Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pandémie de COVID-19

Tests rapides, dose de rappel et main d'œuvre, le gouvernement se prépare à Omicron

durée 14h15
14 décembre 2021
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Mathieu Savard, Journaliste

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé était accompagné du directeur national de santé publique, Horacio Arruda, et du directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré, pour discuter de la situation actuelle concernant la pandémie de COVID-19.

Au programme pour la conférence de presse, les trois interlocuteurs ont abordé le variant Omicron, les tests rapides, la dose de rappel et le programme d’attraction et de rétention dans le réseau de la santé.

Variant Omicron

Sans mentionner l’impact du variant sur les données épidémiologiques du Québec, le ministre de la Santé a dressé un portait pour le Québec. Après l’observation d’une augmentation des cas, avec une augmentation de 30 000 personnes infectées au cours des 28 derniers jours. À travers ce chiffre, 550 personnes ont été hospitalisées, mais le ministre mentionne que plus de 50 % des hospitalisations sont des gens n’ayant pas reçu le vaccin.

Les experts du gouvernement craignent l’arrivée du variant avec des estimations sur un taux de transmissions qui serait de deux à trois fois plus contagieux selon leurs données.

« Pour le moment, on aurait encore un nombre limité de cas d’Omicron au Québec. Cette situation-là est peut-être surestimée », a souligné Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Le gouvernement va d’ailleurs procédé au criblage de l’ensemble des cas positifs de la journée, afin de déterminer le portait du variant Omicron au Québec.

Tests rapides pour tous

« On est fière d’annoncer que dès lundi prochain on pourra distribuer des tests rapides pour l’ensemble des Québécois », a mentionné Daniel Paré.

Une autre mesure que le gouvernement veut promouvoir c’est la distribution à tous les Québécois de tests rapides, afin de trouver plus de cas dans la population.

La distribution se fera dans un réseau de plus de 1900 pharmacies partout à travers le Québec. 

L’objectif du gouvernement est de distribuer 10 millions de tests pour le mois de décembre, selon la distribution d’Ottawa.

Des tests rapides seront aussi remis aux centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) et aux résidences privées pour aînés (RPA).

Les pharmacies seront en mesure de répondre aux questions des personnes qui souhaitent en utiliser un.

Retour des masques dans les RPA et télétravail

Le masque fera son retour dans les lieux publics des résidences privées pour aînés (RPA) afin de diminuer la transmission du virus.

Les employeurs sont aussi invités à ramener le plus d’employés possible en télétravail afin de limiter les contacts d’une partie de la population. Le gouvernement du Québec va se pencher sur la possibilité d’envoyer une partie de ses fonctionnaires en télétravail.

La dose de rappel

La dose de rappel fait parti des réponses au variant Omicron selon le ministre de la Santé. Il n’y a cependant pas eu d’annonce comme quoi la dose de rappel allait être accélérée en raison du manque de vaccinateurs. 

Le gouvernement aimerait d’ailleurs engager plus de gens afin de distribuer la dose de rappel.

« On aimerait avoir 500 vaccinateurs pour aider ceux qu’on a déjà », selon Daniel Paré.

Pour le moment, il n’y a que les employés de la santé et les personnes de plus de 70 ans qui sont autorisés. Les gens de plus de 60 ans et plus pourront prendre un rendez-vous au mois de janvier.

Le programme d’attraction et de rétention dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé a d’ailleurs annoncé une bonne nouvelle à propos du programme d’attraction et de rétention dans le réseau de la santé. 

En effet, c’est 5000 candidatures qui ont été enregistrées pour le programme de formation pour les infirmières auxiliaires.

Il y a aussi le virage de la gestion des horaires qui s’est amorcé avec au moins un projet dans chaque établissement du réseau de la santé.

Le temps des fêtes

Il n’y a eu aucune annonce à propos d’un retour sur la permission de se rassembler à 20 personnes vaccinées durant le temps des fêtes.

Horacio Arruda a cependant dit qu’il restait alerte sur une potentielle explosion des hospitalisations.

Le ministre de la Santé mentionne que les allégements pour le temps des fêtes sont aussi pour conserver l’adhésion de la population envers les mesures sanitaires, mais que les gens sont responsables de leur comportement.

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • D
    Dan
    temps Il y a 2 ans
    Hein je pensais lire un article de l année passée pourtant ..... non c est bien 1 an plus tard avec les fameux vaccins alors ont fait quoi la peu être essayer un traitement choc

RECOMMANDÉS POUR VOUS


27 février 2024

Québec investit 830 000 $ pour une nouvelle formation à l'École d'Entrepreneurship de Beauce

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec, Pierre Fitzgibbon ainsi que le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, étaient à l'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB), ce mardi 27 février, pour annoncer une nouvelle formation pour les repreneurs d'entreprise et les cédants.  Cette aide financière, versée directement à ...

23 février 2024

Journée nationale de l’érable: le projet de loi franchit une première étape

Le projet de loi, visant à désigner annuellement chaque 3e dimanche du mois d’octobre comme Journée nationale de l’érable au Québec, a franchi une première étape, mercredi, sur le parquet du Salon Bleu de l’Assemblée nationale. Le document a obtenu une adoption du principe, poussé par l'instigateur de la démarche, le député de Beauce-Sud, Samuel ...

19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...