Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Les 5 à 11 ans

Le gouvernement du Québec espère vacciner les jeunes enfants d'ici fin 2021

durée 15h00
31 août 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le gouvernement du Québec attend le feu vert pour pouvoir vacciner les enfants âgés 5 à 11 ans, ainsi que les plus jeunes, d’après ce qui a été dit par le directeur de la santé publique, Dr Horacio Arruda, et le directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec, Daniel Paré, en conférence de presse aujourd’hui.

En effet, ils ont indiqué qu’un vaccin devrait être prochainement homologué pour les 5 à 11 ans, d’ici novembre ou décembre. Ils espèrent également qu’un autre vaccin sera approuvé pour les 0 à 5 ans d’ici le début de l’année 2022.

« Le jour où le vaccin sera homologué, on sera prêts », a précisé le Dr Arruda.

Rappelons justement que les derniers résultats de l’INSPQ indiquent une augmentation de 56 % du nombre de cas de COVID-19 chez les enfants de entre 0 et 11 ans. C’est pour cette raison que les mesures sanitaires à l’école ont été revues et que le port du masque a été rendu obligatoire en tout temps dans certaines écoles. 

« La bonne nouvelle c’est que les jeunes font rarement de complication », de préciser le Dr Horacio Arruda. Des tests rapides devraient également être déployés dans les écoles afin de limiter la propagation du virus en évaluant les élèves qui seraient symptomatiques.

Enfin, notons que 80 % des 12-17 ans sont vaccinés et 90 % d’entre eux ont déjà reçu leur deuxième dose.

Le passeport vaccinal
Également présent à la conférence de presse, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a certifié qu’à ce jour il n’était pas prévu d’étendre l'utilisation du passeport vaccinal à d’autres établissements que ceux qui devront l’appliquer dès demain. 

« On a eu beaucoup de questions des employeurs et on a été très clair, on va y aller étape par étape, il faut le faire de façon graduelle. On va d’abord voir comment se passent les prochaines semaines. »

Il faut savoir aussi qu’aucun assouplissement des mesures sanitaires n’est prévu pour le moment car ce sont les prochaines semaines qui seront décisives quant à l’avancée du virus et de la 4e vague. 

Le Dr Arruda a terminé en rappelant l’importance de la vaccination qui est une porte de sortie. « La vaccination peut faire toute la différence dans les prochaines semaines. »

commentairesCommentaires

5

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • M
    Maxime
    temps Il y a 1 an
    Il n'est pas question qu'il touche à mes enfants de quelque façon que ce soit !!!
  • CV
    CLAUDINE VEILLEUX
    temps Il y a 1 an
    Inimaginable ! Vacciner de jeunes enfants avec un vaccin en ESSAI CLINIQUE lorsqu'ils ne développent pratiquement pas , sauf en de très très rares cas, le côté grave de la maladie.
  • LG
    Luc Giroux
    temps Il y a 1 an
    Pas question non plus pour moi ! Ce non sont pas eux qui vont engorger le système de Santé! De plus même vacciné ils pourront le transmettre! Alors ….
  • I
    Inconu
    temps Il y a 1 an
    Ici mes enfant son trop jeune ne se feron pas vacciner nous on nais vacciner et on sort presque jamais fack fois pas le pourquoi quil devraks se faire vacciner son trop jeune merci
  • P
    Patrick
    temps Il y a 1 an
    Ils auront le fardeau de prouver hors de tout doute que les bénéfices de les vacciner dépassent largement les présumés risques potentiels... car sinon c'est NON.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Les Canadiens blâment Trump pour les événements du 6 janvier 2021, révèle un sondage

Un nouveau sondage révèle qu'un Canadien sur trois suit attentivement les audiences de la commission d’enquête chargée de faire la lumière sur l’assaut du Capitole le 6 janvier 2021, aux États-Unis, et que près des trois quarts des Canadiens blâment le président Donald Trump pour ce qui s'est passé. Ce nouveau sondage Léger, mené en ligne en août ...

Protection du français: le Bloc fera passer un «test» aux partis fédéraux

Les partis fédéraux passeront mercredi un «test de cohérence» lorsqu'ils voteront sur un projet de loi visant à mieux protéger la langue française, estime le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet. Les autres partis politiques sont «toujours prêts» à faire des énoncés de principes, a-t-il noté en entrevue avec La Presse Canadienne. Or, ...

durée Hier 15h00

Fonctionnaires fédéraux: Ottawa a déposé de nouvelles offres

Le gouvernement fédéral vient de revoir à la hausse les augmentations de salaire qu'il offre aux fonctionnaires fédéraux, dans le cadre des négociations pour le renouvellement de leurs conventions collectives. L'Alliance de la fonction publique du Canada, dont 120 000 membres sont concernés, a fait savoir que le gouvernement avait déposé de ...