Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Le recyclage dans Chaudière-Appalaches : une situation enviable

durée 10h12
25 octobre 2018
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
Maude Ouellet
email
Par Maude Ouellet, Journaliste

Les questions fusaient à la conférence « Ça se recycle-tu? », organisée par la Table régionale d’économie sociale de Chaudière-Appalaches (TRESCA) dans le cadre de la semaine québécoise de la réduction des déchets (du 20 au 28 octobre). Les quelque 60 personnes présentes à l’événement étaient visiblement sensibilisées à l’enjeu du recyclage, malgré cela, les interrogations subsistent.

Les bouteilles de vin sont-elles recyclées ici? Et qu’en est-il du styromousse? Le plastique récolté est-il envoyé en Chine? Audrey Paquet, agente aux communications à la Régie intermunicipale du comté de Beauce-Sud, explique que la multitude d’informations véhiculées peut parfois laisser les citoyens perplexes.

La situation enviable de la Beauce

Laurence Bonin, conférencière, nous apprenait que la situation du recyclage dans la MRC Beauce-Sartigan est enviable. Les matières recyclables placées dans le bac bleu sont envoyés aux centres de tri Récupération Frontenac inc., situé à Thetford Mines, pour ensuite être recyclées en presque totalité. En plus d’avoir investi des millions de dollars pour que leurs équipements soient à la fine pointe de la technologie, Récupération Frontenac inc. est une entreprise adaptée qui engage des personnes ayant des limitations fonctionnelles.

Bien trier une initiative profitable à tous

La sensibilisation auprès des entreprises et des citoyens est au coeur des solutions, rappelle Mme Bonin, cela crée un cercle verteux.

« Plus on trie d’une bonne façon, plus le centre de tri est rentable; on envoie donc moins de déchets aux sites d’enfouissement, ce qui fait en sorte que les coûts sont moins élevés pour les contribuables. »
Laurence Bonin, Agente de projet à la Coop FA

Envoyer une tonne de déchets aux sites d’enfouissement coûte environ 100$ pour les municipalités, alors qu’au final, les coûts de la récupération sont presqu’inexistants.
Lors de la conférence, on apprenait que la fabrication d’un cadre de vélo nécessitait 670 canettes recyclées et que pour un banc de parc, 450 bouteilles de lessives étaient suffisantes.

Quoi faire en cas de doute?

Au Québec, les matières acceptées dans le bac de récupération peuvent varier dépendamment de la région où l’on se trouve, ce qui représente un enjeu pour les centres de tri. Lorsqu’on a un doute sur la possibilité de recycler une matière, plusieurs ressources en ligne existent pour trouver la réponse. Notamment le site de la Régie intermunicipale, ainsi que celui de votre municipalité. Le site recuperedon.ca liste, quant à lui, les différents points de collecte pour les objets qui ne vont ni au recyclage, ni dans le bac à ordures.

En vrac, quelques objets qui ne vont pas au recyclage : les sacs de chips, le liège, les vêtements ainsi que les objets électroniques.
Quelques exemples de matières que vous pouvez recycler : les bouteilles de vin, les tétrapacks, les sacs de plastique qui s’étirent, les confettis (lorsque regroupés dans un sac de plastique transparent).

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix reprend ses fonctions

Le diocèse de Québec a annoncé, ce lundi 22 juillet, le retour en poste du cardinal Gérald Cyprien Lacroix en tant qu'archevêque de Québec, après un retrait volontaire de six mois. Par respect pour le processus judiciaire dans lequel il est mis en cause, l’archevêque confie à Mgr Marc Pelchat, évêque auxiliaire à Québec, la gestion de l’action ...

durée Hier 16h15

C'est la Semaine nationale de prévention de la noyade

C'est aujourd'hui que s'ouvre la 31e édition de la Semaine nationale de prévention de la noyade alors que plusieurs milliers de Québécoises et Québécois sont en vacances à travers la province. Cette année, sous le thème « La noyade est évitable », la Société de sauvetage réitère son engagement à lutter contre l’occurrence des noyades au travers ...

20 juillet 2024

La revue de la semaine

Une actualité encore bien chargée de nouvelles cette semaine en Beauce. C'est pourquoi notre équipe de journalistes vous propose de voir ou revoir les articles et entrevues qui ont été publiés ces derniers jours et que vous avez peut-être manqués.  Samedi 13 juillet Les policiers et policières approuvent l’entente de principe à 70% Les 5 800 ...