Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 septembre 2018 - 04:00 | Mis à jour : 11 septembre 2018 - 14:13

« L'Essentiel », un nouveau défi pour Esther Bégin

Alexandre Poulin

Par Alexandre Poulin, Journaliste

La journaliste Esther Bégin, connue à travers le Québec et même au-delà, est originaire de Saint-Martin. À compter d'aujourd'hui, elle amorce un nouveau défi alors qu'elle devient l'animatrice de l'émission L'Essentiel sur la Chaîne d'affaires publiques par câble (CPAC). Pour l'occasion, EnBeauce.com s'est entretenu avec cette Beauceronne qui est devenue incontournable dans le paysage médiatique québécois.

Lire aussi : « Esther Bégin devient chef d'antenne de la Chaîne d'affaires publiques par câble »

L'Essentiel, un défi dans la continuité

Cette nouvelle émission se focalisera principalement sur la scène politique fédérale en offrant un « regard inquisiteur » sur les décisions des parlementaires canadiens. Pour ce faire, des analyses, des entrevues et des mises en contexte seront proposées aux citoyens. La scène politique provinciale ne sera pas pour autant délaissée, puisque les interactions entre elle et l'actualité politique fédérale seront privilégiées.

Pour Catherine Carnot, présidente et directrice générale de CPAC, « L'Essentiel  est une émission quotidienne de langue française qui vise à faire connaître et à mieux faire comprendre les questions politiques et les décisions prises à la Chambre des communes. Parce que les voix de la démocratie sont multiples, L’Essentiel donne la parole à ceux et celles qui façonnent le Canada d’aujourd’hui ».

Pour Esther Bégin, cette occasion représente l'aboutissement de son travail des dernières années.

« Quand on m'a approché pour m'offrir cet emploi, j'avais l'impression que tout ce que j'avais fait au cours des dernières années m'y menait directement. Ma série d'entrevues, « Fièvre politique », m'a amené à développer mes techniques d'entrevue avec les politiciens. »
- Esther Bégin

Une passion pour la politique 

Esther Bégin a grandi à Saint-Martin, en Beauce, dans une famille passionnée par l'information. Un de ses oncles a été député, un autre a été maire, sans compter que ses parents ont fait de l'organisation politique. « Mon père, qui vit encore en Beauce et à qui je parle tous les jours, est très informé. Chaque fois qu'on se parle, on se parle entre autres de politique », affirme Mme Bégin.

C'est dans cette famille, au sein de laquelle l'information était sacrée, qu'est née sa passion pour la politique. À preuve, la famille Bégin regardait tous les soirs le Téléjournal de Radio-Canada. Cet intérêt naturel s'est consolidé lorsque Mme Bégin a étudié en droit et en science politique à l'Université Laval (Québec) à la suite de son passage au Petit Séminaire de Saint-Georges.

La journaliste expérimentée s'intéresse autant à la politique québécoise qu'à la politique canadienne. Cela ne l'empêche pas de diriger aussi son regard sur la politique américaine, elle qui a vécu à New York de 2009 à 2012.

« Ce que je trouve intéressant avec la scène politique fédérale, c'est qu'il y a un changement de génération à Ottawa. Justin Trudeau, le premier ministre, a 46 ans, et c'est le plus âgé des chefs des trois principaux partis. Andrew Scheer, le chef du Parti conservateur, va avoir 40 ans. Jagmeet Singh, du Nouveau Parti démocratique, est tout aussi jeune. Il y a un changement de garde sur la scène politique fédérale, un changement de génération à vrai dire, et je trouve ça très intéressant. »
- Esther Bégin

Son rapport à la Beauce

Selon Mme Bégin, qui loue l'authenticité et l'entreprenariat des Beaucerons, venir de la Beauce est un avantage. « Je suis très fière de dire que je viens de la Beauce. Je suis très entrepreneure dans ma façon de mener ma carrière, et cela me vient de mes origines beauceronnes », dit-elle en toute sincérité.

En outre, elle décrit ses congénères d'origine comme des êtres ayant confiance en eux-mêmes. À Montréal, on lui dit souvent que les Beaucerons sont les « Japonais du Québec » en raison de leur ingéniosité.

Un moment marquant dans sa carrière

Parmi les nombreux emplois qu'elle a occupés, l'auteure de Carnet d'une flâneuse à New York - Mes meilleures adresses (Montréal, Éditions La Presse, 2012) met en relief un moment précis. Le 8 septembre 1997, Esther Bégin a présenté le tout premier bulletin de nouvelles à l'antenne de LCN. 21 ans plus tard, elle se rappelle la fébrilité qu'elle a vécue, à midi tapant, ce jour-là. « Je suis restée dix ans à LCN. Ça a été une école et une expérience très belles pour moi », soutient Mme Bégin au bout du fil.

Pour suivre la nouvelle aventure d'Esther Bégin

L’Essentiel, d'une durée de 30 minutes, sera présentée du lundi au jeudi à 21 h et en reprise à 22 h 30 sur la Chaîne d'affaires publiques par câble (CPAC). Le vendredi, les spectateurs seront invités à revoir les moments saillants de la semaine. L’émission sera aussi diffusée en direct et sur demande sur le site Web de CPAC à www.cpac.ca et sur l’application mobile « Télé CPAC Partout ».

En attendant la reprise des travaux à la Chambre des communes, L’Essentiel commencera sa saison en diffusant des entrevues réalisées par Esther Bégin avec les chefs des quatre principaux partis politiques au Québec, qui sont en campagne électorale. Ces entrevues sont diffusées à compter de ce soir.

Ces entrevues seront rediffusées le jeudi 13 septembre à compter de 18 h, juste avant la transmission du débat des chefs à 20 h.

 

 

 

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.