Publicité
8 novembre 2019 - 08:50 | Mis à jour : 08:52

Par le Dr Éric Tardif dans le cadre du Grand Défi Pierre Lavoie

Un montant de 8352 $ remis à l'école Aquarelle de Saint-Georges

Johanne Mathieu

Par Johanne Mathieu, Journaliste

En juin dernier, le Dr Éric Tardif a participé au Grand Défi Pierre Lavoie afin d’amasser des fonds pour l’école Aquarelle de Saint-Georges. Dans le cadre d’une conférence de presse qui avait lieu hier, celui-ci a remis le chèque officiel de sa contribution aux élèves.

Le Dr Tardif a ainsi remis un montant de 8352 $, dans le but de soutenir des projets qui prôneront les saines habitudes de vie et qui feront bouger les jeunes de l’établissement. La nouvelle a d'ailleurs été accueillie sous les applaudissements des élèves et des gens présents.

Pour l'instant, les projets ne sont pas encore définis, mais ceux-ci seront évalués dans les prochaines semaines ou les prochains mois par un comité dont la responsable est Marie-Pier Tanguay, une enseignante libérée en aide à la direction.

« Il faut envoyer le projet à l'organisme du Grand Défi pour que eux débloquent la totalité du montant », a indiqué la directrice de l'école Aquarelle, Nathalie Doyon.

Mme Doyon a évoqué ainsi la possibilité de réaliser certains projets, comme des corridors animés ou encore un circuit de motricité qui pourrait être mis en place dans la cour.

« On a une section qui s'appelle "la passerelle", qui est par-dessus une salle. Sur le dessus, c'est juste un carré d'asphalte. On aimerait ça peut-être mettre des bacs de culture pour, avec les enfants, cultiver des légumes, faire des pousses. Au niveau des saines habitudes de vie, il peut y avoir quelque chose. Ce qu'on veut, c'est semer des graines chez ces enfants-là pour qu'ils voient c'est quoi l'impact de bouger et de bien s'alimenter », a-t-elle ajouté.

Effort, encouragement et entraide

Quant au Dr Éric Tardif, celui-ci a parlé notamment de sa participation à l’événement, rappelant que ce parcours de 1000 km pouvait parfois être ardu, comme à Charlevoix entre autres. Le docteur a effectué cette partie du trajet de nuit, alors que la température était de seulement six degrés.

« Ça, c’est pas beaucoup plus chaud qu’aujourd’hui. Même si on sait qu’on va faire quelque chose de difficile, il faut se préparer. Il faut travailler fort et s’entraîner pour réussir à le faire, mais aussi, il faut se mettre en gang », a-t-il relaté.

Le Dr Tardif a mentionné qu’il était ainsi plus facile de réaliser quelque chose, de s’encourager mutuellement quand on est en équipe.

« On travaille en équipe pour s’aider. Quand on est passés dans des villes, il y avait des gens, des enfants comme vous, qui étaient là pour encourager et ça, c’est le fun. Quand on est fatigués, ça nous donne de l’énergie », a-t-il poursuivi.

À l'instar du Grand Défi Pierre Lavoie, le geste du Dr Éric Tardif envers les élèves et l'école Aquarelle pourrait très bien se résumer ainsi : effort, encouragement et entraide.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.