Publicité
24 novembre 2019 - 15:00

L'hyperconnectivité est un phénomène de plus en plus courant

Passez-vous trop de temps devant vos écrans ?

Maude Ouellet

Par Maude Ouellet, Journaliste

Connaissez-vous l'hyperconnectivité ? Il s’agit d’un usage important, voire excessif des technologies, en particulier des écrans. La campagne Pause invite les jeunes (et les moins jeunes) à mettre de côté leur téléphone, télévision ou ordinateur le temps de quelques heures. 

Les écrans font partie intégrante de nos quotidiens, que ce soit à l’école, au travail et à la maison. Vous n’êtes pas convaincus ? Un adulte passerait en moyenne 40,5 heures par semaine devant un écran. La situation n’est guère plus reluisante pour les jeunes. Au Québec, 18 % des adolescents sont à risque de développer une utilisation problématique d’internet. 

Il n’est pas surprenant que nous soyons aussi «connectés». Bon nombre de nos applications sont conçues pour susciter le FOMO, en anglais, fear of missing out qui se traduit comme l’anxiété de ratage. Ce terme désigne une crainte de manquer une nouvelle ou un événement. Les réseaux sociaux particulièrement misent cette peur qui peut parfois empêcher de profiter pleinement des moments hors ligne. 

À quel moment cela devient-il un problème ?

Cependant, il ne faudrait pas confondre l’hyperconnectivité avec la cyberdépendance. On peut parler de cyberdépendance lorsque quatre symptômes sont réunis : un usage excessif qui persiste et qui est récurrent, un besoin d'augmenter son utilisation, un état de manque lorsqu’il y a diminution de l’utilisation et des conséquences graves dans la vie de l’individu. 

Ce qui ne veut pas dire que l’hyperconnectivité ne peut pas apporter son lot de problèmes. La sécheresse oculaire, les troubles de la posture et l’insomnie sont quelques conséquences qui peuvent découler de l’utilisation prolongée des écrans. 

Bien que certaines personnes soient plus sujettes à souffrir de cyberdépendance, des situations aggravantes comme une rupture amoureuse peuvent accentuer l’usage des technologies.

Quelques défis pour réduire votre utilisation

La campagne Pause propose plusieurs défis pouvant aider à réduire votre temps passé devant un écran, ou du moins à prendre conscience de votre utilisation. 

  • Le throwback thursday ou comment passer un jeudi sans écran, comme dans le bon vieux temps. 
  • Regarder seulement son téléphone après avoir déjeuné. 
  • Consulter ses courriels ou textos seulement une fois par heure. 
  • Recharger son téléphone ailleurs que sur la table de nuit, ce qui impliquera peut-être d’acheter un réveil-matin.
  • Ne pas consulter votre téléphone lorsque vous sortez avec des amis. Celui qui le regarde en premier paie la facture ! 

Si vous sentez que votre utilisation ou celle d’un proche devient problématique, sachez que des ressources d’aide sont disponibles. En voici quelques-unes.

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.