Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

PANDÉMIE COVID-19

COVID-19 : choisissez les bons produits désinfectants pour les mains

durée 14h00
19 mars 2020
Gabrielle Denoncourt
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Gabrielle Denoncourt, Journaliste

L’Ordre des chimistes du Québec (OCQ) et l’Association des microbiologistes du Québec (AMQ) veulent rappeler à la population que certains produits ne sont pas conçus pour désinfecter les mains.

Par exemple, tels que le dissolvant pour vernis à ongles, ou de peroxyde d’hydrogène, vendu notamment en pharmacie. Dans le contexte actuel de pénurie de gel hydroalcoolique (de type Purell) en raison de la propagation de la COVID-19, l’OCQ et l’AMQ recommandent fortement au public de ne pas utiliser de tels produits en remplacement de gel hydroalcoolique, car cela constitue un risque pour la santé. Bien que les inquiétudes du public vis-à-vis le virus soient compréhensibles, il faut éviter de prendre des risques et suivre les recommandations des autorités gouvernementales.

« Nous comprenons que les dernières nouvelles peuvent être anxiogènes pour le public. Cependant, les citoyens doivent arrêter d’utiliser des produits à base d’acétone ou de peroxyde d’hydrogène pour parer au manque de gel hydroalcoolique. Il est important de cesser cette pratique qui n’assure en rien leur protection contre le virus de la COVID-19 et qui met leur santé à risque. Afin de se protéger, les gens doivent plutôt suivre les directives des différents gouvernements, lire les indications sur les produits qu’ils utilisent et éviter les sorties inutiles », explique M. Michel Alsayegh, président de l’OCQ.

Pour sa part, l’AMQ propose certaines mesures afin d’assurer un niveau d’hygiène maximal tout en évitant de mettre la santé des citoyens à risque.

« Le sentiment d’urgence ne devrait pas entraîner une prise de risques inutiles pouvant causer plus de torts que de biens. Il est important de recourir aux bons produits et d’adopter une approche sanitaire recommandée et valable. Le lavage des mains avec du savon demeure une mesure efficace et qui a fait ses preuves. Les gels antibactériens et l’usage des gants peuvent dépanner, mais ne remplaceront jamais un lavage efficace à l’eau savonneuse », a pour sa part déclaré M. Christian L. Jacob, président de l’AMQ.

Dans le cadre de la pandémie de la Covid-19, l’AMQ a publié une série de mesures préventives utiles sur son site internet, sur le lavage des mains et la propagation : https://www.microbiologistes.ca/fr/Publications1

commentairesCommentaires

2

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • S
    simon
    temps Il y a 2 ans
    c bien beaux tout ca ...il n'ya pas de alchool ni de gel
    mais on ne trouve plus le savon non plus
    ca va bien la!!!!!!!!
    et dire que gouvernement disait l’approvisionnement fait très bien...maintenant je comprend pourquoi le monde paniquait pour acheter tout en dizaine
  • NG
    Normand Gélinas
    temps Il y a 2 ans
    C'est urgent,de proposer au gouvernement de distribuer"gratuitement" ou à un coût de fabrication, pour que tout le monde " pauvres" puisse en bénéficier et surtout en prendre l'habitude de toujours se desinfecter les mains après cette pandémie. Ils faut changer nos habitudes de vie c'est vitale. À chaque famille, citoyens du Québec un distributeur à l'entrée de chaque maison et d'appartements. Ainsi qu'une quantité désinfectant pour débuter ce nouveau défi. Merci.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


UPA Chaudière-Appalaches: don de 11 000 $ à Moisson Beauce

La Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches et ses affiliés ont remis plus de 11 000 $ en produits locaux à la banque alimentaire Moisson Beauce. Ces dons garniront davantage les paniers distribués aux plus démunis durant la période des Fêtes. Comme lors des années précédentes, les Producteurs de bovins de la Chaudière-Appalaches-Sud ont ...

Les cadets de l’Escadron 881 de Saint-Joseph-de-Beauce s'impliquent

Les Cadets de l’Escadron 881 de Saint-Joseph-de-Beauce se sont joints à la Saint-Vincent-de-Paul et au Service de sécurité incendie de la ville, pour participer à la traditionnelle collecte de rue, lors de la guignolée du 3 décembre. Les Cadets étaient enthousiastes de constater l’élan de générosité et l’accueil chaleureux des citoyens de leur ...

La dépendance aux réseaux sociaux serait plus grande chez les jeunes défavorisés

Les adolescents issus de milieux défavorisés sont plus susceptibles de présenter des comportements associés à une dépendance envers des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram, révèle une étude internationale à laquelle a participé un chercheur montréalais. Les adolescents pouvaient par exemple évoquer un sentiment de malaise en l’absence des ...