Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Rencontre avec les médias

Samuel Poulin dresse un bilan positif de la récente session parlementaire

durée 10h30
28 juin 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Léa Arnaud
email
Par Léa Arnaud, Journaliste

Le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, a dressé un bilan positif de la récente session parlementaire et des derniers mois dans la circonscription de Beauce-Sud dans le cadre d’une rencontre avec les médias régionaux.

Depuis 5 ans et demi, le député note un montant de plus de 500 millions qui fut attribué par le gouvernement du Québec dans plus de 300 projets dans la circonscription de Beauce-Sud. Un record de tous les temps, note le député. 

Depuis janvier 2024:

- Travaux en cours pour le prolongement de l’autoroute 73 et progression des étapes menant au choix du tracé final. « Dans les prochaines semaines, nous souhaitons déposer au ministère de l'Environnement un tracé que nous considérons le plus optimal à la fois pour la sécurité des usagers et le plus acceptable sur le plan environnemental », a précisé le député. 

- Annonce économique d’envergure concernant l’entreprise Manac à Saint-Georges.

- Inauguration et mise en service du premier CPE de l’histoire de Saint-Honoré-de-Shenley. Il dispose d'une vingtaine de places.

- Taux d’occupation à 100% de la première Maison des Aînés en Beauce. « On recrute encore, mais on a été capable d'avoir le personnel pour occuper à 100% les endroits. (...) On a une maison des aînés qui est efficace. (...) C'était quelque chose de nécessaire. Je suis fier de cet investissement-là et je ne le regrette pas du tout! »

- Lancement du premier CPE préfabriqué du gouvernement du Québec à Saint-Prosper (52 nouvelles places). Prochainement, un autre ouvrira à Notre-Dame-des-Pins avec 59 places, puis à La Guadeloupe avec 29 places.

- Dépôt du rapport de Robert Clark sur le prix de l’essence : Le gouvernement du Québec y donnera suite notamment avec l’abolition du prix plancher au cours de la prochaine année. « Évidemment il n'y a pas de recette magique. (...) C'est un dossier sur plusieurs années. Ce système existe depuis 50 ans alors il ne faut pas penser que ça peut changer en quelques mois. »

- Aide financière pour une nouvelle traverse de VTT sur la rivière Famine qui vient s’ajouter à la passerelle de motoneige qui sera en fonction dès l’hiver prochain. Un projet qui représente un investissement total d'un million de dollars.

- Aide financière auprès de plusieurs entreprises, notamment CHAP Alliance pour les personnes ayant des limitations.

- De nombreux chantiers routiers dans les municipalités complétées ou en travaux à Notre-Dame-des-Pins (173), Saint-Prosper (275 et 204), Saint-Benjamin (275 dès juillet), Sainte-Clotilde (271), Saint-Éphrem (108), Saint-Honoré (269), Saint-Benoît (rang 6) et le cœur de la municipalité de Saint-Martin (204) qui est refait à neuf.

- Aide financière spécifique le Carrefour Jeunesse-Emploi de Beauce-Sud pour l’ouverture du café du Mille-Lieux sur la première avenue à Saint-Georges.

- Aide financière pour 5 projets municipaux pour les aînés. 

- Adoption unanime du projet de loi consacrant la Journée nationale de l’érable. La première édition aura lieu en octobre prochain.

- Annonce de deux nouveaux programmes accessibles à l’École d’Entrepreneurship de Beauce pour le repreneuriat et les cédants.

- Aide financière pour les sentiers de vélo de montagne au Centre de ski de Saint-Georges.

- Aide financière pour l’accès gratuit aux étudiantes du Cégep Beauce-Appalaches pour les produits menstruels. 

Signature des conventions collectives en éducation

Le député juge que la signature des conventions collectives dans le secteur de l’éducation fut un moment fort de la récente session parlementaire.

« Nous avons priorisé nos jeunes et l’éducation. Les professionnels se dévouent pour la réussite scolaire et comptent des classes avec de nombreux défis. L’appui massif des enseignants de la Beauce à l’offre de notre gouvernement démontre que nous avons misé juste. Nous avons les mêmes objectifs de valoriser l’éducation dans la région », a mentionné le député en rappelant que 92% des membres du Syndicat de l’enseignement de la Chaudière ont approuvé l’entente concernant les conditions de travail (intersectorielle) et 86% sur l’organisation du travail (sectoriel).

Immigration temporaire

Le député de Beauce-Sud a tenu de nouveau à s’exprimer sur l’arrivée importante d’immigrants temporaires ainsi que des demandeurs d’asile, qui selon lui, met également une pression sur les services offerts en Beauce.

« J’ai sensibilisé mon gouvernement que l’arrivée d’immigrants temporaires met également une pression sur les services offerts à la population en Beauce que ce soient les logements ou les services de santé. Les sommes investies en francisation sont importantes ainsi qu’en accueil et en intégration. Il faudra obtenir la collaboration du gouvernement fédéral dans les prochains mois pour faire une meilleure priorisation de l’immigration temporaire ainsi que mieux répartir les demandeurs d’asile dans tout le Canada. Il faut se questionner sur notre rythme et notre capacité d’accueil également en Beauce dans les prochaines années », a soutenu l'élu, qui souligne que les besoins des entreprises doivent se faire au rythme de notre capacité d’accueil local.

Projets de loi

Au cours de la session parlementaire, 24 projets de loi ont été déposés et 22 ont été adoptés. Le député cite notamment le leadership en santé du gouvernement qui a entrepris des changements de fond, avec la création de Santé Québec et la nomination de ses dirigeants. Le gouvernement a également annoncé que les infirmières praticiennes spécialisées en soins de première ligne peuvent désormais prendre en charge des personnes inscrites au guichet d'accès à un médecin de famille. Cette prise en charge était auparavant réservée exclusivement aux médecins.

Le projet de loi modifiant les codes des professions a également été déposé et il démontre une intention ferme d'améliorer l'accès aux soins, notamment par plus de pouvoirs donnés aux pharmaciens dans la prescription d'un plus large éventail de médicaments et le renouvellement d'ordonnances sans devoir obtenir une nouvelle consultation médicale. Le gouvernement agit aussi pour libérer du temps aux médecins pour des centaines de milliers de rendez-vous afin de soigner les personnes sans médecin de famille. La remise d'un billet du médecin pour les assurances ou pour manquer une journée d'école ne serait plus nécessaire, sauf exception. « Avec le vieillissement de la population, la santé demeure l’un des plus grands défis des prochaines années. Devant le statu quo des précédents gouvernements, nous agissons en déléguant des actes aux professionnels et libérant du temps pour nos médecins. On souhaite un réel impact sur l’accès dans les prochaines années », de dire Samuel Poulin. Le député entend s'impliquer personnellement pour attirer les jeunes médecins en Beauce. « Le recrutement des médecins est l'un des plus gros défis des 10-15 prochaines années. »

Conflit entre les employés et la ville de Saint-Georges

Très conscient des impacts du conflit entre la ville de Saint-Georges et ses employés, le député de Beauce-Sud assure être très au fait des impacts sur les citoyens et partage entièrement l’impatience de ceux-ci. « Bien que ceci relève exclusivement des compétences municipales, j’ai eu des échanges avec mon collègue, le ministre du Travail, Jean Boulet. Je me suis assuré que les conciliateurs sont prêts à travailler en juillet ainsi que tout l’été pour assurer un rapprochement entre le conseil municipal et les employés. Je souhaite sincèrement un retour à la négociation le plus rapidement possible, et ce dans les intérêts de la population », a insisté le député de Beauce-Sud.

« Les gens en Beauce ne veulent pas d’un 3e référendum sur la souveraineté dont nous n’avons pas les moyens. Ils souhaitent un gouvernement qui s’occupe des vraies priorités et qui livre des projets concrets pour la région. Depuis 5 ans et demi, nous avons supporté plus de 300 projets majeurs et livré 500 millions en argent neuf pour Beauce-Sud. C’est du jamais vu. Devant nos enjeux budgétaires pour les prochaines années, j’ai tout de même l’intention que la Beauce puisse continuer de tirer son épingle du jeu. Nous serons responsables, déterminés et nous allons respecter la capacité d’accueil des citoyens », a conclu Samuel Poulin.

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


15 juillet 2024

Les 13 premiers ministres des provinces et territoires se rencontrent à Halifax

Les premiers ministres du Canada seront à Halifax lundi pour entamer trois jours de réunions dans la capitale de la Nouvelle-Écosse. Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, qui est l'actuel président du Conseil de la fédération, accueillera l'événement au centre-ville. M. Houston a déclaré aux journalistes après une réunion du ...

12 juillet 2024

Impasse dans les négos de la FIQ; moyens de pression plus lourds en septembre

La FIQ constate «l'impasse» dans ses négociations avec Québec. Elle envisage de recourir de nouveau à des moyens de pression plus lourds, incluant la grève, dès le mois de septembre. La Fédération interprofessionnelle de la santé (FIQ), qui représente 80 000 infirmières, infirmières auxiliaires et autres professionnelles en soins, a tenu cette ...

11 juillet 2024

Le Canada devrait atteindre la cible de dépenses en matière de défense en 2032

Après des jours de pression de la part des alliés de l'OTAN lors du sommet annuel à Washington, le premier ministre Justin Trudeau a indiqué jeudi que le Canada «s'attend pleinement» à atteindre l'objectif de dépenses de défense de l'alliance en 2032 – mais le calendrier récemment annoncé par le gouvernement n'est accompagné d'aucun nouveau détail ...