Publicité

25 novembre 2020 - 11:15 | Mis à jour : 12:14

Sainte-Marie-de-Beauce

Un geste de mémoire pour la vie d'une maison

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Au moment où vous lirez cet article, la maison qui apparaît sur les photos est déjà tombée sous le pic des démolisseurs.

Située au 283, rue Saint-Louis, à Sainte-Marie-de-Beauce, elle était habitée jusqu'à tout récemment par Béatrice Vachon 93 ans, qui a vécu à cet endroit pendant 67 ans.

Cette habitation est la dernière victime des inondations majeures du printemps 2019 qui a amené le gouvernement québécois à inviter les résidents des zones inondables à abandonner leurs maisons en vertu d'un programme de compensation financière de la Sécurité publique. À Sainte-Marie seulement, plus de 350 résidences sont disparues. 

Mais avant que la démolition programmée aujourd'hui ne s'effectue, le fils de Mme Vachon, Louis Gagnon, a décidé de créer une oeuvre éphémère sur cette maison où lui et ses deux sœurs, Line et Josée, ont été élevés.

Ainsi, il a imprimé, sur des bandes de papier blanc de la largeur des planches à clin qui recouvrent les murs extérieurs, tous les noms de tous ceux qui ont vécu sur l’avenue Saint-Louis ainsi que les amis et de la parenté qui ont visité le 283.

Louis Gagnon a collé ces bandes pour tapisser la façade de la maison familiale, comme s’il écrivait sur une page blanche. Ainsi habillée de tous ses souvenirs, sortie de l’anonymat et dressée devant l’oubli, elle a pu ainsi témoigner, pendant un moment, de son passé, de son vécu, de sa fierté — jusqu’à sa démolition ce matin. Pour lui rendre un dernier hommage.

Béatrice Vachon n'a pas assisté à la destruction de son foyer familial. Elle est maintenant logée ailleurs et elle repart un nouveau chapitre de sa vie. À 93 ans. Dans la sérénité, dit son fils.

 

 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.