Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Kevin Tardif poursuit son combat contre la maladie

Chargement du vidéo
durée 15h14
8 mars 2017
Sébastien Roy
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sébastien Roy, Journaliste

Voir la galerie de photos

En novembre dernier, Kevin Tardif avait accordé une entrevue à EnBeauce.com pour demander l’aide de la population afin de se rendre en Allemagne pour recevoir un traitement qui pourrait réduire les métastases qu’il a aux poumons, voire les détruire.

Au Québec, les médecins ne lui proposaient que de la chimio palliative. « Je ne peux me résoudre à ne pas me battre pour rester le plus longtemps possible auprès de ma famille », nous avait-il déclaré.

Consultez l’article « Levée de fonds pour Kevin Tardif atteint de métastases pulmonaires » pour connaître le cheminement de la maladie et comment il a découvert l’existence du traitement offert dans ce pays européen.

À la fin du mois de janvier, le Beaucevillois s’est donc envolé vers l’Allemagne pour recevoir un premier traitement de chimio embolisation. Dans la vidéo ci-dessus, il explique comment s’est déroulée l’intervention.

Cependant, il a dû traverser une autre épreuve avant de rencontrer le docteur Thomas Vogl. « En novembre, on m’a diagnostiqué un cancer dans la vertèbre D8 [environ au milieu du dos]. J’ai dû être opéré pour y fixer des plaques de métal afin d’éviter qu’elle ne se brise, ce qui aurait pu me paralyser les jambes puisqu’elle comprimait la moelle épinière. Heureusement, l’opération a été un succès. Je suis sorti de l’hôpital dès le lendemain », raconte M. Tardif.

Ce dernier a reçu de bonnes nouvelles à ce sujet vendredi dernier. « Avec la radiothérapie en janvier et les traitements de chimio embolisation, il n’y aurait plus de trace de cancer dans ma vertèbre et celle-ci est en train de se reformer. Ce n’est pas encore gagné, mais ce sont de bonnes nouvelles. J’aurai la certitude qu’il n’y a plus de traces de la maladie dans mon dos lorsque j’irai chez l’orthopédiste dans un mois et demi », ajoute celui qui retournera en Allemagne le 13 mars.

En effet, le Beauceron commencera une deuxième série de traitements du Dr Vogl le 15 mars. De nouveaux événements caritatifs auront lieu à son retour pour financer son traitement. Les détails se retrouvent dans l’entrevue vidéo.

Grâce à un souper spaghetti, un souper-bénéfice organisé par le Normandie et une collecte de fonds, M. Tardif avait amassé 26 000 $, ce qui lui a permis de payer la première séance du traitement en Allemagne. En soustrayant les 5 200 $ qui lui restent de la première campagne, il estime les coûts de la deuxième partie du traitement à un montant variant de 10 000 à 12 000 $.

Il est également possible de soutenir M. Tardif en faisant un don au compte Paypal Kevintardifespoir ou au compte Desjardins 815-20157-505620-5.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • SL
    Sonia Loubier
    temps Il y a 5 ans
    WOW! Vraiment contente pour toi Kevin Tardif!!! Lâche pas! Tu le gagneras ce combat! :)
  • SL
    Sonia Loubier
    temps Il y a 5 ans
    WOW! Vraiment contente pour toi Kevin Tardif!!! Lâche pas! Tu le gagneras ce combat! :)

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Opération Nez rouge a besoin de plus de bénévoles

La deuxième fin de semaine de raccompagnement de l'Opération Nez rouge s’est relativement bien passée, et ce, malgré le manque d’équipes partout sur le territoire. En effet, la demande de raccompagnements afflue de toutes parts et les équipes sur le terrain font des pieds et des mains pour y répondre. À dire vrai, le double d’équipes aurait été ...

Appel de candidatures du prix À part entière 2023

L’Office des personnes handicapées du Québec lance aujourd’hui la 8e édition du Prix À part entière. Les personnes et organisations intéressées à soumettre une candidature sont invitées à le faire d’ici le 24 février prochain.  Le Prix À part entière vise à rendre hommage aux personnes et aux organisations qui contribuent à accroître la ...

durée Hier 17h00

Le mois de décembre sera difficile, selon le Dr Luc Boileau

Le directeur de la Santé publique du Québec, le Dr Luc Boileau, a indiqué lors d’une conférence de presse, aujourd’hui, que le mois de décembre serait difficile en raison de la présence accrue du virus de l’Influenza et de la COVID-19. Toutefois, M.Boileau avait une bonne nouvelle concernant le virus respiratoire syncytiale (VRS) qui touche ...