Publicité
3 juin 2019 - 18:00 | Mis à jour : 4 juin 2019 - 07:35

Projet « Vivre ma ville »

Un nouveau projet pour l'Association des personnes handicapées de la Chaudière

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

Les membres de l’Association des personnes handicapées de la Chaudière auront la possibilité de pouvoir pratiquer des activités de loisir et de découvrir différents lieux qui leur seront plus accessibles sur le territoire de Saint-Georges, grâce au projet Vivre ma ville.

Le projet a pu voir le jour dans le cadre du programme Impact Loisir 2018-2019, et c'est l’Association des personnes handicapées de la Chaudière qui a proposé celui-ci à Ville de Saint-Georges.

Ce nouveau projet donne aux membres de l’association non seulement la chance de vivre différentes expériences de plein air, mais aussi celle de s’approprier ces endroits pour répéter l’expérience de nouveau. Les participants et l’organisme souhaitent donner le goût à d’autres personnes ayant une limitation fonctionnelle de profiter de ces lieux et de tout ce que la ville peut offrir.

« Ça se fait plus en région urbaine, mais ici, au niveau rural, c’est un projet novateur de ce côté-là », a indiqué Mme Chantal Larivière, directrice générale de l’Association des personnes handicapées de la Chaudière.

Différents endroits de la ville à découvrir

Neuf membres de l’association ont ainsi visité dix parcs de Saint-Georges. Pour chacun de ceux-ci, ils ont fait part de la particularité des lieux, comme l’accessibilité, ce qu’on peut y voir ou y faire, de l’expérience vécue et de leur appréciation. Ces endroits que les participants ont pu découvrir sont :

Jardin communautaire (Parc des coteaux)           Promenade Redmond
Parc des Sept-Chutes                                          Centre sportif Lacroix-Dutil
Parc Pomerleau                                                    Parc Bélair (Arboretum)
Parc Veilleux                                                         Parc de l’érablière
L’île Pozer                                                             Parc Caron

Les participants ont donc découvert des espaces intéressants qui permettent de pratiquer des activités de loisir à caractère ludique, sportif, culturel et social. Ils ont pu expérimenter des activités comme la marche, le baseball, le basketball, la pétanque, de même que le shuffleboard.

Ces endroits offrent également des espaces où ils peuvent pique-niquer, socialiser ou tout simplement se détendre dans un cadre propice au calme et à la détente.

« C’est vraiment de profiter de la nature dans tous les parcs de la ville et de voir tout ce qu’on a à Saint-Georges, parce qu’il y a des parcs qu’on ne connaît pas », a mentionné Stéphanie Poulin, éducatrice spécialisée à l’Association des personnes handicapées de la Chaudière.

Un projet inclusif

L’association est également très fière que le projet s’inscrive dans le cadre de la Semaine québécoise des personnes handicapées, du 1er au 7 juin. Cette année, cette 23e édition se fera sous le thème Ensemble, bâtissons une société plus inclusive.

La Ville de Saint-Georges aborde dans le même sens, se voulant plus ouverte, plus inclusive pour tous ses membres.

« [Nos parcs] sont à vous, a souligné le maire de Saint-Georges, M. Claude Morin. C’est important qu’on prouve que notre ville est accessible pour tout le monde sans exception. »

L’association tient d’ailleurs à remercier Ville de Saint-Georges pour son entière collaboration concernant l’appui et l’ouverture du personnel de la direction face à ce projet.

Les informations quant à celui-ci sont disponibles sur le site Web de Ville de Saint-Georges.

  

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.