Publicité
14 décembre 2018 - 14:55

La Fondation Vincent Bourque remet une bourse de 165 000$

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Toutes les réactions 2

La Fondation Vincent Bourque a fait l’annonce hier de la remise d’une importante bourse de recherche qui sera octroyée à la Dre Sahara Khademullah, une chercheuse de l’Université Laval, pour faire avancer la recherche sur sclérose latérale amyotrophique (SLA). Cette annonce survient trois semaines après que Vincent Bourque soit décédé des suites de sa maladie.

À lire également : 
Une nouvelle fondation pour enrayer la sclérose latérale amyotrophique

La Fondation Vincent Bourque remet cette bourse conjointement avec Société canadienne de la SLA et la Fondation Brain Canada. Celle que la fondation qualifie de « rock star » de la science recevra 55 000$ par année pendant trois ans, pour un total de 165 000$. La Dre Khademullah est boursière de recherche postdoctorale du laboratoire du Dr Yves De Koninck de l’Université Laval. Ses recherches porteront plus précisément sur la restauration de l’inhibition des motoneurones ; on cherchera à savoir si elle peut empêcher ou faire cesser la progression de la SLA.

On avait prévu de dévoiler les lauréats de cette bourse il y a quelques semaines, mais en raison des circonstances exceptionnelles liées au décès de M. Bourque, on a décidé d’attendre. La Fondation Vincent Bourque compte bien poursuivre sa mission. « Les futurs progrès en matière de recherche ne sont limités que par le montant du financement disponible. C'est pourquoi nous sommes fiers de contribuer à renforcer la capacité de découvrir de nouveaux traitements grâce à la recherche sur la SLA en aidant des chercheurs en début de carrière. », a-t-il affirmé peu de temps avant son décès.

À propos de la sclérose latérale amyotrophique

3000 Canadiens vivent avec la SLA aussi connue sous le nom de maladie de Lou Gehrig et 1000 en meurent chaque année. Cette maladie paralyse graduellement les muscles du corps à cause d’une dégénérescence des motoneurones. Une personne atteinte perd peu à peu sa capacité à marcher, à parler, à avaler et éventuellement, à respirer. 80% des personnes qui souffrent de la SLA décèdent dans les 2 à 5 années suivant le diagnostic.

« Recevoir un diagnostic de SLA a un énorme impact sur tous les domaines de la vie : physique, émotionnel et financier. Cependant, les progrès de la recherche au cours des dernières années ont permis aux personnes vivant avec la SLA d'espérer la découverte possible de traitements susceptibles de changer leur vie. »
Vincent Bourque

Vincent Bourque était originaire de St-Alfred et ancien gestionnaire de portefeuille pour le groupe Bourque-Rainville RBC.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactionsCommentaire(s)
  • Bravo à M. Bourque pour ce don envers la recherche !

    Tout un exemple à suivre !

    Michel J. Grenier - 2018-12-14 16:35
  • Je ne sais pas si ça peut aider les malades de la sla mais je vais essayer.J'ai mon épouse atteinte de la sla depuis plus de quatre ans.Bien qu'elle soit devenue handicapée à 90℅ elle mange et elle respire normalement. Je pense qu'elle s'est stabilisée grâce à une alimentation bio et méditerranéenne. Je vous écris d'Algérie. Ce que j'appelle une alimentation bio se résume en un régime de fruits et légumes ,de viande blanche, de poissons de pain d'orge,de miel et d'huile d'olives.

    Ogal belaid - 2018-12-15 13:39