Publicité

26 octobre 2016 - 11:24 | Mis à jour : 12:16

Un adolescent lance un site Web pour expliquer l’apraxie, la dysphasie et la dyspraxie

Sébastien Roy

Par Sébastien Roy, Journaliste

Toutes les réactions 17
Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

Un adolescent de 17 ans, Charles McKenna, a lancé un site Internet pour parler de l’apraxie, de la dysphasie et de dyspraxie, trois troubles qui l’affectent au quotidien.

Mais qu’est-ce que tout cela signifie? Voici une brève définition pour chacun de ces termes :

Apraxie : L’apraxie affecte la capacité d’une personne à réaliser répétitivement un mouvement ou une série de mouvements.

Dysphasie : La dysphasie est un trouble au niveau du langage, tant la compréhension que l’expression. Elle a des répercussions sur la phonologie, la morphologie, la syntaxe, la sémantique, et l’aspect pragmatique.

Dyspraxie : La dyspraxie est un trouble verbomoteur qui rend la prononciation de certains mots plus difficile. Il se peut que le même mot ne soit pas prononcé de la même façon d’une fois à l’autre.

L’objectif de Charles est de faire connaître ces trois troubles distincts et d’aider ceux qui en sont atteints. « Je veux leur montrer qu’il est possible de réussir et de les motiver à réaliser leurs rêves », mentionne-t-il.

Sur son site, www.mckennacharles.com, il raconte son parcours scolaire et les difficultés qu’il a traversées pour atteindre son objectif, obtenir un diplôme d’études secondaires en même temps que les autres de son âge. « Je devais en faire davantage que les autres le soir et je prenais même de l’avance durant l’été pour suivre le rythme des classes. C’est de cette façon que j’ai passé mes étés de mon primaire et de mon secondaire », ajoute le Georgien qui faisait partie du programme sport-études à option tennis de la 1re à 3e secondaire ainsi qu’en cinquième secondaire.

Charles propose également sur www.mckennacharles.com plusieurs trucs pour les parents et amis des personnes qui ont un ou plusieurs de ces troubles. Il parle également de ces passe-temps et de ce qu’il fait en dehors des cours. De plus, il est possible de le contacter directement sur son site pour obtenir davantage d’informations.

EnBeauce.com s’est entretenu avec lui pour en connaître davantage sur les impacts qu’ont eus l’apraxie, la dysphasie et la dyspraxie sur lui. D’entrée de jeu, ce dernier déclare qu’il faut connaître ses limites. « Oui j’aurais aimé ça faire des maths fortes, de la chimie ou de la physique, mais je ne pouvais pas, car je connaissais mes limites, c’était trop d’études avec les autres matières », affirme le Georgien.

« Ce n’est pas le système scolaire actuel qui va s’adapter entièrement à nous, mais c’est à nous de nous adapter au système si on veut réussir selon les normes du ministère. Puisque nous ne sommes pas des élèves qui cadrent dans la norme de notre système scolaire d’aujourd’hui, il faut se trouver des trucs pour étudier, une façon différente d’apprendre. J’ose espérer qu’un jour le ministère de l’Éducation va intégrer des façons différentes pour aider à l’apprentissage (ils en existent déjà…) qui va nous permettre d’obtenir à nous aussi notre diplôme et de continuer des études. »

Dès la troisième année du primaire, on a dit à sa mère de ne pas trop avoir d’attentes pour le secondaire. « On lui a dit que si je complétais ma sixième année, ce serait merveilleux, qu’un bulletin adapté pourrait être une option, ce qui ferait en sorte que je ne pourrais pas obtenir un diplôme d’études secondaires », poursuit celui qui a complété quatre de ses cinq années du secondaire en sport-études.

Cependant, Charles a eu l’aide de nombreuses personnes de son entourage pour parvenir à ses fins. « Ma sœur, mon grand-père, ma voisine m’ont tous donné un coup de main à un moment ou un autre durant mes études. À partir de la quatrième année, j’ai eu une enseignante privée qui venait à la maison deux à trois heures par semaine », énumère-t-il.

« J’ai essayé de travailler par moi-même, de ne pas demander d’aide – donc, de faire comme si j’étais “normal”. Résultat : échec. Alors, ne faites pas comme moi, on perd du temps pour rien et c’est normal d’avoir besoin d’aide », conclut-il.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

17 réactionsCommentaire(s)
  • Lâche pas mon chalres tes efforts vont te récompenser, super travail pour ce site continu à être une source d'inspiration pour les jeunes. :)

    James chrétien - 2016-10-26 19:09
  • Bravo, C'est une belle exemple pour les jeunes qui veulent réussir. Merci de partager ton expérience😊

    Kathleen - 2016-10-26 19:40
  • C'est extraordinaire! Je vous félicite car vous démocratisez un témoignage de vie qui donne de l'espoir, qui a confiance qu'on peut évoluer, conjuguer la réalité et la pousser vers le haut. J'honore votre simplicité à offrir le vrai de la vraie vie. Je ne peux que vous remercier pour cette dizaine de minutes de positivisme, de persévérance tant de votre part de parent et celui de l'enfant. Je travaille dans une commission scolaire et je trouve que nous devrions diffuser votre témoignage à plusieurs intervenants du monde de l'Éducation. Absolument.
    Je vous remercie.

    IsaJo - 2016-10-26 21:44
  • " La dyspraxie est un trouble du mouvement qui entraîne une incapacité totale ou partielle à automatiser et planifier les gestes, et qui touche spécifiquement les enfants, sans pour autant qu'ils présentent de troubles moteurs ou déficit intellectuel."
    Attention à la définition des termes utilisés.

    wikipedo - 2016-11-18 17:57
  • La Dyspraxie n'est pas un trouble du langage mais de l'automatisation du geste...

    Samsia - 2017-01-19 10:42
  • SamSia la dyspraxie peut être seulement verbal c'est ce qu'on appelle la dyspraxie verbal 😉

    Katia - 2017-01-19 14:47
  • Katia Oui ok, mais dans ce cas il faudrait être plus précis!
    Il est difficile de faire comprendre ces trouble au corps enseignant.
    Dans mon cas enfant avec dyspraxie et dyscalculie.
    Si un prof de mon fils lit cette définition il ne verra pas pourquoi il faut adapter les exercices, des difficultés verbales ne l'empêchent pas de tenir une règle et une équerre.
    Attention je ne remets pas en cause le témoignage de ce jeune homme, il est important que l'on parle de ces dys et de les faire connaître.

    pomepome60 - 2017-01-20 03:58
  • Merci

    Sylvie brandebourger - 2017-01-21 17:36
  • J'ai vécu une expérience similaire avec mon fils qui.etait aphasique après une surdité réversible dans sa petite enfance. Nous avons tous les deux mis en place des méthodes d'apprentissage et avec des séances d'orthophonie trois fois par semaine jusqu'en terminale mon fils a eu son baccalauréat avec beaucoup de difficultés mais est ingénieur en mécanique productique aujourd'hui.

    Armelle - 2017-01-22 02:54
  • Wikipedo, la dyspraxie est un trouble du langage et des mouvements. Mon fils en est atteint aussi. Très belle initiative de ce jeune homme. Mon fils a énormément de difficulté à l'école vu sa dyspraxie sévère et je lui ferai lire ton site !

    Marie-eve - 2017-01-22 17:47
  • Wikipedo, la dyspraxie est un trouble du langage et des mouvements. Mon fils en est atteint aussi. Très belle initiative de ce jeune homme. Mon fils a énormément de difficulté à l'école vu sa dyspraxie sévère et je lui ferai lire ton site !

    Marie-eve - 2017-01-22 17:48
  • Bravo Charles a toi et ta mère! J'ai moi aussi trois enfants avec ce trouble et bien plus encore dont l'autisme et ils sont très performant car moi aussi je suis insistante dans leurs devoir et ils font même de l'orthophonie l'été pendant les vacances et non il ne souffre pas eux non plus d'y aller même l'été, il adore aller voir leurs orthophonistes, tu es inspirant et un modèle pour moi. Tu me donne envie de continuer... Merci!

    Caroline - 2017-01-25 21:02
  • Pour tous les enfants ayant une dyspraxie visuo-spatiale ou tout autre problème de vision non résolu par les lunettes: problème de saccades, par exemple. 80% des apprentissages scolaires passent par la vision. Cela crée un problème de coordination oeil-main. Une formation est disponible dans tout le Québec pour les intervenants scolaires. Cela permet d'adapter le matériel scolaire afin de permettre l'accès au contenu des livres scolaires. Mon enfant a été filmé pour cette formation. Cela a un impact majeur sur ses notes scolaires. Voici le lien du site: http://sites.csdps.qc.ca/sssedv/

    Caroline Robidoux - 2017-01-28 09:28
  • bravo je crois que tu vas etre un exemple pour tous les dyspraxiques dont ma fille . Nous croyons toujours en elle et on sait qu elle ira loin. Merci

    melanie lapierre - 2017-02-15 08:59
  • Bonjour!
    Mon enfant est dysphasique et dyspraxique alors, j'ai beaucoup lu sur le sujet... Les définitions que vous donnez au tout début, en particulier de la dyspraxie sont inexactes... Oui, la dyspraxie peut être verbale mais il serait bien de préciser qu'elle peut être seulement motrice. La personne n'a alors aucun trouble de langage mais seulement un trouble moteur. Par exemple, elle peine a attacher ses souliers, défaire ses boutons, tartiner, couper... C'est comme s'il aucun automatisme ne se crée dans l'exécution de ses gestes... Aussi, j'ai lu que l'apraxie est dû à une lésion cérébrale liée à un traumatisme, une infection, une tumeur, etc... contrairement à la dyspraxie qui elle est plutôt inexpliquée encore... Bravo à Charles pour ses réalisations!

    Pascale - 2017-06-19 14:39
  • j'aimerais savoir qui a découvert la dysphasie

    guy - 2017-11-10 08:47
  • Allo je te comprends, mon fils de 15 ans a la dyslexie lui aussi à tout le temps eu de la difficulté à l'école ou à la maison. Bonne chance joane.

    Joane pronovost - 2020-02-20 20:52