Publicité
16 mars 2019 - 18:00 | Mis à jour : 17 mars 2019 - 11:47

Les entreprises beauceronnes sont invitées à faire une différence dans la vie de Samuel

Soutien à Samuel Bruneau : la campagne de financement se poursuit

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

En décembre dernier, la Fondation Adapte-Toit a lancé une nouvelle campagne de financement en soutien à Samuel Bruneau, afin que celui-ci puisse obtenir une salle de bain adaptée, un besoin qui est vital pour lui. La campagne est toujours en cours.

Jusqu’ici la Fondation a réussi à amasser près de 2000 $ en dons de particuliers pour Samuel, mais cela est loin d’être suffisant, puisque l’objectif est d’atteindre le montant total de 22 000 $.

Un don de 500 $ de Samuel Poulin

Même si la campagne tarde quelque peu à prendre son envol, Julien Racicot, directeur et fondateur de la Fondation Adapte-Toit, constate tout de même un bel élan de solidarité et de générosité envers Samuel.

« On a l’école de Samuel, qui a fait une levée de fonds de son côté. Y devraient nous dévoiler le montant qui a été amassé sous peu. Y ont fait preuve de belles initiatives et de créativité pour amasser des fonds afin de venir en aide à Samuel », a indiqué notamment M. Racicot.

Celui-ci a tenu aussi à mentionner que beaucoup de gens avaient été généreux à son égard, durant les derniers mois avant la campagne.

Le député Samuel Poulin, quant à lui, a aussi fait preuve de générosité en apportant sa contribution. Celui-ci a ainsi fait un don de 500 $ pour cette cause. Julien Racicot a été agréablement surpris par cette autre belle démonstration de solidarité.

« C’est une initiative de sa part. On n’a même pas solliciter son intervention, sa contribution. Pour nous, ça a vraiment été une belle surprise. On a eu l’annonce de son adjointe juste un peu avant les fêtes. Pour nous, ça faisait un beau cadeau de Noël, ça terminait bien l’année », a-t-il déclaré.

Le directeur et fondateur a ajouté que d’avoir l’appui du député de Beauce-Sud représentait beaucoup et il a précisé qu’il sentait qu’ainsi, leurs démarches étaient entendues.

Faire une différence pour Samuel

En plus des particuliers, Julien Racicot invite également les entreprises beauceronnes à démontrer leur solidarité envers la cause et à faire une différence. La Fondation a ainsi mis en place un plan d’action ayant ce but.

Grâce au Conseil économique de Beauce (CEB), le fondateur d’Adapte-Toit a tout d’abord fait paraître un article qu’il a rédigé dans le journal de l’organisme, relatant son parcours, notamment à l’École d’entrepreneurship de Beauce (EEB).

Il souligne que l’une des valeurs qu’il a apprises, lors de son passage à cette école, est l’importance pour une entreprise d’avoir un impact social, de pouvoir redonner à la communauté.

C’est pourquoi lui-même s’est senti interpellé et s’est impliqué lorsqu’il a appris ce que vivait Samuel. C’est pourquoi il a aussi rédigé un article à cet effet dans le journal du CEB.

La Fondation a aussi développé un programme de commandites, spécifique à cette campagne, qui permettra de solliciter 80 entreprises de la Beauce.

«  Y a un plan de commandites qui a été élaboré afin de solliciter l’implication d’entreprises de la Beauce pour leur demander de commanditer une portion des travaux qui vont être faits chez Samuel. De notre côté, ça nous fait plaisir de voir comment on peut leur donner un certain retour, en leur offrant de la visibilité pour mettre de l’avant leur entreprise. Ça nous permet d’amasser des sous pour venir en aide à Samuel », a expliqué Julien Racicot.

Alors que par le passé, les démarches effectuées s’adressaient plus à la population en général, les démarches actuelles de cette campagne s’orientent plus particulièrement vers les entrepreneurs.

« On est persuadés que certains entrepreneurs de la Beauce ont peut-être pas entendu son histoire, voudraient peut-être contribuer à faire une différence dans la vie de Samuel », a-t-il ajouté.

Dons en ligne

Que ce soit les particuliers ou les entreprises beauceronnes, toutes les personnes touchées par cette histoire et qui veulent aider Samuel dans l’obtention d’une salle de bain adaptée peuvent le faire par le biais du site Internet de la Fondation Adapte-Toit. Pour faire un don en ligne, il suffit de sélectionner le formulaire à son nom.

À la suite de leurs dons, un reçu aux fins d’impôt est tout de suite acheminé par courriel aux donateurs.

La Fondation Adapte-Toit est un organisme de bienfaisance reconnu qui soutient entre autres les personnes lésées médullaires (personnes souffrant de lésions de la moelle épinière) dans l’aménagement accessible et adapté de leurs logements ainsi que dans l’accès aux soins et services d’aide à domicile.

L’organisme vise à leur offrir une qualité de vie au quotidien, ainsi qu’à leur famille et entourage.

Pour en savoir plus

Pour obtenir plus d’informations, vous pouvez consulter la page Facebook de l’organisme. Vous pouvez retrouver la vidéo de levée de fonds pour Samuel Bruneau sur YouTube. Vous pouvez aussi visiter la campagne Web grâce à ce lien.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse communiques@enbeauce.com afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.