Publicité

13 janvier 2015 - 08:46

Les régions du Québec s’unissent contre le projet de loi 28

Véronique Veilleux

Par Véronique Veilleux, Journaliste

Twitter Véronique Veilleux
Toutes les réactions 2

Afin de dénoncer l’absence de vision du gouvernement du Québec en ce qui a trait au développement régional ainsi que le mouvement de centralisation amorcé, sept régions de la province se sont unies pour former la coalition Touche pas à mes régions!

La région de Chaudière-Appalaches fait partie de celles qui se sont jointes à cette coalition. L’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, la Gaspésie Îles-de-la-Madeleine, le Nord-du-Québec et l’Outaouais se sont également joints à Touche pas à mes régions!

Avec cette union, les régions interpellent le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, afin d’être entendues en commission parlementaire lors des auditions sur le projet de loi 28 : Loi concernant principalement la mise en œuvre de certaines dispositions du discours sur le budget du 4 juin 2014 et visant le retour à l’équilibre budgétaire en 2015-2016. Ces audiences se tiendront du 23 janvier au 11 février prochain. Selon la CRÉ de la Chaudière-Appalaches, elles porteront sur d’importants enjeux liés au développement régional.

« Le gouvernement du Québec prend des décisions précipitées, sans avoir analysé leurs impacts. La coalition estime que la centralisation à grande échelle et l’abolition de structures de concertation régionale auront des répercussions extrêmement néfastes sur le développement social et économique du Québec », souligne le maire de Senneterre, Jean-Maurice Matte.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, ajoute « qu’il est essentiel que le gouvernement du Québec sursoie à ses décisions et qu’il entame une réflexion en vue de définir le rôle et la place des régions dans le développement du Québec. Les mesures annoncées font en sorte de vider le coffre à outils des régions rurales en leur enlevant d’importants moyens financiers et une riche expertise, ce qui provoquera la stagnation, voire la régression de leur développement social et économique. Tous les citoyens du Québec en paieront le prix! »

Dans un communiqué, la CRÉ de la Chaudière-Appalaches mentionne que les régions, habitées par des gens dynamiques et passionnés, contribuent de façon significative au développement du Québec. « Par exemple, la valeur des livraisons issues de la production minière des régions Côte-Nord, Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec représente des retombées économiques de 7,3 G$, soit 72 % des livraisons totales du Québec. Quant à l’énergie, elle est produite à 78 % dans les régions du Nord-du-Québec et de la Côte-Nord. La foresterie est aussi une industrie fort importante pour le Québec puisqu’elle emploie 59 540 personnes, tout en générant des ventes de 16 G$ », peut-on lire dans le communiqué. La CRÉ ajoute aussi que les régions se démarquent également pour leur contribution au rayonnement culturel et touristique du Québec.

Dans ce contexte de restriction budgétaire, Monsieur Matte estime qu’il est inacceptable d’utiliser 20 M$ pour liquider les activités des instances de concertation régionales. « Le gouvernement doit considérer les régions comme des alliées pour atteindre ses cibles budgétaires. Les gens des régions possèdent une grande expertise de leurs milieux et doivent être parties prenantes des décisions qui les concernent : c’est ça, la décentralisation que l’on souhaite », explique-t-il

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Si cette union a pour but de contrecarrer la volonté du gouvernement d'abolir les C.L.D., il serait mieux pour eux de se relever les manches et de se mettre à l'ouvrage. La Beauce, quant à elle, avait déjà ses outils de développement via ses Conseils économiques tels C.E.B., GEBCI. Nous n'avions pas attendu que le gouverne-maman vienne à notre secours avec programmes spéciaux (régions ressources ou autres) pour nous prendre en main. Il est évident que ces organismes locaux soient supportés par les investisseurs privés et les municipalités. Il n'en tient qu'aux régions à se prendre en main et d'arrêter de quémander servilement leur supposé dû.

    Le Castor - 2015-01-13 11:03
  • Et oui Mr. le castor dans la vie y'a des gens qui font juste regarder en arrière (dans le bon vieux temps ça se passait de même), et il y a les autres qui regardent pour avancer de la meilleure façon possible. Eux ils ont choisi de progresser et je suis 100% avec eux.

    Le Renard - 2015-01-13 20:32