Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 novembre 2018 - 09:57 | Mis à jour : 11:00

Régionalisation de l'immigration : un défi de taille au Québec

Toutes les réactions 2

La 15e édition du Congrès national sur la migration des jeunes en région, qui se déroulait à Québec du 6 au 8 novembre 2018 sous le thème « Ensemble », a accueilli plus de 150 intervenants provenant de toutes les régions du Québec. Le nouveau député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, était présent à l’événement. 

Tout au long du congrès, de nombreux professionnels, spécialistes et intervenants du milieu sont venus partager leurs connaissances. Des conférences-ateliers portaient sur les enjeux démographiques, l’immigration et le marketing territorial. 

« Avec la vaste pénurie de main-d’œuvre qui sévit partout au Québec et où l’immigration est un enjeu important pour les régions, le thème ''ensemble'' visait à améliorer nos connaissances et nos collaborations pour relever ces défis. Cette année, encore une fois, nous avons réussi à nous mobiliser et à travailler, ensemble, pour l’attraction des jeunes en région », a souligné la présidente du conseil d’administration de Place aux jeunes en Région, Mme Mélanie Fortier. 

De plus, afin de souligner le travail des intervenants de Place des Jeunes en Région (PAJR). M. Samuel Poulin, député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse, a tenu à échanger avec les participants et signifier son appui au réseau. 

Un geste naturel, car Samuel Poulin a martelé lors de la dernière campagne électorale qu’il souhait favoriser la régionalisation de l’immigration. Selon le jeune député, les personnes immigrées doivent être réparties aux quatre coins du Québec, et non être concentrées dans la région de Montréal. Le fait que tous les nouveaux arrivants se retrouvent à Montréal ne favorise pas leur intégration, et peut contribuer, dans une certaine mesure, à leur ghettoïsation. 

Remise des Prix Reconnaissance FQM et PAJR 

Créés en 2005 à la suite du partenariat entre PAJR et la Fédération québécoise des municipalités (FQM), ces prix visent à mettre en lumière les projets originaux et significatifs développés par des partenaires du réseau Place aux jeunes. Les lauréats ont reçu leur prix lors de la soirée du 7 novembre, en présence de M. Jacques Demers, président de la FQM. 

Le Prix Reconnaissance FQM 2018, catégorie « Mobilisation de la communauté », a été remis à Mme Pascale Landry, agente de migration pour le Place aux jeunes Haute-Gaspésie. 

Dans la catégorie « Attractivité du milieu », le prix a été remis conjointement à Mme Anie Lapointe, agente de migration pour le Place aux jeunes Trois-Rivières, et à M. Pierre-Louis Paquin, agent de migration pour le Place aux jeunes Shawinigan. 

Enfin, un coup de cœur du jury a été remis à Mme Stéphanie Roy, agente de migration pour le Place aux jeunes Rocher-Percé. 

Enfin, les Prix Engagement PAJR 2018 ont été décernés à Mme Stéphanie Gaouette, agente de recrutement – Québec pour Place aux Jeunes en région et à Mme Sonia Grenon, agente de migration du Place aux Jeunes du Granit (Estrie). 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Notre député Samuelle n’a pas dit en campagne électorale qu’il s’agissait d’un problème causé par les libéraux le 6 septembre 2018 dans ce meme média ??
    Alors il faut qu’îl arrête de pleurnicher et trouve des solutions

    Jean Poulin - 2018-11-15 20:39
  • Notre député Samuelle n’a pas dit en campagne électorale qu’il s’agissait d’un problème causé par les libéraux le 6 septembre 2018 dans ce meme média ??
    Alors il faut qu’îl arrête de pleurnicher et trouve des solutions

    Jean Poulin - 2018-11-15 20:40