas. La dame qui gère avec elle nous a confirmé qu’il s’agissait d’une entité différente, avec un autre bâtiment ». 

Ce jeudi 10 juillet, c'est au tour de la Municipalité de Saint-Lambert-de-Lauzon de s’adresser à ses citoyens pour expliquer sa démarche auprès de cette nouvelle firme. 

« (...) Cette entente de service avec S.A.B. Chaudière-Appalaches était la seule option envisageable afin d’éviter une coupure de service. La direction de cette nouvelle entreprise nous a fermement affirmé leur volonté d’offrir un service à la hauteur des attentes des citoyens et dans le respect du bien-être animal », peut-on lire sur sa page Facebook. 

« La municipalité est consciente des préoccupations que ce changement peut susciter ainsi que des liens apparents avec l’ancienne entreprise. Le nouveau contrat sera l’occasion de valider les engagements des dirigeants, le niveau du service ainsi que le respect des bonnes pratiques applicables. Au terme de ce contrat de six mois, en décembre 2024, la situation sera réévaluée ». 

Contactées par nos soins à deux reprises, les municipalités de Saint-Lambert-de-Lauzon et de Saints-Anges n’ont pas retourné nos appels à l’heure d’écrire ces lignes. 

Une absence de permis qui pose question

Néanmoins, une question demeure sans réponse, à savoir qui va s’occuper des chiens et chats errants dans les territoires concernés, étant donné que l’entreprise ne dispose pas de permis du MAPAQ pour accueillir les animaux. 

« Je n'ai pas parlé directement avec l'organisation, mais ils nous avaient dit que toutes les demandes avaient été faites et qu’il y avait des ententes de principe. Mais je vais faire les vérifications auprès du MAPAQ », a ajouté le maire de Sainte-Marie. 

Contacté par EnBeauce.com, le MAPAQ a expliqué qu'il ne faisait aucune entente de principe avec les entreprises de gestion animalière, et a confirmé que l'entreprise de Vallée-Jonction n'avait aucun permis à ce jour.

Pour rappel, les entreprises qui offrent des services de gestions animalières doivent se conformer aux lois provinciales sur la santé et le bien-être animal en plus de posséder les permis requis. La gestion des chats et des chiens errants sont sous la responsabilité municipale et non provinciale, tout comme l’identification avec des médailles. 

En d’autres termes, les municipalités ont l’obligation de faire appel à une entreprise disposant des permis nécessaires pour la gestion animalière, ou doivent pouvoir prendre cette responsabilité en construisant un bâtiment répondant aux exigences du MAPAQ, afin d'accueillir les animaux errants. 

À ce jour, l'entreprise choisie par les cinq municipalités de Nouvelle-Beauce n’a donc pas le droit d’accueillir des animaux dans ses installations, et pourra seulement s'occuper de la vente de médailles.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2024

Frampton confirme son contrat avec l'entreprise de gestion animalière de Vallée-Jonction

Comme annoncé la semaine dernière par EnBeauce.com, la Municipalité de Frampton a officialisé, ce mercredi 17 juillet, son choix de confier sa gestion animalière à l’entreprise S.A.B. Chaudière-Appalaches, dirigée par la conjointe de Simon Bédard. Plusieurs autres municipalités de la Beauce n'ont pas encore pris de décision pour leur gestion ...

17 juillet 2024

C'est officiel, Beauceville a acheté l'usine Duvaltex pour 3,5 M$

Comme annoncé au conseil de ville ce lundi soir, la Ville de Beauceville a officiellement fait l’acquisition de l’édifice du 662, 9e Avenue appartenant à l’entreprise Duvaltex. La vente a été signée ce 17 juillet pour la somme de 3,5 millions de dollars. L'objectif étant d'en faire un centre de services municipaux et communautaires (CSMC) qui ...

17 juillet 2024

Saint-Georges: 9,2 M$ de permis de construction émis en juin

La Ville de Saint-Georges a donné son autorisation à 148 permis de construction et rénovation au cours du mois de juin, pour une valeur de 9 202 847$. Ces projets permettront notamment l’addition de 26 unités de logement. Parmi ceux-ci, l’un des plus importants projets est le réaménagement des bureaux de la SAAQ à l’intérieur du centre commercial ...