Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Lancement de la 30e Semaine de prévention

Près de la moitié des incendies de résidences liée à une distraction ou une erreur humaine

durée 18h00
3 octobre 2020
Jean-Francois Desbiens
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, vient d’annoncer le lancement de la 30e Semaine de la prévention des incendies (SPI), qui se déroulera du 4 au 10 octobre.

La double médaillée olympique Dominique Maltais, elle-même pompière de formation et préventionniste au Service de sécurité incendie de Baie-Saint-Paul, se joint également à la campagne à titre de porte-parole.

Pour une seconde année, la campagne de sensibilisation repose sur le thème « Le premier responsable, c'est toi! », afin de renforcer le message autour de la responsabilité et de la capacité de chacun à réduire les risques d'incendie par des gestes responsables.

Au Québec, près de la moitié des incendies de résidences (48 %) est liée à une distraction ou à une erreur humaine.

Cette année, les multiples sources de distraction à éviter en cuisine seront au cœur de la SPI.

« Nous avons tous un rôle préventif à jouer face aux risques d'incendie, notamment en étant vigilants et responsables dans nos comportements, mentionne Mme Guilbault dans un communiqué. Avec près de la moitié des incendies causés par une distraction ou une erreur humaine, nous sommes les premiers à pouvoir nous prémunir contre un feu dans notre résidence. Nous devons demeurer à l'affût en tout temps! Je remercie l'ensemble de nos intervenants en sécurité incendie partout au Québec pour leur bravoure face à de dangereuses situations. »

« Dans notre quotidien, dans la cuisine ou près du BBQ, ou dans une foule de gestes de la vie courante, une simple distraction peut provoquer un grave incendie, des blessures, des brûlures ou même des pertes de vie, ajoute Mme Maltais. En cas d'incendie, vous avez moins de 3 minutes pour sortir, c'est donc dire que les avertisseurs de fumée en bon état de marche sont indispensables, et qu'un plan d'évacuation peut aussi vous sauver la vie et celles de vos proches. Avec le feu, il n'y a aucun risque à prendre. »

Faits saillants :

• Les occupants d'une résidence ont moins de 3 minutes pour évacuer les lieux lors d'un incendie. Cela comprend le temps que l'avertisseur de fumée détecte la fumée et sonne. Il est donc primordial d'avoir un plan d'évacuation connu de tous les occupants, surtout si l'incendie survient la nuit.

• Un incendie résidentiel sur 4 débute dans la cuisine.

• Entre 2016 et 2018, il s'est produit plus de 18 300 incendies par année en moyenne, soit 50 par jour. Les pompiers ont ainsi sauvé plus de 200 personnes par année.

• Durant la même période, 106 personnes ont péri dans un incendie, parfois dans leur résidence.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Mise en service d'un nouveau camion de pompiers à Vallée-Jonction

Un nouveau camion a fait son entrée à la caserne du Service de sécurité incendie (SSI) de Vallée-Jonction le 24 août dernier et a été mis en service le 25 septembre. Il s’agit d’une Autopompe 2022 Freightliner M2 112 construit par Rosenbauer en Dakota du Sud, aux États-Unis.  Elle vient remplacer l’Autopompe 1994 GMC Top Kick, construite par Maxi ...

Vaccin contre la grippe saisonnière: c'est le temps de prendre rendez-vous

Dès aujourd’hui, la population de Chaudière-Appalaches peut prendre un rendez-vous afin de recevoir le vaccin contre la grippe.  Les personnes ayant droit de recevoir le vaccin gratuitement sont les personnes à risque élevé de complications en raison de leur âge ou de leur état de santé : • Les personnes ayant un problème de santé chronique, ...

Plus de 200 paramédics toujours sans contrat de travail

Plus de 200 techniciens ambulanciers paramédics, attachés à la région de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie, sont toujours sans contrat de travail, deux ans et demi après l'expiration de leur convention collective. C’est le constat désarmant que dresse le président du Syndicat TASBI qui les représente, Christian Duperron, en présentant l’état de ...