Publicité

25 juillet 2020 - 17:00 | Mis à jour : 27 juillet 2020 - 08:12

Le monde des caravaniers

Van Life: un après-midi dans le garage de Vintage Vans (1 de 2)

François Provost

Par François Provost, Journaliste

Qu’est-ce que la Van Life? Alors que certains ne connaissent pas l’expression, pour d’autres, c’est un mode de vie. En pleines vacances de la construction, EnBeauce.com est allé à la rencontre des gars de Vintage Vans à Saint-Victor pour comprendre le phénomène.

Je ne connaissais pas l’adresse du garage Vintage Vans de Saint-Victor. Gabriel Fecteau Gilbert, un des propriétaires, m’avait dit: « il va y avoir plein de vans dans le parking, tu ne peux pas te tromper ».

Et effectivement, je ne pouvais pas me tromper. Il est assez rare de voir autant de vieilles vans réunies en dehors d’un camping.

Et surtout, il est assez rare de voir des vans comme celles-ci.

Car ces vans, elles sont dédiées à la Van Life

La Van Life est le terme relatif à un mode de vie où les gens vont vivre dans leurs véhicules à temps plein ou à temps partiel et partent en voyage sur la route, m’explique Gabriel. Ceux qui vivent ce mode de vie se font parfois appelés « Les nomades ».

C’est ce passage chez les nomades qui a mené à la création de Vintage Vans.

Au printemps 2018, Gabriel Fecteau Gilbert, Francis Fecteau et un de leurs amis sont partis pour un roadtrip. Ils ont traversé le Mexique, les États-Unis et l’Ouest canadien à bord d’un Dodge Transvan 1981 qu’ils avaient tout remis sur pied.

À leur retour, Gabriel, de Saint-Georges, et Francis, de Saint-Victor, s’installent dans le garage du père de Francis et fondent Vintage Vans. Ensemble, ils remettent de vieux campeurs au goût du jour et permettent de propager la culture nomade. 

En rentrant dans le garage de Saint-Victor, je peux voir un campeur en train de se faire faire une beauté.

Celle-ci a tout ce qu’il faut pour subvenir aux besoins d’un fulltimer. Gabriel m’explique que c’est un terme pour qualifier les gens qui vivent à longueur d’année dans leur véhicule.

En effet, cette fourgonnette blanche est équipée de panneaux solaires et bientôt, Gabriel me confirme que lui et Francis finiront d’installer le plancher chauffant, une première au Québec.

Alors qu’au début de leurs activités, Gabriel et Francis faisaient, à la fois de la location et de l’aménagement de campeurs, en 2019, ils ont décidé de vendre leur flotte pour se concentrer uniquement sur l’aménagement. 

Ce n’était pas la demande pour la location de véhicules qui manquait, précise Gabriel, mais celui-ci qui, simultanément d’être à l’université, devait avec son collègue Francis gérer des campeurs qui parcouraient des milles et des milles sur le continent. Les deux jeunes entrepreneurs ont commencé à être essoufflés.

Même en s’occupant uniquement de l’aménagement de campeurs les deux hommes ne manquent pas de boulot.

Si le contexte de pandémie leur nuit, tout comme à beaucoup d’entrepreneurs, pour obtenir des pièces et d’autres matériaux dont ils ont besoin, Vintage Vans demeure chanceux.

« On avait déjà deux gros projets entamés avant la pandémie, donc ça ne nous a pas affectés directement. Mais quand tout est fermé, c’était difficile de trouver des matériaux. Il fallait trouver d’autres alternatives comme commander en ligne, ou simplement attendre quand c’était impossible de trouver quelque chose. »

Mais si la pandémie de COVID-19 n’affecte pas énormément les affaires de Vintage Vans, elle affecte énormément le monde de la Van Life.

À lire également:

Van Life: Les nomades en temps de pandémie (2 de 2)

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.