Publicité
29 janvier 2020 - 16:30

Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches et le CISSS de Chaudière-Appalaches

Prévenir le suicide chez les agriculteurs de la région

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Dans le cadre de la 30e Semaine nationale de prévention du suicide qui se déroulera du 2 au 8 février 2020, l’organisme Au cœur des familles agricoles (ACFA), la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches et le CISSS de Chaudière-Appalaches ont collaboré à la production d’une courte capsule vidéo de sensibilisation.

La vidéo Demandez de l’aide résume les témoignages de deux producteurs agricoles de la région qui ont connu de la détresse psychologique et qui ont osé aller chercher de l’aide. On peut la visionner en cliquant ici.

Pour le président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches, M. James Allen, la santé psychologique des producteurs agricoles est prise au sérieux depuis déjà un bon moment :

« Il faut continuer à insister sur l’importance d’oser parler. Les producteurs agricoles sont généralement des gens qui expriment peu leurs émotions et c’est cette mentalité qu’il faut briser si on veut mieux lutter contre ce fléau. Le suicide et la santé psychologique, il faut en parler, que ce soit à des proches ou à des ressources spécialisées. »

Il existe la ligne 1 866 APPELLE (277-3553), qui demeure le numéro à joindre pour toute personne vivant de la détresse psychologique ou des pensées suicidaires, ainsi que ses proches. Des ressources compétentes sont à la disposition du public, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Le travailleur de rang est une autre ressource disponible depuis quelques années. En Chaudière-Appalaches, Mme Nancy Langevin est cette ressource qui, en plus de provenir du milieu agricole, est formée pour intervenir auprès des producteurs agricoles en détresse. Les producteurs ou leurs proches peuvent la rejoindre à [email protected] ou au 450 768-6995.

« Tous peuvent jouer un rôle en santé psychologique. Il ne faut jamais hésiter à encourager un proche souffrant à demander de l’aide. Parler de cette souffrance et du suicide, c’est un premier pas important qui peut sauver des vies », de conclure M. James Allen.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.