Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue avec Samuel Poulin

Une année à venir bien remplie pour le député de Beauce-Sud

durée 18h00
22 février 2023
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

5 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin prend son deuxième mandat et la prochaine année avec sérieux, ayant déjà plusieurs dossiers sur son bureau, dont certains étaient déjà bien en cours.

EnBeauce.com s’est entretenu avec M.Poulin sur divers sujets qui concernent le comté et qui méritent d’être connus. 

Ses priorités

La santé, l’économie et l’éducation sont au cœur de ses priorités pour les prochaines années. 

Il nous explique qu’il avait promis une nouvelle urgence à l’hôpital de Saint-Georges au courant de ce mandat. De plus, l’automatisation et la robotisation des entreprises pour contrer le manque de main-d’œuvre se poursuivent. Finalement, il reste en étroit contact avec les 24 municipalités de Beauce-Sud et avec les écoles pour plusieurs projets à venir. 

« J’ai beaucoup de dossiers sur lesquels on travaille que je ne peux pas communiquer encore parce qu’il reste des choses à attacher. On va lancer également dans les prochaines semaines une programmation routière sur les travaux routiers à venir au cours des deux prochaines années dans le comté de Beauce-Sud », ajoute-t-il. 

Rappelons que le gouvernement doit présenter dans quelques semaines son budget qui permettra de déterminer les sommes qui pourront être investies dans le futur. 

Le réseau de santé en Beauce

Dans le dernier mois, le taux d’occupation dans les urgences de l’hôpital de Saint-Georges demeurait dans les plus élevés, voir le plus élevé dans Chaudière-Appalaches. 

Le député explique cette situation en grande partie par la présence des différents virus respiratoires, bien présents durant le dernier mois, et également par le vieillissement de la population. 

« Les gens vivent 20 ans de plus qu’ils vivaient avant. Alors, ils sont 20 ans de plus à solliciter les services de santé dans nos hôpitaux. Occuper un lit et aller à l’urgence ça c’est un volet. Maintenant, c’est sûr qu’on souhaite une première ligne forte et la première ligne forte ce n’est pas les urgences, c’est les CLSC, c’est les cliniques familiales, alors il faut continuer de recruter des médecins, des infirmières praticiennes. Tout ça va aussi aider à diminuer l’occupation dans nos urgences », explique M.Poulin.

Même si dans son plan il est question d’augmenter le nombre de lits, s’il n’y a pas la main-d’œuvre pour soutenir le réseau cela demeure vain répond-il. Alors, c’est sur le recrutement qu’il travaille. 

« On entre dans une ronde de négociation avec les infirmières également. On a annoncé un projet de loi pour prendre les infirmières qui sont dans les agences du privé et les amener dans le réseau public », dit-il. 

Plusieurs étapes sont à venir dont le rapatriement d’infirmières et une entente avec elles pour avoir une gestion des horaires locale. Le député est persuadé que l’on est dans la bonne direction pour augmenter l’efficacité du système de santé. 

De nouvelles places en garderie

En ce qui concerne les places en garderie, l’homme politique rappelle qu’il a annoncé quatre nouveaux CPE soit à Saint-Honoré, Notre-Dame-des-Pins, Saint-Prosper et La Guadeloupe. Ils sont en court de chantier et il souhaite qu’ils ouvrent d’ici un an. 

« Maintenant en Beauce-Sartigan, oui j’ai des gens qui sont en attente, mais j’ai annoncé 205 nouvelles places et j’ai à peu près 140 enfants en attente sur le guichet », mentionne-t-il. 

De plus, il demeure attentif à tout projet supplémentaire en service de garde. Le gouvernement a promis la conversion de places non subventionnées en places qui sont à 8,85 $ par jour. 

Ouverture imminente de la Maison des aînés à Saint-Martin

Le député mentionne que la première Maison des aînés en Beauce qui se situe à Saint-Martin doit ouvrir ses portes en mai. Toutefois il demeure prudent en indiquant que ce serait fait de manière graduelle pour s’assurer que tout se déroule bien. 

En effet, l’endroit peut accueillir 48 personnes, mais il est possible que seulement la moitié ouvre au départ afin que le personnel puisse se roder avant de penser à offrir de nouvelles places. 

« On va y aller graduellement pour s’assurer non seulement qu’il n’y ait pas trop de déplacement de personnel dans des CHSLD par exemple vers la Maison des aînés de Saint-Martin. »

Car, celle de la région de Québec a un souci de personnel et vient pourtant d’ouvrir, mais M.Poulin ne s’inquiète pas pour Saint-Martin. « On forme des préposés, on forme des infirmières. Jusqu’à présent, on nous confirme qu’on aura le personnel nécessaire. Il faut dire qu’on a accéléré la formation des préposés aux bénéficiaires depuis la pandémie. On a également une augmentation du nombre d’inscriptions pour devenir infirmière ».

Prolongement de l'autoroute 73

Le député indique que le projet de prolongement de l’autoroute 73 respecte toujours l’échéancier de 2024. Rappelons que c’est en décembre dernier que cela avait été annoncé. 

« Évidemment, on est à s’entendre avec les propriétaires de terrains. Parce que ça touche quand même une quarantaine de propriétaires de terrains. Mais le dossier avance comme il devait avancer. On parle un peu plus de construction l’an prochain ». 

Crise du logement 

La montée des prix en flèche des logements et la disponibilité est un vrai souci partout au Québec, mais également en Beauce. Il assure les gens que c’est une réelle préoccupation pour lui et son gouvernement. 

Pour le logement abordable un budget serait sur le point d’arriver et il demeure en contact étroit avec les porteurs du projet qui sont le GRC Nouvel habitat. 

« On souhaite de l’argent pour les logements abordables et sociaux. Mais attention, le logement abordable ne règle pas du jour au lendemain la crise du logement qu’on vit présentement au Québec. Les municipalités ont une responsabilité d’autoriser la construction d’appartements pour des gens comme vous et moi qui sont prêts à payer entre 800 et 1000 $ par mois pour des logements. Les permis de construction, ils ne passent pas à l’Assemblée nationale, les permis de construction passent aux conseils municipaux », précise-t-il. 

D'autres dossiers sur la table

M.Poulin tient à rappeler qu’il reste en contact avec les gens de sa circonscription sur une base régulière, malgré une session parlementaire qui sera fortement chargée. 

L’un des gros projets de loi à venir est celui sur l’aide médicale à mourir et le consentement anticipé. Beaucoup de temps et d’efforts y seront consacrés. 

Soulignons qu’il travaille également sur la préservation et la protection du couvent à Saint-Gédéon-de-Beauce. Il a annoncé une aide financière de la clinique de pédiatrie sociale à Saint-Martin. Il est en préparation de son futur plan jeunesse et il doit accomplir ses fonctions au ministère de la Culture. 

Finalement, il assure que lui et son équipe s’occupent de dizaines de dossiers citoyens par jour et qu’il est présent pour eux. 

Des annonces sont à venir à la suite de la présentation du budget gouvernemental 2023. 

À lire également : 

Il n'est pas question de détruire l'ancien couvent de Saint-Gédéon

commentairesCommentaires

1

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • RD
    Régis Drouin
    temps Il y a 1 an
    Le gouvernement du Québec réclame des sous du fédéral. Québec dit être en mesure de gérer les argents correctement pour le bien-être de la population.
    Si on regarde les sommes astronomiques versés à Québec et Montréal, je questionne si les régions obtiennent une juste part des taxes et des impôts.
    M.Samuel,vous présentez de beaux dossiers pour la région mais si le gouvernement du Québec respecterait les régions avec une proportion d'argent selon les populations, nous pourrions réaliser beaucoup plus de projet afin d’assurer la croissance des régions en infrastructure et autres.
    Québec revendique du fédéral une plus grande équité. Comme Québec, nous les régions , revendiquons les mêmes choses.
    Merci de prendre le temps de considérer mon commantaire

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Journée nationale de l’érable: le projet de loi franchit une première étape

Le projet de loi, visant à désigner annuellement chaque 3e dimanche du mois d’octobre comme Journée nationale de l’érable au Québec, a franchi une première étape, mercredi, sur le parquet du Salon Bleu de l’Assemblée nationale. Le document a obtenu une adoption du principe, poussé par l'instigateur de la démarche, le député de Beauce-Sud, Samuel ...

19 février 2024

Élections Québec va enquêter sur des dons faits à la CAQ

Élections Québec va enquêter sur deux dons de 100 $ effectués par un couple endeuillé qui voulait rencontrer la ministre des Transports, Geneviève Guilbault, lors d’un cocktail de financement.    «Des informations publiques nous laissent croire que les deux contributions auraient été faites en échange d’une contrepartie, rendant ainsi ces ...

13 février 2024

Protection face aux inondations: 975 000$ octroyés à Sainte-Marie

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a annoncé, par l'intermédiaire d'un communiqué, un soutien financier de 975 000 $ à la Ville de Sainte-Marie, pour face aux risques d'inondations. Cette nouvelle somme permettra d'acquérir des connaissances nécessaires à la mise en place de projets de réaménagements résilients. « Le ...