Publicité
19 mars 2020 - 04:00

PANDÉMIE COVID-19

COVID-19 : les organismes communautaires s'adaptent

Par Salle des nouvelles

La Table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches (Trocca) a fait le point sur la situation des organismes communautaires en ces temps plutôt incertains.

Selon un portrait sommaire, dressé par la Trocca, plus de 90 % des organismes communautaires en santé et services sociaux et famille de la région ont dû fermer leurs locaux ou suspendre certaines de leurs activités, suite aux recommandations des gouvernements et de la Santé publique. Par contre, la majorité de ces groupes maintiennent des liens constants avec leurs membres en offrant des rencontres individuelles lorsque possible, du soutien téléphonique ou par courriel.

Depuis lundi, plusieurs ont modifié leurs services. Afin de ne pas laisser de côté les personnes qui fréquentent leurs organisations, tous les moyens sont bons pour respecter la consigne de la distanciation sociale. Livraison de plats à la porte du domicile, distribution des denrées alimentaires à l’extérieur pour les organismes de dépannage alimentaire, téléphones d’amitié plutôt que des visites physiques, etc. Plusieurs font aussi preuve d’imagination en mettant en place des moyens virtuels tels Facebook, Facetime, Messenger, etc. ainsi que des moyens technologiques de visioconférences pour rejoindre la population.

La Trocca tient à rappeler à la population qui voudrait donner un coup de main de ne pas céder à l’urgence. Seuls les organismes, comme ceux offrant de la distribution alimentaire ou le transport aux rendez-vous médicaux essentiels, appellent actuellement à de l’aide supplémentaire.

« Il faut faire preuve de gros bon sens. On nous demande de cesser les rassemblements, de rester chez soi, et ce à titre préventif. Les organismes communautaires mettent des mesures en place pour respecter ces consignes », mentionne Murielle Létourneau, directrice intérimaire de la Trocca.

Par ailleurs, cette situation génère certaines inquiétudes. «L’appel à rester chez soi va, à la longue, exacerber certaines problématiques. Une augmentation de la violence conjugale, de crises familiales, de maltraitance envers les aînés par exemple, si la situation perdure. » s’inquiète Mme Létourneau.

Elle ajoute que pour le moment, les groupes sont à pied d’œuvre pour tenter d’éviter le plus possible une crise sociale. La Trocca appelle donc la population à faire preuve de solidarité et de bienveillance avec leur voisinage afin de participer à l’effort collectif pour tenter de limiter ces situations.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.