Publicité

12 juin 2021 - 12:00

Chef du Parti populaire du Canada 

Maxime Bernier est sorti de prison mais a dû annuler sa tournée au Manitoba

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Toutes les réactions 3

Suite à son arrestation d'hier par des agents de la GRC dans le cadre de la tournée anti-confinement qu'il a entreprise au Manitoba, Maxime Bernier a finalement été libéré tard hier soir.

« Je suis sorti de prison! C’est plaisant de retrouver la liberté! Continuons maintenant le combat pour libérer tous les Canadiens de nos despotes fédéraux et provinciaux! », a-t-il indiqué dans une publication sur son compte twitter.

Le chef du Parti populaire du Canada a passé environ huit heures en prison au détachement de la GRC de Saint-Pierre-Jolys avant de pouvoir sortir à condition de payer une caution en espèces de 1 000 $ et de promettre de ne pas enfreindre la loi manitobaine.

« Je savais que je risquais d'être arrêté au Manitoba après la lettre de menace que j'ai reçue du responsable de la santé publique de la province et les déclarations du despote local Brian Pallister. Mais c'est quand même toujours un choc quand ça arrive, quand la police vous traite comme un criminel et vous passe les menottes parce que vous avez osé parler à une dizaine de personnes en plein air dans un petit village une demi-heure plus tôt », a commenté le politicien beauceron.

Il devra comparaître devant le tribunal à Winnipeg le 27 juillet. Un refus d'accepter les conditions de mise en liberté sous caution ou toute récidive au Manitoba après sa libération l'aurait potentiellement contraint de rester en prison jusqu'à cette comparution devant le tribunal.

Ainsi, il est revenu à Montréal ce matin après avoir pris le premier vol en partance du Manitoba à 9h45, heure locale.

Contraint de quitter la province et d'annuler sa « Tournée Mad Max du Manitoba », il promet tout de même de poursuivre la lutte pour mettre fin aux confinements qu'il juge « injustifiés et désastreux » au Manitoba et à travers le pays dans les jours et les semaines à venir.

À lire également

Maxime Bernier arrêté au Manitoba

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

3 réactionsCommentaire(s)
  • Après Gandhi et Martin Luther King voici Maxime le grand défenseur des libertés. Quel cirque. Au début je le trouvais amusant mais aujourd'hui je ne ris plus car j'ai un malaise de le voir se ridiculiser ainsi. Quel piètre spectacle.

    Christian - 2021-06-13 00:17
  • Dommage qu´au Québec on n´est pas fait la même chose.

    Giguere - 2021-06-13 07:35
  • Avez-vous vu les images de son "rassemblement" à Winnipeg? Il y avait 10 (DIX) personnes dans une ville dont la population est plus élevée que celle de Québec.

    Arrêtez donc d'en faire une "nouvelle" à chaque fois qu'il fait une idiotie. N'importe qui serait capable d'avoir autant de succès ou d'influence que lui. Dix personnes... ma grand-mère en ramasserait plus en prenant une marche.

    Politiquement, gars-là est fini.

    Pierre - 2021-06-13 14:02