Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Pour accompagner les cédants et les repreneurs

Québec investit 830 000 $ pour une nouvelle formation à l'École d'Entrepreneurship de Beauce

durée 18h00
27 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Germain Chartier
email
Par Germain Chartier, Journaliste

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie du Québec, Pierre Fitzgibbon ainsi que le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, étaient à l'École d'Entrepreneurship de Beauce (EEB), ce mardi 27 février, pour annoncer une nouvelle formation pour les repreneurs d'entreprise et les cédants. 

Cette aide financière, versée directement à l'EEB, aura pour but d'aider à la mise en place de cette nouvelle formule pour former et accompagner 1 000 cédants et/ou repreneurs en cinq ans. 

La Beauce, berceau de l'entreprenariat, sera désormais aussi celui du repreneuriat au Québec. En effet, les futurs repreneurs auront accès, dès le printemps 2024, à la formation EntReprendre de l'EEB. Cette dernière sera d'une durée de 12 à 18 mois, avec cinq séjours en présentiel réservés à la formation intensive, ainsi que des séances virtuelles menées par des experts. 

« Cette annonce va clairement favoriser le repreneuriat au Québec. Le repreneuriat, il y a aucun doute dans ma tête, est une activité très stratégique pour maintenir et créer des richesses dans notre région. Ça permet avec efficacité de préserver les entreprises, préserver les emplois et des services essentiels de nos collectivités », a lancé le ministre Pierre Fitzgibbon. 

La formation proposera également des séjours intensifs Pérenniser afin de pouvoir accompagner les cédants. Durant trois jours, ces derniers pourront mieux préparer le transfert de leur entreprise et en assurer la pérennité. 

« La ChaudièreAppalaches, incluant la Beauce, a la réputation d’être la région la plus entrepreneuriale du Québec. Avec les nouveaux parcours mis en place à l’EEB, on vient mobiliser notre communauté d’entrepreneurs pour relever l’important défi du repreneuriat. Ce genre d’initiatives assurera la pérennité des entreprises en Beauce et partout ailleurs au Québec », a assuré Samuel Poulin. 

Enfin, les futures cohortes axées sur le repreneuriat rejoindront le programme Émergence existant déjà à l'EEB. Les participants profiteront de six séjours à l'école ainsi qu'un accompagnement spécialisés sur 16 mois. 

« L’École d’entrepreneurship de Beauce va à nouveau innover pour former des repreneurs et des cédants et combler des besoins essentiels en amont des démarches de transfert d’entreprise. Nous sommes fiers de voir notre expertise dans l’accompagnement des entrepreneurs reconnue, une fois de plus, par le gouvernement. Le mouvement Propulsion repreneurship favorisera la santé économique du Québec », a de son côté ajouté, Isabelle Le Ber, présidente directrice générale de l'EEB. 

Pour rappel, l'aide du gouvernement du Québec s'élèvera à 828 365 $ pour une mise en place estimée à près de 1,4 million $. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Un montant de 150 000 $ pour électrifier le transport scolaire dans Beauce-Nord

Le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, a annoncé, au nom de la vice-première ministre et ministre des Transports et de la Mobilité durable, Geneviève Guilbault, ainsi que du ministre de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, Benoit Charette, un investissement de 150 000 $ dans sa circonscription ...

durée Hier 17h00

Les infirmières praticiennes spécialisées pourront prendre en charge des patients

Certaines infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne pourront commencer dès la semaine prochaine à prendre en charge les personnes qui s'inscrivent au guichet d'accès à un médecin de famille. C'est ce qu'a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé, qui a présenté ce changement comme une façon d'offrir aux ...

10 avril 2024

Les groupes de défense collective des droits interpellent la ministre Rouleau

Des représentants des groupes de défense collective des droits des régions de Québec et Chaudière-Appalaches se sont rassemblés, ce matin, devant les bureaux de la ministre responsable de la Solidarité sociale et de l'Action communautaire, Chantal Rouleau, pour dénoncer le sous-financement chronique de leurs organisations.  Qui plus ...