Publicité

20 février 2021 - 16:15 | Mis à jour : 16:18

Université de Sherbrooke

Agriculteurs recherchés pour une étude sur la santé mentale positive

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Une étude, pilotée par l’École de travail social de l’Université de Sherbrooke, cherche à développer les connaissances sur les liens entre la masculinité et la santé mentale positive (bien-être) chez les hommes travaillant dans le secteur agricole.

C'est le professeur Philippe Roy, de l’Université de Sherbrooke, qui est responsable du projet de recherche qui veut faire ressortir les points positifs plutôt que les problèmes vécus par les agriculteurs.

La participation consiste à prendre des photos de ce qui contribue positivement à la santé mentale, afin d’en discuter lors de deux rencontres de groupe de 4 à 8 agri­­culteurs. La durée des rencon­tres de groupe est de 90 à 120 min­utes et elles se dérou­le­ront en vidéo­­­conférence.

La par­­ti­­­cipation est volon­taire et confiden­tielle et une compensation financière de 60 $ sera remise à titre de contribution au projet de recherche.

Pour plus de détails ou pour s’inscrire, les intéressés peuvent envoyer un courriel à [email protected] ou composer le 819 821-8000, poste 63840. On peut également se rendre sur le site Internet de l'Universaité de Sherbrooke sous l'onglet de la Faculté des lettres et sciences humaines pour en savoir davantage.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.