Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2018 - 21:08

S’expatrier au Canada : les démarches obligatoires

Texte commandité

Vous avez décidé de venir travailler au Québec pour une période temporaire ou y résider à titre définitif ? De nombreuses opportunités d’emploi et de carrières sont possibles ainsi que l’inscription à des filières d’études intéressantes si vous êtes étudiant. Néanmoins, un certain nombre de démarches sont à accomplir, parfois un peu complexes...

 

Première démarche : obtenir un permis de travail

Selon vos objectifs professionnels, il existe différents programmes pour obtenir un visa de séjour temporaire ou définitif : le programme de visa pour le démarrage d’une entreprise, le programme des immigrants investisseurs du Québec, etc. Selon le statut choisi, il en existe plusieurs, les critères d’éligibilité diffèrent. C’est pourquoi il est conseillé de consulter un avocat en immigration à Montréal. Il vous conseillera en fonction de votre projet et facilitera vos démarches administratives.

Un numéro d’assurance sociale, une démarche gratuite, mais obligatoire

Le numéro d’assurance sociale (NAS) n’a rien à voir avec l’assurance maladie. Il est obligatoire pour travailler sur le sol québécois. Il vous donne droit également à certaines prestations sociales et vous permet de payer vos impôts. Il faut pour cela se rendre dans l’un des Centres Services Canada. Sur le site en ligne, vous trouverez celui qui est le plus proche de votre domicile en tapant le code postal du lieu de votre résidence. Vous y connaîtrez aussi les documents à fournir pour l’obtenir. Ce numéro unique est confidentiel, pensez à bien le tenir secret.

L’assurance maladie du Québec, l’accès à des soins gratuits

Pour bénéficier de l’accès aux soins gratuits, il vous faut une carte Soleil. Rendez-vous à la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ) pour l’obtenir. Cette carte est individuelle à partir de 14 ans. Les résidents permanents, les travailleurs temporaires, les étudiants et leur famille y ont droit. Une consultation chez un généraliste sera par exemple entièrement prise en charge. Cependant, selon votre nationalité, il y aura un délai de carence de trois mois, sauf pour les femmes enceintes, les Belges et les Français dans la mesure où des accords ont été signés entre ces pays et le Québec.

En attendant la fin du délai de carence, il est possible de souscrire à une assurance privée temporaire.

 

La carte Soleil donne également droit à l’assurance médicaments. Une partie seulement des frais engagés seront à votre charge.

 

L’immigration est un beau projet de vie, mais il faut bien le réfléchir en amont.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.