Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 décembre 2018 - 18:00

Manquerons-nous d'insuline?

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Dans un article mis sous presse la semaine dernière, le Journal de Montréal a rapporté les propos d’une étude parue dans la revue spécialisée The Lancet, affirmant que la population mondiale risquait de subir les revers d’une pénurie d’insuline d’ici 2030. EnBeauce.com a décidé de demander l’avis d’experts sur le sujet.

Selon The Lancet, cette pénurie pourrait être causée par l'augmentation des cas de diabète de type 2 lié à de mauvaises habitudes alimentaires ainsi qu’un mode de vie sédentaire. Le nombre de diabétiques passerait de 406 millions à 511 millions en 2030 affirment les auteurs, en se penchant eux-mêmes sur 14 études établissant un portrait de 221 pays. On pointe d’ailleurs du doigt le nombre limité de fabricants d’insuline ; il y en aurait trois au total. 

Aucune pénurie signalée par Santé Canada

Suite à la parution de cette nouvelle EnBeauce.com a contacté Santé Canada pour savoir si l’imminence de cette pénurie pourrait s’avérer exacte. 

« Selon pénuriedemédicamentscanada.ca, il n’y a pas de pénuries d’insuline qui ont été signalées au Canada à l’heure actuelle. Bien que l’étude mentionnée dans l’article prévoit une pénurie d’insuline en raison d’une demande grandissante d’ici 2030,  Santé Canada n’a pas été mis au courant de pénuries d’insuline prévues » Sean Burgess, agent de relation chez Santé Canada

M. Burgess affirme que plusieurs questions entrent en ligne de compte lorsqu’une pénurie se produit : a-t-elle une portée nationale? D’autres produits sont-ils disponibles? Le produit est-il jugé médicalement nécessaire. S’attaquer aux pénuries nécessite l’intervention des provinces et des territoires, des fabricants, des distributeurs, des praticiens et du gouvernement fédéral. 

L’avis des pharmaciens de chez nous

Notre quotidien web a aussi contacté quelques pharmaciens de la Beauce. Plusieurs d’entre eux n’étaient pas informés d’un risque de pénurie d’insuline. Valérie Breton, pharmacienne à Saint-Georges, se dit sceptique face à une telle information. « On a de la difficulté à prévoir si certains médicaments seront en rupture de stock dans les prochains six mois, je vois mal comment on pourrait prédire une pénurie d’insuline en 2030. » Mme Breton croit que les fabricants adapteront leur production advenant une recrudescence de diabète de type 2. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.