Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dépôt du rapport annuel du Commissaire

Langues officielles: trois fois plus de plaintes contre Air Canada qu'à l'habitude

durée 13h00
30 mai 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Air Canada a fait l'objet de trois fois plus de plaintes en vertu de la Loi sur les langues officielles que lors d'une année habituelle, révèle le plus récent rapport du Commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge.

«C'est frustrant, a lâché mardi M. Théberge lors d'une conférence de presse à Ottawa. J'oserais croire que depuis 1988 qu'Air Canada a été privatisé qu'ils seraient mieux en mesure de répondre à leurs obligations.»

Les 276 plaintes jugées recevables qui visent Air Canada représentent un sommet en dix ans, à l'exception de celles reçues l'année où le grand patron de la compagnie aérienne, Michael Rousseau, avait prononcé un discours en anglais au Québec en plus de s'être vanté d'avoir vécu pendant plus d'une décennie à Montréal sans parler un mot de français.

Dès la préface de son rapport 2022-2023, le commissaire affirme que «beaucoup reste à faire» pour concrétiser le projet d'un pays où tant les francophones que les anglophones puissent planifier leur visite dans un aéroport, se déplacer en avion, prendre le train ou traverser la frontière dans leur langue.

M. Théberge s'est cependant réjoui que le projet de loi C-13 qui modernise la Loi sur les langues officielles lui octroie de nouveaux pouvoirs s'il est adopté, notamment de rendre des ordonnances et d'imposer des amendes. C-13 a reçu l'appui de tous les députés aux communes et est en train d'être étudié par le Sénat.

«Présentement, les seuls outils qu'on a à notre disposition, c'est de faire des recommandations, et on se fie sur la bonne volonté des institutions fédérales pour faire la mise en œuvre de ces recommandations. Donc ces nouveaux pouvoirs sont beaucoup plus contraignants», a-t-il dit.

Questionné à savoir si les amendes — allant jusqu'à 25 000 $ — ont le potentiel de secouer les colonnes du temple d'Air Canada, M. Théberge s'est montré «réaliste».

«Je ne pense pas qu'une amende de 25 000 $ va faire trembler, a-t-il admis. Ce qui est intéressant est que dans ce qui est proposé le gouverneur en conseil peut toujours revoir les montants. C'est aussi pour chaque plainte.»

Son bureau entend publiciser les amendes et croit que cela pourrait avoir un impact bien plus dissuasif que les amendes elles-mêmes.

D'ici là, M. Théberge recommande à la présidente du Conseil du trésor et au ministre des Transports d'élaborer des outils et des lignes directrices concernant les obligations linguistiques des administrations aéroportuaires.

Il suggère également dans la foulée que le ministre des Transports exige que les administrations aéroportuaires soumettent un plan sur la façon dont elles s'acquitteront de leurs obligations linguistiques envers le public.

Michel Saba, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 juin 2024

Plus de 211 000 $ octroyés pour des projets etcheminois

Faisant suite au conseil des maires du 12 juin 2024, la MRC des Etchemins a annoncé des subventions totalisant plus de 211 000 $ accordées pour soutenir différents projets sur son territoire. Parallèlement, la MRC a également annoncé l’embauche de deux nouveaux employés, faisant déjà partie de l’équipe depuis quelques semaines ainsi qu'une aide ...

1 juin 2024

Le gouvernement fédéral affiche un déficit de 50,9 milliards $ en 2023-2024

Le gouvernement fédéral a terminé l’exercice 2023-2024 avec un déficit de 50,9 milliards $. À la même période d’avril à mars de l'exercice précédent, le déficit avait été de 41,3 milliards $. Les recettes publiques ont augmenté de 13,7 milliards $, ou 3,2 %, pour atteindre 444,8 milliards $, reflétant une hausse des recettes de l'impôt sur le ...

29 mai 2024

«Je dois mettre de l’avant les intérêts supérieurs de notre région» — Samuel Poulin

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, a réagi aux récentes déclarations de l'Union des producteurs agricoles concernant le prolongement de l'autoroute 73 sur le territoire de la ville de Saint-Georges. « Nous avons respecté notre engagement et je suis allé chercher les sommes pour le prolongement de l’autoroute 73. C’est suivant les pressions ...