Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage-maison EnBeauce.com

Êtes-vous inquiet par votre niveau d'endettement?

durée 18h00
20 août 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sylvio Morin
email
Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Dans un contexte d’insécurité économique, marqué par une hausse du coût de la vie et des taux d’intérêt, les particuliers, et même les professionnels qui gèrent leurs portefeuilles, ont des préoccupations financières grandissantes.

Les fins de mois arrivent vite pour certains et le paiement des factures devient un casse-tête récurrent pour plusieurs. Que dire de l'achat de produits essentiels, comme les aliments, dont une foule sont l’objet d’un phénomène appelé réduflation, autrement dit la réduction de la taille des contenants, et l’inflation, soit la hausse des prix.

Dans son rapport de juin dernier sur les tendances et les perspectives du crédit à la consommation, l'agence Equifax indique que la demande de crédit est demeurée élevée au premier trimestre de 2023, alors que le marché hypothécaire a connu un ralentissement considérable.

Malgré ce ralentissement, la dette totale des consommateurs est demeurée substantielle à 2,37 billions de dollars, ce qui représente une augmentation de 4,9 % par rapport à la même période l’année dernière. 

« Nous nous attendons normalement à une baisse de la dette non hypothécaire au cours du premier trimestre de l’année, car le taux de dépenses des consommateurs diminue après la période des fêtes. Toutefois, malgré cette tendance saisonnière, nous avons observé une augmentation continue des soldes de cartes de crédit au 1er trimestre 2023, ce qui maintient la dette des consommateurs à un niveau élevé », a expliqué Rebecca Oakes, vice-présidente des analyses avancées chez Equifax Canada. « L’augmentation du coût de la vie et l’afflux de nouveaux consommateurs qui entrent sur le marché du crédit ont entraîné une hausse des soldes de cartes de crédit de 14,5 % par rapport au 1er trimestre 2022. »

Le rapport révèle aussi qu'en moyenne, les consommateurs canadiens dépensent 21,5 % de plus chaque mois sur leurs cartes de crédit comparativement à leurs dépenses avant la pandémie. La plus forte augmentation des dépenses par carte de crédit provient des consommateurs renouvelables (les consommateurs qui paient moins de 90 % de leur solde de carte de crédit chaque mois). L’augmentation des dépenses a entraîné une hausse de 16,5 %, en glissement annuel, sur le plan des paiements minimums exigés chez les consommateurs de cartes de crédit.

Ainsi, au premier trimestre de cette année, 175 000 consommateurs supplémentaires ont affiché des défauts de paiement liés à au moins un produit non hypothécaire, ce qui représente une augmentation de 18,8 % par rapport au 1er trimestre 2022.

La question cette semaine du sondage-maison d'EnBeauce.com est la suivante: Êtes-vous inquiet par votre niveau d'endettement? Répondez à la question en cliquant ici.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Piste cyclable: si près du but

L'auteur de cette lettre à l'éditeur s'interroge pour quelles raisons les autorités tardent à construire le pont, qui enjamberait la rivière Calway entre Beauceville et Saint-Joseph-de-Beauce, pour compléter la piste de la Véloroute de la Beauce. Aimez-vous le cyclisme, le patin à roues alignées, la marche, la course, le quadriporteur? Eh bien ...

6 juin 2024

Jour J: un devoir de mémoire même après 80 ans

Il y a vingt ans aujourd'hui, je recevais un appel complètement inattendu: celui de Maurice Loriot, le père de mon bon ami Français, Philippe. C'était alors le 60e anniversaire du débarquement de Normandie, le fameux Jour J, qu'il avait vécu. Il voulait simplement, mais sincèrement, me remercier, en son nom personnel et au nom de ses ...

26 mai 2024

Pour comprendre un conflit, il faut remonter à sa source

L'auteur de cette lettre à l'éditeur a fait parvenir sa missive à la suite de la lecture de la chronique de Pier Dutil, parue chez EnBeauce.com le 8 avril dernier et intitulée «Qui arrêtera Netanyahou et Poutine?» Le responsable de la guerre n'est pas nécessairement celui qui la déclenche, mais celui qui l'a rendu ...