Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Afeas de Saint-Georges

Des mères et des grands-mères s’inquiètent de la crise climatique

durée 13h15
6 juin 2022
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Nous reproduisons ici l'intégrale d'une lettre de l’Afeas (Association féminine d’éducation et d’action sociale) de Saint-Georges qui a formé récemment un comité de travail préoccupé par la protection de l’environnement et tout ce qui concerne la crise climatique.

La crise climatique nous préoccupe tous. Nous nous demandons ce que nous pouvons faire pour améliorer la situation. Un comité de travail de l’Afeas locale Saint-Georges s’est penché dernièrement sur un des aspects de cette crise : la qualité de l’air.

La pollution de l’air est un mélange de substances chimiques, de particules et d’autres éléments présents dans l’air en quantités susceptibles de nuire à la santé des humains. Selon l’OMS, la pollution de l’air est le principal risque environnemental pour la santé dans le monde. Elle se retrouve aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de nos maisons.  Cette pollution aggrave les maladies pulmonaires et les troubles cardiaques existants. Elle a aussi été liée à certains cancers. Les nourrissons et les enfants sont particulièrement sensibles à la pollution de l’air parce que leurs organes sont en développement et qu’ils inspirent une plus grande quantité d’air pour leur poids corporel.

Il existe de grands pollueurs comme les transports ainsi que la production industrielle et agricole.  Mais nous sommes tous, d’une manière ou d’une autre, des pollueurs. Notre façon de consommer a un impact sur l’environnement. Les gouvernements font la sourde oreille aux scientifiques. On pouvait lire dans le Soleil du 14 mai 2022 que onze plans de réduction des gaz à effet de serre ont été élaborés au Canada entre 1988 et 2021. Aucun n’a atteint les cibles

En plus de causer des problèmes de santé importants, la crise climatique que nous traversons cause beaucoup d’écoanxiété surtout chez les jeunes. En effet, pas moins de 73 % des Québécois.e.s de 18 à 34 ans affirment faire de l’échoanxiété, une forme de détresse causée par l’incertitude face à l’avenir. 40 % des jeunes adultes disent même hésiter à faire des enfants. Si rien n’est fait, l’avenir s’annonce bien sombre. C’est le message que véhicule l’affiche que vous verrez apparaître dans notre milieu.

Nous ne pouvons nous contenter de voir défiler les mauvaises nouvelles sans réagir. Aussi l’Afeas Saint-Georges compte bien s’atteler à la tâche et poser des gestes pour lutter contre la pollution. Il n’est pas question d’effrayer ou de culpabiliser la population, mais bien de la conscientiser et d’encourager tous les gestes, même les plus simples, pour améliorer notre environnement. Rappelons-nous que l’action est le meilleur remède à l’écoanxiété que vivent nos enfants.

Les membre de l'Afeas Saint-Georges 

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • JL
    josette labbé
    temps Il y a près de 1 mois
    l'Afeas est l'Association féministe d'action et d'éducation sociale.
    Merci de le rectifier.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée 12h00

Crise des passeports : avez-vous changé vos plans pour vos vacances ?

Les images des longues files devant les bureaux des passeports et celles des piles de bagages dans les aéroports prouvent que les Québécois étaient prêts pour des vacances à l’extérieur du pays, mais que le système ne l’était pas.  Tout a débuté avec le retard des émissions de passeports et beaucoup sont allés directement dans les bureaux, mais ...

durée 10h30

La majorité de nos répondants n'ont pas déménagé

Près de 80 % de nos 86 répondants à la question de la semaine affirment que leur logement actuel leur convenait parfaitement et n'avait pas l'intention de déménager. Rappelons que la majorité des baux au Québec se terminent le 1er juillet. L’on peut dire que c’est la « Journée nationale du déménagement ».  Toutefois, la province et même le ...

28 juin 2022

Sondage: 56 % des Canadiens sont opposés au serment d'allégeance à la reine

Plus de la moitié des Canadiens, 56 %, ne croient pas en la nécessité de prêter serment d'allégeance à la reine, selon un sondage Léger réalisé pour l'Association d'études canadiennes. Les nouveaux Canadiens doivent prêter serment à la monarchie lors des cérémonies de citoyenneté, y compris de s’engager à «être fidèle et à porter une véritable ...