Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dans le cadre de sa tournée anti-confinement

Maxime Bernier arrêté au Manitoba

durée 17h20
11 juin 2021
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Comme il l'avait lui-même prévu dans un message à ses membres, le chef du Parti populaire du Canada (PPC), Maxime Bernier, a été arrêté aujourd'hui par des agents de la GRC dans le cadre de la tournée anti-confinement qu'il a entreprise au Manitoba.

Le politicien beauceron aurait reçu une première contravention de 1 296 $ lors d'un rassemblement illégal à Niverville. Les agents l'auraient alors averti qu’il serait arrêté et menotté en cas de récidive.

Moins d’une heure plus tard, il était cette fois arrêté, après avoir donné un discours devant une dizaine de personnes au Parc Carillon de Saint-Pierre-Jolys, un village francophone de la province. Il sera accusé de participation à un rassemblement illégal dans un lieu public et refus de se mettre en quarantaine conformément au décret actuel en vigueur dans cette province de l'Ouest canadien.

Plus tôt dans la journée, des maires membres de l'Association des municipalités bilingues du Manitoba (AMBM), avaient dénoncé la série de rassemblements organisés par Maxime Bernier, lui signifiant qu’il n’était pas le bienvenu chez eux.

Réaction du parti
Quelques heures après l'arrestation de leur chef, les instances du PPC ont envoyé un message courriel aux troupes:

« Maxime savait qu'en allant au Manitoba, il se heurtait au despote provincial Brian Pallister, et que cette arrestation était une possibilité réelle. Il l'a quand même fait, car Maxime croit profondément en la liberté. Il a montré qu'il avait le courage et la bravoure de faire ce qui est juste. Maxime Bernier, un leader politique, a été arrêté à tort sur des accusations qui violent ses droits constitutionnels en tant que citoyen canadien », peut-on lire dans la communication.

À lire également
Des maires manitobains ne veulent pas de Maxime Bernier chez eux

commentairesCommentaires

9

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • C
    Claude
    temps Il y a 2 ans
    C'est pas grave c'est un gars de Montréal pas un Beauceron. Mais c'est tout de même gênant. Est-ce que quelqu'un peut le résonner et lui expliquer de se ranger du coté des gens qui respecte les règles sanitaires?
  • PRT
    Pierre-Rock Tremblay
    temps Il y a 2 ans
    Haaaaa...ho boy. c'est bien triste.
  • G
    Gêné
    temps Il y a 2 ans
    De la même trempe que tous ces complotistes pour qui la loi c'est pour les autres. Pour qui se prend Bernier ? MONSIEUR n'a pas à suivre la loi ? conteste la loi mais en attendant soumets-toi. POINT BARRE.
  • BT
    Bibiane Talbot
    temps Il y a 2 ans
    N’importe quoi pour faire parler de lui. Une vraie honte lorsqu’on l’associe à la Beauce.
  • G
    Ghislain
    temps Il y a 2 ans
    Il doit être super heureux car il est en manque de publicité. Pauvre homme, descendre aussi bas que c'est ...
  • L
    L.G
    temps Il y a 2 ans
    BERNIER tu es une honte pour les vrais beaucerons
  • PS
    Pierre Samson
    temps Il y a 2 ans
    Claude, malheureusement il est né à St-Georges.
  • F
    François
    temps Il y a 2 ans
    Il est une honte de la famille à Gilles Bernier à St-Georges et des beaucerons, il ne sera pas élus en Beauce, ce partie ne verra jamais de députés au fédéral. Alors Max tu as baissé dans mon estime moi et ma famille ne voterons pas pour toi, tu es fini.
  • PMR
    Pierre Morin, retraité.
    temps Il y a 2 ans
    La quasi-totalité des gens qui invoquent les droits et libertés de la Charte canadienne des droits et libertés n'ont jamais lu cette Charte. Ils devraient la lire. L'article 1 de la Charte canadienne stipule que «les droits et libertés qui y sont énoncés... peuvent être restreints... dans des limites qui soient raisonnables et dont la justification puisse se démontrer dans le cadre d'une société libre et démocratique». Une pandémie mortelle peut donc entraîner des limitations aux droits et libertés, pour protéger l'ensemble des citoyens. Les restrictions imposées en raison de la covid-19 sont nécessaires, mais heureusement temporaires. On reviendra bientôt à la normale.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 février 2024

Québec investit 830 000 $ pour une nouvelle formation à l'École d'Entrepreneurship de Beauce

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec, Pierre Fitzgibbon ainsi que le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, étaient à l'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB), ce mardi 27 février, pour annoncer une nouvelle formation pour les repreneurs d'entreprise et les cédants.  Cette aide financière, versée directement à ...

23 février 2024

Journée nationale de l’érable: le projet de loi franchit une première étape

Le projet de loi, visant à désigner annuellement chaque 3e dimanche du mois d’octobre comme Journée nationale de l’érable au Québec, a franchi une première étape, mercredi, sur le parquet du Salon Bleu de l’Assemblée nationale. Le document a obtenu une adoption du principe, poussé par l'instigateur de la démarche, le député de Beauce-Sud, Samuel ...

19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...