Publicité
3 février 2020 - 16:45 | Mis à jour : 16:47

Annonce de la ministre Marguerite Blais et Samuel Poulin

Ouverture d'une maison Gilles-Carle en Beauce

Gabrielle Denoncourt

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

Toutes les réactions 5

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, le député de Beauce-Sud, Samuel Poulin, et l'artiste, Chloé Sainte-Marie ont annoncé dans la municipalité de Saint-René l’ouverture en avril prochain d’une maison Gilles-Carle qui aura comme mission de soutenir les proches aidants de la région.

« Il y aura ici à la fois du répit temporaire pour une durée qui peut varier de deux jours à deux semaines, mais ici il y a une grande flexibilité si les gens ont besoin de répit plus longtemps, on va pouvoir l’offrir. Le répit c’est pour les personnes aidées, mais on n’exclut pas les proches aidants qui peuvent par exemple vouloir partager une chambre avec la personne aidée ou tout simplement aller dans l’un des chalets. Il y a deux chalets où les familles seront invitées à pouvoir prendre du répit pendant que le proche aidé sera hébergé ici  », indique Marguerite Blais. 

Générosité d’un couple beauceron

On retrouve dans la région 72 000 proches aidants, en plus de ceux non répertoriés et ceux qui le deviendront dans les années futures. Il était important d’avoir un milieu de répit pour ces derniers. C’est un couple originaire de Saint-Martin et de Saint-Georges, Solange Talbot et Yvan Roy, qui a prêté gratuitement le site pour une durée de 10 ans où se tiendra le lieu de répit. Il comprend un vaste chalet en bois rond de sept chambres ainsi que deux chalets plus petits de deux chambres chacun, en forêt, sur le bord d’un lac privé. Selon leur fils, Charles-André Roy, ses parents désiraient trouver un moyen de redonner à la communauté et le domaine n’est pas leur demeure principale. 

« Il y a des gens qui réussissent dans la vie,mais qui redonne à la société. Vous faites partie de ces personnes », dit la ministre Blais aux enfants des propriétaires. 

Prise en charge

Cette maison sera opérée par la Société Alzheimer Chaudière-Appalaches, un organisme à but non lucratif (OBNL), en collaboration avec l’établissement de santé et de services sociaux de la région. Dans le futur, il y aura des associations avec d’autres organismes du réseau local de service, par exemple avec des coopératives de services à domicile ou des organismes de popote roulante.

Un montant de 140 000 $ non récurrent pour l’année financière 2019-2020 a été versé au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches pour financer les frais de démarrage pour 11 lits.

« C’est un investissement tout de même important. On parle de 50 000 $ par lit pendant 10 ans, plus l’ensemble des sommes financières qui sont données à la fondation, plus les sommes de démarrage. On est autour de 6 M$ que le gouvernement investit pour les dix prochaines années pour opérer la maison Gilles-Carle », explique Samuel Poulin. 

Mission de la maison Gilles-Carle

Ce milieu de répit aura pour mission de fournir des soins répondant aux besoins physiques et psychosociaux des aidés, de même qu’une programmation d’activités adaptée et diversifiée. Les demandeurs pourront profiter de ces services tous les jours de la semaine. Cet endroit est dédié à tous les types de clientèle qui ressentent le besoin d’une pause. En plus de services de répit-hébergement, on retrouvera une halte répit de jour où l’aidé sera pris en charge durant la journée. Les proches aidants pourront quant à eux bénéficier de formation, de conférences, d’ateliers et de soutien psychosocial.

L’équipe sera formée de 14 personnes, incluant notamment un gestionnaire, des auxiliaires aux services de santé et aux services sociaux, des infirmières auxiliaires, des éducateurs spécialisés et un technicien en travail social.

« La maison Gilles-Carle de Saint-René apparaît comme une signature spéciale, à travers la beauté du paysage environnant. À travers aussi, de l’archipel de toutes les maisons Gilles-Carle. C’est une signature spéciale », exprime avec poésie la fondatrice de la fondation Gilles-Carle, Chloé Sainte-Marie.

Un engagement du gouvernement

Le gouvernement du Québec s’est engagé à intensifier et à diversifier les services de répit dans la province, notamment en soutenant l’ouverture de huit maisons Gilles-Carle sur une période de quatre ans. D’ailleurs en janvier 2019, il avait offert une subvention de 200 000 $ à la Fondation Maison Gilles-Carle.

Notons qu'en Chaudière-Appalaches la moyenne du vieillissement de la population tourne à 18,6 % comparativement au reste du Québec qui est de 17,1%. De plus, en Beauce seulement on estime que la moyenne d'âge augmentera d'ici 2025 à 25 %. Cela voudra dire que le nombre de proches aidants risque également d'augmenter.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Wow! Quel beau geste de Mr Roy et Madame Talbot! Vous avez un grand coeur! Merci

    willie Busque - 2020-02-03 18:28
  • C'est un endroit parfait et une place serene pour un tel projet. Un gros merci aux proprietaires qui partagent leur acquis pour un grand besoin communautaire.

    jean - 2020-02-03 23:28
  • Comment ont fait pour y aller. Je souffre entre autre de fibromyalgie et mon proche aidant aurait vraiment besoin d'avoir un break. Étant donné qu'il n'y a pas d'aide de la part des médecins en Beauce.

    Jane Doe - 2020-02-04 13:41
  • Vraiment une superbe idée! Ils faut aider nos aidés aussi dont étant dur autant que nos malades.

    patate - 2020-02-05 15:04
  • Projet extraordinaire qui semble tellement respectueux... BEAU GESTE HUMAIN!
    Je suis très touchée.
    T Paquet

    Thérèse Paquet - 2020-02-06 23:12