Publicité
5 avril 2019 - 17:29 | Mis à jour : 6 avril 2019 - 09:01

Dans le cadre de la Grande Corvée

La CAQ rencontre les acteurs du milieu du travail beauceron

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Quelques dizaines de partenaires et d'intervenants du milieu du travail beauceron étaient réunis ce matin au Georgesville pour rencontrer le ministre du Travail, Jean Boulet. Ces derniers ont pu manifester leurs constats et leurs inquiétudes face à la rareté de main-d’oeuvre qui touche particulièrement la région. 

Cette discussion s’inscrit dans le cadre de la Grande Corvée durant laquelle le ministre visitera toutes les régions du Québec pour soutenir les entreprises et leur faire connaître les programmes, mesures et services mis à leur disposition par le gouvernement. 

Le personnel du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a contacté jusqu'à présent 299 entreprises en Chaudière-Appalaches et il a pu échanger avec 169 d'entre elles au sujet de leurs besoins de main-d'œuvre. 

La pénurie de main-d’oeuvre au centre des discussions 

Sans surprise, la pénurie de main-d’oeuvre a occupé une place prépondérante lors de cette rencontre. « Dans la région de Chaudière-Appalaches, il y a 6755 postes vacants. », explique le ministre. 3,8% des emplois doivent être comblés, ce qui représente le plus haut taux du Québec. 

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, s’est montré très optimiste par rapport aux solutions qui seront mises en place pour contrer la pénurie de main-d’oeuvre. Ce dernier ne souhaite pas que les gens d’affaires de la région cessent de développer leurs entreprises.  

« On occupe de la rareté de main-d’oeuvre. On veut dire à nos entrepreneurs « Venez investir en Beauce ! Venez développer vos entreprises ! Venez-vous assurer que vos projets puissent voir le jour ! » et nous allons-y travailler. », a-t-il lancé sur un ton enthousiaste.

La formation au centre des préoccupations 

Ce qui a retenu l’attention lors des discussions de ce matin, c’est aussi la formation. Plusieurs ont mentionné leur désir qu’il y ait une adéquation entre la formation et les emplois qui sont vacants. 

« Dans les commissions scolaires, il faut s’assurer que les jeunes aient plus d’opportunités de faire des stages en en milieu de travail et qu’ils soient plus informés sur les secteurs où il y a des besoins dans le marché du travail. », a ajouté le ministre. 

Suite à la rencontre, les maires respectifs de Saint-Georges et de Sainte-Marie, Claude Morin et Gaétan Vachon, affirment avoir été agréablement surpris de la connaissance des enjeux de la région que le ministre Boulet a démontrée. 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.