Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Enquête de la coroner Géhane Kamel

Les CHSLD étaient habitués de gérer des éclosions, martèle Marguerite Blais

durée 11h00
14 janvier 2022
1ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

La ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, dit avoir appris le 9 mars 2020 que les personnes âgées de 65 ans et plus étaient à risque de développer des symptômes graves de la COVID−19.

Mais selon ce qui ressort de son témoignage, elle s’en est plus ou moins inquiétée, confiante que les CHSLD étaient «habitués» de gérer des éclosions.

À plusieurs reprises devant la coroner, Mme Blais a plaidé que les CHSLD avaient une culture de prévention et de contrôle des infections. 

«Mme la coroner, les CHSLD sont reconnus pour gérer des éclosions. Ce n’est pas la première fois qu’il y a des éclosions dans les CHSLD, et ce ne sera pas la dernière. 

Elle s’est replacée à l’époque. «Moi, je suis convaincue qu’on s’en occupe. (...) Pour moi, les CHSLD savent comment gérer des éclosions», a−t−elle déclaré.

De toute façon, a−t−elle dit, «personne ne croyait que ça allait toucher les milieux de vie comme ça a touché les milieux de vie; on croit que ça va toucher les hôpitaux».

«C’est ça la réalité», ajoute−t−elle.

Avant de débuter son témoignage, Mme Blais avait tenu à faire une déclaration. Elle a exprimé ses plus profondes condoléances aux familles des aînés décédés en CHSLD.

«Les gens sont en deuil; je le suis aussi», a−t−elle dit.

Elle a affirmé que la mort de milliers d’aînés en CHSLD en 2020 ne l’avait pas laissée «indifférente» et qu’elle considérait que l’enquête de la coroner était «fondamentale» pour améliorer les soins aux aînés. 

La ministre de 71 ans a reconnu qu’elle avait été aux premières loges de la crise, et qu’elle devait aux familles de «prendre ses responsabilités» et de venir témoigner à l’enquête.

Mme Blais a expliqué qu’elle n’avait pu venir témoigner en novembre en raison de son épuisement professionnel. «J’étais trop émotive», a−t−elle confié.

Son témoignage se poursuivra pendant plusieurs heures vendredi.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

1

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • FG
    François Guilbirth
    temps Il y a 5 mois
    La ministre des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, n'a rien fait pour nos ainés durant tous mois de pandémiee, elle disait on faire ci on va fairece n,était que dublabla rien de plus.et pendant nos personnea agées se décourageaient.il ya eu des suicide, des dépressionet là elle apparait quand le plus gros est passé,Elle n'a jamais pu tenir ses parole ce n.était du coq à l'âne, elle c'est dite épuisée, elle voyageait et s'amusait.comme ministre elle est dépassée, alors Blais débarrasse la place, laisse ton poste à quelqu,un de plus intéressé à faire avncer à les dossier qui saura prendre des décisions pour nos ainés dans les RPA et dans les CHSLDest sénile elle est alzeimeur. De toute façon elle ne sera pas réélus aux élections à l'automne, Elle va être obligés d'alleer dans RPA et peut-être dans un CHSLD

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 15h00

Un nouveau directeur des bureaux de circonscription du député Richard Lehoux

Stéphane Poulin a été nommé directeur des bureaux de circonscription du député fédéral de Beauce, Richard Lehoux. Il prend la relève de France St -Pierre qui a œuvré de nombreuses années en politique, autant au fédéral, au provincial et au municipal.  « Je remercie Mme St-Pierre pour tout le travail accompli depuis le début de cette grande ...

25 juin 2022

Richard Lehoux présente son bilan de la dernière session parlementaire 

Le député de Beauce, Richard Lehoux, revient sur la session parlementaire qui s’est terminée jeudi à la Chambre des communes à Ottawa. Tout au long de cette session et accompagné de ses collègues conservateurs, M. Lehoux a mis de la  pression sur le gouvernement afin qu’il rende des comptes notamment sur l’inflation, la hausse vertigineuse du ...

23 juin 2022

Assurance médicaments: gel de la prime maximale et de la franchise

Il n’y aura pas d’augmentation d’ici un an du montant maximal de la prime annuelle du régime public d’assurance médicaments (RPAM) du Québec, qui restera donc à 710 $ jusqu’au 30 juin 2023. La décision a été entérinée par le Conseil des ministres à la suite d’une recommandation du conseil d’administration de la Régie de l’assurance maladie du ...