Publicité

30 mars 2020 - 13:00 | Mis à jour : 15:28

PANDÉMIE COVID-19

Deux étages du CHSLD de Lac-Etchemin serviront d'hébergement temporaire pour les personnes non-atteintes

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le CISSS de Chaudière-Appalaches est en train de finaliser les dernières démarches pour ouvrir un site d'hébergement temporaire sur deux étages inoccupés du CHSLD de Lac-Etchemin afin d'accueillir les aînés et une clientèle de personnes en déficience intellectuelle et physique, pour parer un débordement de propagation du coronavirus en Beauce.

Ces personnes déplacées, le cas échéant, ne seront pas des individus atteints de la COVID-19, insiste la cheffe des communications et des relations publiques du CISSS régional, Geneviève Dion, au cours d'un entretien téléphonique hier avec EnBeauce.com.

« L'idée derrière tout ça est de se donner une marge de manoeuvre dans le contexte pour que  les aînés et les personnes vulnérables, qui ne sont pas atteints [de la COVID-19] ne le soient pas dans leur milieu d'hébergement actuel », a indiqué la parole-parole.

Un total de 45 lits seront disponibles à Lac-Etchemin et l'administration régionale vise une ouverture au cours de la semaine. Du personnel supplémentaire aux effectifs actuels sera ajouté pour assurer les services de soins à cette clientèle déplacée. Ces employés proviennent de certains services qui ont été délestés (cliniques de prélèvements, cliniques externes, etc.) et des employés retraités qui ont répondu à l'appel de retour au travail pour combler les besoins durant cette crise. Des plans similaires sont envisagés ailleurs sur l'ensemble du territoire de Chaudière-Appalaches.

« On travaille à prévoir l'imprévisible pour prévenir la propagation » de faire remarquer Mme Dion.

Gestion de la crise
Par ailleurs, Mme Dion déplore les propos de certains professionnels de la santé quant au prétendu « laxisme » dans la gestion de la crise au sein du centre hospitalier de Saint-Georges, notamment dans la distribution du matériel de protection individuelle.

« Je trouve cela bien dommage car tous nos gestionnaires, au même titre que notre personnel clinique, notre personnel de soutien et administratif, tout ce monde travaille super fort pour bien servir la population et se préparer aux cas de COVID. Pour ce qui est des masques, nous suivons les directives de la santé publique et on le sait, il y a des difficultés d'approvisionnement, pas seulement chez nous mais partout à travers le monde. Nous avons des masques mais nous voulons les utiliser à bon escient. En tant normal, ils étaient disponibles facilement. Maintenant, c'est vrai que nous en avons mis sous clé parce que nous voulons éviter les abus. Ce sont les gestionnaires qui les distribuent aux employés au besoin sans problème. On est pas à zéro stock mais on est pas dans l'abondance comme avant », de conclure Geneviève Dion.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.