Publicité

17 septembre 2021 - 11:00

Annonce du ministre de la Santé et des Services Sociaux

375 M$ pour améliorer les soins de services à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 1

Ce matin, le ministre de la Santé et des  Services sociaux, Christian Dubé, accompagné du ministre de l’Agriculture, des  Pêcheries et de l’Alimentation et  ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches,  André Lamontagne, est venu annoncer un investissement de 375 M$ à l’Hôtel-Dieu de Lévis pour améliorer ses infrastructures et ses services.

M. Lamontagne indique que le bloc opératoire va disposer de 18 espaces de préparation et de récupération en salle de réveil et 30 autres espaces de préparation et de récupération de chirurgie d’un jour. « Alors, c’est une augmentation de capacité de 50 à 100 % », ajoute le ministre.

Le bloc endoscopique, qui regroupe la gastroentérologie, la pneumologie et la neurologie, va être rapatrié sur un seul site et va comporter 12 salles d’endoscopie polyvalente, soit trois de plus et 30 espaces de préparation et de récupération. Actuellement, on compte 9 salles d’opération.

« Ces améliorations ensembles vont faire en sorte que beaucoup d’avantages pour le personnel, la gestion des délais d’attente, une plus grande efficacité clinique, une meilleure coordination de soins, mais aussi c’est une amélioration pour la prévention et le contrôle des infections et une meilleure capacité d’attraction et de rétention du personnel », selon André Lamontagne.

Plus de soins cliniques aux patients
Le PDG par intérim du CISSS-CA, Patrick Simard, est persuadé que ce projet sera bénéfique autant pour la population de Chaudière-Appalaches que pour le personnel soignant. L’accès aux soins sera amélioré notamment par une gestion des délais en lien avec la croissance des besoins des citoyens en matière d’examens diagnostiques et de services chirurgicaux. Le CISSS-CA mise sur ce nouvel environnement moderne et à la fine pointe de la technologie pour attirer et garder ses employés.

Le futur pôle logistique de cet hôpital aidera à améliorer l’offre de services auprès des unités de soins en les dégageant des tâches non cliniques. En d’autres mots, les activités logistiques seront divisées des activités cliniques. Également, il est question d’automatisation pour s’assurer que le personnel reçoit le bon produit au bon moment sans se préoccuper du côté logistique.

Le ministre de la Santé et des Services sociaux indique que la première pelletée de terre ne se fera pas avant au moins 2023 ou 2024.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactionsCommentaire(s)
  • Le problème, ce n’est pas l’argent qui manque !

    C’est qu’il y a trop de monde dans les bureaux et pas assez de monde sur le plancher pour faire le job de soigner les malades.

    On passe des semaines et des mois à discuter de conventions collectives et de griefs. Faire des échafaudages de statistiques et des plans de gestion.

    Depuis des années que l’on brasse du papier dans les hôpitaux, au lieu de donner des soins.

    L’Industrie de la maladie, c’est un chiffre d’affaires d’un milliard $$$ par semaine, payé avec nos impôts !

    Il faut arrêter d’annoncer des subventions et prendre des photos pour passer dans les médias.

    Il y a des coups de pied AYOUS qu’la poule a l’œuf qui se perdent…

    Les Augustine ont fondé l’Hôtel-Dieu de Québec dans les années 1600, le premier hôpital en Amérique du Nord. Elles soignaient le corps et l’âme des malades, et n’avaient pas besoin de fonctionnaires pour leur dire comment gérer leur Business.

    C’est drôle on n’entend jamais parler de pénurie de fonctionnaires.


    Rolland Bouffard - 2021-09-17 12:54