Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Suspendu du Cégep malgré sa persévérance

« Je trouve ça démotivant » - Charles McKenna

durée 11h06
26 janvier 2018
6ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Alex Drouin, Journaliste

Au cours des derniers jours, un étudiant du Cégep Beauce-Appalaches, Charles McKenna, résident de Saint-Georges, a fait les manchettes de différents médias de la province à la suite de sa suspension de la session d’hiver 2018 en raison d’un trop grand nombre d’échecs.

À lire également :

« Je trouve ça démotivant », a lancé l’étudiant, qui a une dysphasie sévère, une apraxie et une dyspraxie.

Il a commencé ses études collégiales en sciences humaines à l’automne 2016 et il a échoué six de ses huit cours. À la session suivante, celle d’hiver 2017, il a changé de branche et s’est dirigé en gestion des communications graphiques. Il a terminé sa première session en réussissant trois de ses cinq cours.

Puis, à la session d'automne 2017, il a échoué trois de ses cinq cours, soit français, mathématiques et éducation physique.

Selon les règles du Cégep Beauce-Appalaches, un élève est suspendu pour une session s’il échoue plus de 50 % de ses cours pendant deux sessions successives.

« Ils ont appliqué le règlement, mais c’est plate, car j’ai accepté toute l’aide qui m’a été offerte par le Cégep », a précisé l’étudiant, qui a mentionné avoir signé des ententes afin de se présenter régulièrement aux périodes de rattrapage.

Le 4 janvier, le Cégep lui a envoyé une lettre mentionnant que « vous n’avez pas réussi plus de 50 % des unités attachés au cours (…) l’étudiant qui ne réussit pas plus de la moitié des unités auxquelles il était inscrit une deuxième fois est suspendu des études pour une session complète (…). Le comité d’admission du Cégep Beauce-Appalache se voit dans l’obligation de ne pas vous réadmettre ou de vous inscrire au Cégep pour la session d’hiver 2018. »

« Je veux que ça change pour moi et pour les autres qui me suivront », a tranché celui qui sera de retour sur les bancs collégiaux du cégep Beauce-Appalaches à la session d’automne 2018.

« Je suis motivé d’y retourner », dit-il sans détour tout en avouant que sa suspension aurait pu l’inciter à tout lâcher.

Mise au point du cégep

Face à l’ampleur médiatique qu’a prise toute cette histoire, le Cégep Beauce-Appalaches a envoyé un communiqué de presse jeudi (25 janvier).

« Le Cégep Beauce-Appalaches sent le besoin de réagir à la suite de la médiatisation du cas d’un étudiant qui conteste une suspension reliée à ses résultats académiques. Le Cégep ne commentera pas le cas particulier de cette personne, mais souhaite apporter des précisions sur le Règlement favorisant la réussite et sur les services adaptés qui sont offerts aux étudiants aux prises avec certaines limitations (handicaps physiques, troubles d’attention, dysphasie, etc). »

« Les étudiants qui présentent un diagnostic reçoivent les services adaptés en rapport avec leur état. Le Cégep met en place les accommodements requis. Il peut s’agir d’une liseuse grossissante pour les personnes dont la vue est déficiente ; d’un interprète pour celles qui ont des problèmes d’audition ; d’un horaire allégé ; ou d’un temps supplémentaire ou la quiétude d’un local isolé pour faire un examen pour quelqu’un qui présente un déficit d’attention ». 

commentairesCommentaires

6

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

  • M
    Mimi
    temps Il y a 6 ans
    Au niveau scolaire... la société a un gros bout de chemin à faire face aux enfants qui ont des difficultés... Ce n'est pas un choix qu'ils font.... c'est une dure réalité qu'ils ont à vivre à tous les jours... C'est très facile de porter un jugement sur un enfant... jusqu'au jour où cet enfant... c'est le vôtre... L'estime de soi vous en faites quoi ?
  • SU
    Stuck up
    temps Il y a 6 ans
    Le milieu scolaire a un gros bout de chemin à faire, oui ! Mais encore faut-il que les gens en place dans nos institutions scolaires aient l'ouverture, la compréhension et le vouloir d'intégrer les gens comme Charles. Je ne crois pas que le CBA ait la bonne personne en place pour ce genre d'intégration. -Le règlement c'est le règlement - n'est pas un argument venant d'une personne qui démontre de l'ouverture.
  • J
    Jeff
    temps Il y a 6 ans
    Le règlement est en place afin que ceux qui se foutent de leurs cours n'empêchent pas ceux qui voudraient y être d'avoir une place. C'est assez évident que ça ne s'applique vraiment pas dans son cas.
  • M
    Michel
    temps Il y a 6 ans
    Lui il a des problèmes avec l'école, d'autres c'est au travail, d'autres c'est dans leur couple et d'autres c'est avec la justice et d'autres avec les impôts etc. Et pas personne n'a souhaiter ce qui leur arrive. Que le monde apprennent donc à régler leur problème sans mettre ça sur le dos de tout le monde et étaler ça partout sur la place publique! Et s'ils ne peuvent pas les régler bien qu'ils vivent avec. Plein de gens dans le monde vit de l'injustice, de l'incompréhension ou des frustrations. C'est ça la vie. Et si t'es pas bon dans quelque chose, bien change de branche. Malheureusement la vie c'est la loi de la jungle et le reste du troupeau peut attendre jusqu'à un certain moment les retardataires, mais ensuite faut avancer. Donc et aussi plate que ça puisse paraître c'est comme ça que ça marche pour ben du monde. Et séchez vos larmes, y va s'en sortir quand même il est fait fort!
  • J
    Jacques
    temps Il y a 6 ans
    Je ne comprend pas qu`il ait réussi son secondaire 5.Si je comprend au nom de la réussite du plus grand nombre. Bravo pour le cégep de mettre fin à cette pratique .
  • CTD!
    CBA - trop d’incompétent !
    temps Il y a 6 ans
    J’ai déjà eu une situation semblable avec la responsable. Bonne chance aux futurs étudiants avec des handicaps !
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Quatre organismes beaucerons reçoivent un soutien financier

Promutuel Assurance du St-Laurent aux Appalaches a accordé une contribution de 601 450 $ dans le cadre de la 4e édition de son programme Au cœur de votre collectivité organisé dans le secteur de Chaudière-Appalaches ce printemps. Ce montant est  distribué auprès de 27 organismes locaux, dont quatre de la Beauce, pour soutenir la réalisation de ...

10 juillet 2024

Miel de l'aéroport: une première livraison de 300 pots à Moisson Beauce

Les ruches du projet Miel CYSG ont généré une première récolte printanière de miel brut bio, dont 300 pots viennent d'être livrés à la banque alimentaire Moisson Beauce. Rappelons qu'il y a quelques semaines, 15 colonies d'abeilles ont été installées à l'extrémité de la piste de l'aéroport de Saint-Georges, pour produire le précieux nectar. ...

10 juillet 2024

Québec annonce la construction de quatre centres de la petite enfance en Beauce-Nord

Le gouvernement du Québec a annoncé la création de 276 nouvelles places en centres de la petite enfance (CPE) sur le territoire de Beauce-Nord, dont 60 places pour les poupons, ce mardi 9 juillet.. La ministre de la Famille, Suzanne Roy, et le député de Beauce-Nord, Luc Provençal, ont exprimé leur satisfaction quant à cette avancée majeure pour ...