Publicité
20 décembre 2019 - 17:00

Inondations en Beauce

Une démarche de concertation régionale pour mieux protéger les Beaucerons

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Toutes les réactions 2

Le gouvernement du Québec et le milieu municipal ont convenu de la mise en œuvre de mesures d’atténuation des risques liés aux inondations provoquées par le débordement de la rivière Chaudière sur le territoire de la Beauce. Ces mesures permettront de mieux protéger les citoyens concernés ainsi que leurs biens.

Cette annonce a été faite aujourd’hui par la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Mme Andrée Laforest.

« Considérant l'historique des inondations en Beauce et l'ampleur de celles qui sont survenues cette année, il est essentiel de prêter main-forte aux municipalités et aux collectivités touchées », a déclaré Mme Laforest.

Des mesures notamment pour Beauceville et Sainte-Marie

Des représentants du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation, du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et du ministère de la Sécurité publique ont entamé une démarche de concertation avec les maires de Beauceville, Notre-Dame-des-Pins, Saint-Georges, Saint-Joseph-de-Beauce, Saint-Joseph-des-Érables, Sainte-Marie, Scott et Vallée-Jonction. Celle-ci a déjà permis d'établir un certain nombre de mesures à privilégier.

Parmi les moyens qui seront rapidement déployés, une estacade flottante et les équipements nécessaires à l'installation d'une deuxième estacade seront mis en place à Beauceville. Cela permettra, entre autres, d'atténuer les risques liés à la formation d'embâcles sur la rivière Chaudière. Des infrastructures temporaires seront également installées à Sainte-Marie afin de freiner les glaces qui débordent des eaux et qui pourraient endommager des bâtiments et des biens. De telles infrastructures pourraient aussi être aménagées dans d'autres municipalités de la région.

De plus, un comité d'experts sera formé afin d'établir des solutions porteuses visant à réduire les risques liés aux embâcles. Il recommandera aux autorités celles qui devraient être priorisées pour favoriser un meilleur écoulement de la rivière Chaudière.

« Les inondations font partie du paysage beauceron depuis toujours. Mais au cours des dernières années, elles se sont intensifiées. Il y a donc urgence d'agir. C'est pour cette raison que notre gouvernement a répondu efficacement au cri du cœur des élus et des Beaucerons », a pour sa part affirmé Luc Provençal, député de Beauce-Nord.

« Après de nombreuses années d'attentes, enfin un gouvernement décide de poser des actions sur la rivière Chaudière. Notre région s'est développée aux abords de la rivière. Elle fait partie de notre réalité au quotidien. Nous travaillons ensemble à trouver des solutions pour que nos concitoyens puissent être en sécurité », a ajouté Samuel Poulin, député de Beauce-Sud.

Près de 90 M$ versés pour Chaudière-Appalaches

Par ailleurs, près de 90 M$ ont été versés dans la région de la Chaudière-Appalaches grâce au nouveau programme général d'indemnisation et d'aide financière lors de sinistres réels ou imminents. Rappelons que ce soutien peut être accordé pour rembourser les frais liés aux mesures préventives temporaires mises en place par les municipalités et les résidents.

Enfin, des rencontres se tiendront de façon régulière entre les représentants du gouvernement et les élus municipaux afin de suivre l'état d'avancement des travaux et des interventions en cours et de développer d'autres mesures afin de garantir la sécurité des citoyens.

 

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Hey? C’est quoi vous avez fait les élus depuis l’inondation du printemps dernier? La glace est prise sur la rivière Chaudière. Au lieu de prendre de la Sangria pi d’la bière tout l’été, ça ne vous est pas venu à l’idée d’agir avant? C’est d’même que ça marche. La charrue en avant des beus (bœuf). On n’est pas sorti de l’eau!

    Clément Boulay - 2019-12-20 20:54
  • Comment se fait alors que Bernier et blaney ministre conservateur n'ont rien demandé lorsqu'Harper a octroyé des centaines de million pour une rivière au Manitoba.Si cela avait été il y a plus de 10 ans, la Chaudrièrre draguée aurait cessée d'innonder.Plus de 300 maisons pius tard ?? Le Manitoba et le Canada ont votés 480 en 2018 pour régulariser un lac et le député Bernier n'a rien demandé? ou était les maires et 3 préfet de comté si disponible pour des photos avec Bernier?

    Claude Dulac - 2019-12-24 14:23