Publicité

29 novembre 2021 - 17:00

Maintien de la paix

Washington appelle Ottawa à respecter sa promesse d'une force rapide à l'ONU

Par La Presse Canadienne

Les États−Unis demandent au Canada de respecter la promesse faite par le premier ministre Justin Trudeau aux Nations unies il y a quatre ans d’une force de maintien de la paix de 200 militaires.

La demande américaine est contenue dans une lettre envoyée plus tôt ce mois−ci à Affaires mondiales Canada par l’ambassade des États−Unis, dont une copie a été obtenue par La Presse Canadienne.

La lettre précède une réunion de haut niveau sur le maintien de la paix que la Corée du Sud accueille la semaine prochaine, au cours de laquelle les pays devraient prendre de nouveaux engagements envers l’ONU.

À cette fin, les États−Unis demandent également que des responsables canadiens arrivent à Séoul avec un plan pour le déploiement d’unités médicales et de drones sans pilote dans les missions de maintien de la paix de l’ONU.

M. Trudeau a promis pour la première fois la force de réaction rapide de 200 membres lors de l’organisation d’une conférence très médiatisée sur le maintien de la paix à Vancouver en novembre 2017, mais le gouvernement ne l’a pas encore enregistrée auprès de l’ONU.

Le premier ministre s’était également engagé à l’époque à fournir des unités d’hélicoptères et d’avions de transport militaires, ce qui a été fait depuis.

Vous avez un scoop
Vous oeuvrez dans le monde de la politique en Beauce depuis 20 ou 30 ans ? Vous êtes maire de votre municipalité en Beauce et êtes âgés de moins de 25 ans ou de 30 ans ? Vous êtes une personnalité du monde politique beauceron qui se démarque par l'une ou l'autre de ces particularités ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.