Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le recyclage dans Chaudière-Appalaches : une situation enviable

durée 10h12
25 octobre 2018
Maude Ouellet
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Maude Ouellet, Journaliste

Les questions fusaient à la conférence « Ça se recycle-tu? », organisée par la Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRESCA) dans le cadre de la semaine québécoise de la réduction des déchets (du 20 au 28 octobre). Les quelque 60 personnes présentes à l’événement étaient visiblement sensibilisées à l’enjeu du recyclage, malgré cela, les interrogations subsistent.

Les bouteilles de vin sont-elles recyclées ici? Et qu’en est-il du styromousse? Le plastique récolté est-il envoyé en Chine? Audrey Paquet, agente aux communications à la Régie intermunicipale du comté de Beauce-Sud, explique que la multitude d’informations véhiculées peut parfois laisser les citoyens perplexes.

La situation enviable de la Beauce

Laurence Bonin, conférencière, nous apprenait que la situation du recyclage dans la MRC Beauce-Sartigan est enviable. Les matières recyclables placées dans le bac bleu sont envoyés aux centres de tri Récupération Frontenac inc., situé à Thetford Mines, pour ensuite être recyclées en presque totalité. En plus d’avoir investi des millions de dollars pour que leurs équipements soient à la fine pointe de la technologie, Récupération Frontenac inc. est une entreprise adaptée qui engage des personnes ayant des limitations fonctionnelles.

Bien trier une initiative profitable à tous

La sensibilisation auprès des entreprises et des citoyens est au coeur des solutions, rappelle Mme Bonin, cela crée un cercle verteux.

« Plus on trie d’une bonne façon, plus le centre de tri est rentable; on envoie donc moins de déchets aux sites d’enfouissement, ce qui fait en sorte que les coûts sont moins élevés pour les contribuables. »
Laurence Bonin, Agente de projet à la Coop FA

Envoyer une tonne de déchets aux sites d’enfouissement coûte environ 100$ pour les municipalités, alors qu’au final, les coûts de la récupération sont presqu’inexistants.
Lors de la conférence, on apprenait que la fabrication d’un cadre de vélo nécessitait 670 canettes recyclées et que pour un banc de parc, 450 bouteilles de lessives étaient suffisantes.

Quoi faire en cas de doute?

Au Québec, les matières acceptées dans le bac de récupération peuvent varier dépendamment de la région où l’on se trouve, ce qui représente un enjeu pour les centres de tri. Lorsqu’on a un doute sur la possibilité de recycler une matière, plusieurs ressources en ligne existent pour trouver la réponse. Notamment le site de la Régie intermunicipale, ainsi que celui de votre municipalité. Le site recuperedon.ca liste, quant à lui, les différents points de collecte pour les objets qui ne vont ni au recyclage, ni dans le bac à ordures.

En vrac, quelques objets qui ne vont pas au recyclage : les sacs de chips, le liège, les vêtements ainsi que les objets électroniques.
Quelques exemples de matières que vous pouvez recycler : les bouteilles de vin, les tétrapacks, les sacs de plastique qui s’étirent, les confettis (lorsque regroupés dans un sac de plastique transparent).

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Portraits de bénévoles: Daniel Poissant

À l'occasion de la Journée internationale des bénévoles, qui a lieu chaque année le 5 décembre, EnBeauce.com a réalisé une série de portraits de bénévoles de la région. Aujourd'hui, rencontre avec Daniel Poissant. À la retraite depuis plusieurs années, Daniel Poissant donne généreusement de son temps à la société, grâce à son investissement ...

durée Hier 15h00

Christian Dubé lance un appel aux infirmières pour venir en aide

La situation dans le système de santé au Québec «va continuer d’être difficile» au cours des prochaines semaines, a prévenu jeudi le ministre de la Santé, Christian Dubé.  Il lance un appel aux infirmières afin qu’elles viennent prêter main−forte au service Info−Santé. Très populaire, la ligne 8−1−1 a reçu pas moins de 10 000 appels dans la ...

durée Hier 14h00

Inauguration du premier Centre de pédiatrie sociale en Beauce

Le Centre de pédiatrie sociale (CPS) Les Passerelles, établi à Saint-Martin, a été inauguré ce matin dans le but de faire le lien entre les hôpitaux et les familles de Beauce-Sartigan. Les enfants de 0 à 18 ans habitants à Courcelles, Saint-Robert-Bellarmin et Saint-Ludger pourront eux aussi profiter des services du CPS. C'est le 45e parrainé par ...