Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Kevin Tardif poursuit son combat contre la maladie

Chargement du vidéo
durée 15h14
8 mars 2017
2ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Sébastien Roy
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sébastien Roy, Journaliste

Voir la galerie de photos

En novembre dernier, Kevin Tardif avait accordé une entrevue à EnBeauce.com pour demander l’aide de la population afin de se rendre en Allemagne pour recevoir un traitement qui pourrait réduire les métastases qu’il a aux poumons, voire les détruire.

Au Québec, les médecins ne lui proposaient que de la chimio palliative. « Je ne peux me résoudre à ne pas me battre pour rester le plus longtemps possible auprès de ma famille », nous avait-il déclaré.

Consultez l’article « Levée de fonds pour Kevin Tardif atteint de métastases pulmonaires » pour connaître le cheminement de la maladie et comment il a découvert l’existence du traitement offert dans ce pays européen.

À la fin du mois de janvier, le Beaucevillois s’est donc envolé vers l’Allemagne pour recevoir un premier traitement de chimio embolisation. Dans la vidéo ci-dessus, il explique comment s’est déroulée l’intervention.

Cependant, il a dû traverser une autre épreuve avant de rencontrer le docteur Thomas Vogl. « En novembre, on m’a diagnostiqué un cancer dans la vertèbre D8 [environ au milieu du dos]. J’ai dû être opéré pour y fixer des plaques de métal afin d’éviter qu’elle ne se brise, ce qui aurait pu me paralyser les jambes puisqu’elle comprimait la moelle épinière. Heureusement, l’opération a été un succès. Je suis sorti de l’hôpital dès le lendemain », raconte M. Tardif.

Ce dernier a reçu de bonnes nouvelles à ce sujet vendredi dernier. « Avec la radiothérapie en janvier et les traitements de chimio embolisation, il n’y aurait plus de trace de cancer dans ma vertèbre et celle-ci est en train de se reformer. Ce n’est pas encore gagné, mais ce sont de bonnes nouvelles. J’aurai la certitude qu’il n’y a plus de traces de la maladie dans mon dos lorsque j’irai chez l’orthopédiste dans un mois et demi », ajoute celui qui retournera en Allemagne le 13 mars.

En effet, le Beauceron commencera une deuxième série de traitements du Dr Vogl le 15 mars. De nouveaux événements caritatifs auront lieu à son retour pour financer son traitement. Les détails se retrouvent dans l’entrevue vidéo.

Grâce à un souper spaghetti, un souper-bénéfice organisé par le Normandie et une collecte de fonds, M. Tardif avait amassé 26 000 $, ce qui lui a permis de payer la première séance du traitement en Allemagne. En soustrayant les 5 200 $ qui lui restent de la première campagne, il estime les coûts de la deuxième partie du traitement à un montant variant de 10 000 à 12 000 $.

Il est également possible de soutenir M. Tardif en faisant un don au compte Paypal Kevintardifespoir ou au compte Desjardins 815-20157-505620-5.

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • SL
    Sonia Loubier
    temps Il y a 5 ans
    WOW! Vraiment contente pour toi Kevin Tardif!!! Lâche pas! Tu le gagneras ce combat! :)
  • SL
    Sonia Loubier
    temps Il y a 5 ans
    WOW! Vraiment contente pour toi Kevin Tardif!!! Lâche pas! Tu le gagneras ce combat! :)

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Neuf ans plus tard, la tragédie de Lac-Mégantic est toujours aussi douloureuse

Déjà neuf années sont passées depuis la tragédie de Lac-Mégantic, pourtant ce douloureux souvenir touche encore les habitants jour après jour. « Ça fait partie de notre histoire, de notre ADN. Notre centre-ville n’est pas encore reconstruit complètement. Il y a des gens qui vivent des deuils, qui ont perdu des enfants, des parents. Chaque ...

Parents d'Anges Beauce-Etchemins de plus en plus actif dans la communauté

L’organisme de soutien au deuil périnatal, Parents d’Anges Beauce-Etchemins a tenu la semaine dernière son assemblée générale annuelle et a fait un retour sur ses nombreuses activités et actions.  Ce fut une autre année marquée par la COVID-19 obligeant le personnel à faire des changements et adapter les services aux demandes reçues.  Quatre ...

Le Canada se prépare à jeter 13,6 millions de doses du vaccin d'AstraZeneca

Le Canada est sur le point de jeter plus de la moitié de ses doses du vaccin d'Oxford-AstraZeneca contre la COVID-19, car il n'a trouvé aucun preneur ni au Canada ni à l'étranger. Une déclaration de Santé Canada indique que 13,6 millions de doses du vaccin ont expiré au printemps et seront jetées. Il y a un an, le Canada avait annoncé qu'il ...