Publicité
11 novembre 2019 - 04:00

Association des propriétaires de boisés de la Beauce

Tempête automnale : les propriétaires de boisés invités à la prudence

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Les forts vents et la pluie qui ont frappé la région la semaine dernière ont causé d’importants dommages dans la forêt. L’association des propriétaires de boisés de la Beauce invite ses membres à la prudence quand viendra le temps de ramasser les dégâts. 

« Travailler à la scie à chaîne dans un tel enchevêtrement est extrêmement dangereux. Il faut connaître les techniques sécuritaires de tronçonnage et redoubler de prudence », insiste le président de l’Association, Éric Cliche. 

« Sauf quand ils encombrent la voie publique, il n’y a aucune urgence à récupérer ce bois. Présentement, c’est difficile de trouver des contracteurs à court terme, encore plus pour les petits volumes. Le bois déraciné se conservera jusqu’au printemps prochain, les propriétaires ont donc le temps de planifier la récupération d’ici au printemps. » 

Aide financière 

Les propriétaires qui possèdent un plan d’aménagement forestier et qui ont des surfaces avec plus de 25 % des arbres renversés ou brisés ont droit à une subvention pour récupérer le bois. L’Association invite ces propriétaires à contacter leur conseiller forestier pour obtenir toute l’information. 

Quant à elle, la Fédération des producteurs forestiers du Québec fera des représentations auprès du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour le sensibiliser à cette situation particulière. Elle souhaite obtenir des aides additionnelles pour la récupération et le reboisement des forêts affectées. 

Des règlements parfois contraignants 

L’Association croit que les propriétaires de Bellechasse-Etchemins devront redoubler de prudence, car les règlements plus contraignants de ce secteur peuvent exiger un permis de coupe pour la récupération de bois versés dans les zones de travaux d’éclaircies récents, les bandes de chemin, les plantations, les bandes de voisins, etc.  

L’Association, les groupements forestiers et autres partenaires de la forêt privée étaient soulagés d’apprendre que les maires de la MRC des Etchemins se sont réunis d’urgence la semaine dernière pour accélérer la révision du règlement d’abattage. Cette refonte pourrait entre autres faciliter la récolte des bandes de protection près des chemins. 

« On ne trouve pas normal de devoir demander un permis à la MRC pour récolter les arbres versés dans une plantation ou une bande de chemin », explique Éric Cliche.

Les partenaires de la forêt privée souhaitent depuis longtemps modifier le règlement d’abattage pour le rendre plus simple et éviter des situations d’urgence comme celles du week-end dernier. 

« Nous offrons à nouveau notre collaboration aux maires en souhaitant que cette fois soit la bonne! La MRC doit faire davantage confiance aux professionnels forestiers de la région », affirme M. Ghislain Bernard, président du groupement forestier de Dorchester, un des partenaires impliqués dans cette démarche avec l’Association. 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.