Publicité
11 décembre 2019 - 12:00 | Mis à jour : 13 décembre 2019 - 10:31

Projet multidisciplinaire de recherche

Protection des milieux humides et hydriques : une solution durable face aux inondations ?

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Cela fait des années que les municipalités qui font partie du bassin versant de la rivière Chaudière tentent de trouver des solutions pour contrer les inondations qui sont de plus en plus importantes et monnaie courante. Cette semaine, la Table Régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) a donné son appui concernant entre autres le dragage de la rivière.

Toutefois, le Comité de bassin de la rivière Chaudière (COBARIC), en collaboration avec les huit MRC de son territoire, l’Université de Sherbrooke et le Consortium Ouranos considèrent que la conservation de milieux humides et hydriques a un impact significatif et durable sur les inondations dans le bassin versant de la rivière.

Projet de recherche

Ce projet multidisciplinaire intitulé « Plan concerté d’évaluation du rôle des milieux humides et hydriques pour la réduction des risques d’inondations en contexte de changements climatiques et proposition de stratégies d’adaptation pour la collectivité » a pour but de mettre en évidence le rôle de ces milieux. Ainsi, les chercheurs tenteront, grâce à un modèle hydrologique développé par l’Université de Sherbrooke, quels milieux humides et hydriques ont un plus grand potentiel de réduction du risque d’inondation tout en prenant en compte le contexte des changements climatiques.

La validation se fera par les huit MRC : Beauce-Sartigan, La Nouvelle-Beauce, Lotbinière, des Appalaches, du Granit, Les Etchemins, Robert-Cliche et Ville de Lévis. Par la suite, les experts en adaptation du Consortium Ouranos quantifieront les coûts et les bénéfices de conserver, restaurer ou créer un milieu plutôt qu’un autre en se basant sur les coûts-avantages.

Ces recommandations seront utilisées pour la réalisation des Plans régionaux des milieux humides et hydriques (PRMHH). Ce projet d’une valeur de plus de 235 000 $ est financé principalement par le programme Municipalités pour l’innovation climatique (MIC) mis en œuvre par la Fédération canadienne des municipalités (FCM) et financé par le Gouvernement du Canada et certaines MRC du territoire.

Une possible solution ?

Depuis les dernières inondations printanières, de nombreuses pressions sont mises sur le gouvernement pour prendre des actions rapides et efficaces. Il est à se questionner s’il existe une solution ou si l’homme peut vraiment avoir le dessus sur la nature.

À lire également: « Il y a urgence d'agir » disent les préfets et les maires de la Beauce

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Est-ce que l'espace de liberté sera considéré ?

    Roger - 2019-12-12 15:25