Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Santé mentale

Travailleuse de rang : nouveau partenariat régional pour aider les agriculteurs

durée 06h00
25 février 2021
Léa Arnaud
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Léa Arnaud, Journaliste de l’Initiative de journalisme local

La Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches a annoncé la mise sur pied d’un partenariat avec plusieurs organisations de la région, qui permettront la pérennité du service de travailleuse de rang.

Rappelons qu’à l’instar du travailleur de rue, le travailleur de rang a pour rôle de développer une relation de confiance avec les agriculteurs aux prises avec de la détresse psychologique, dans le but de la combattre. S’inscrivant dans une approche préventive proactive, le concept de travailleur de rang est issu de l’organisme Au Cœur des familles agricoles (ACFA) et de sa fondatrice, Maria Labrecque Duchesneau.

Le service de travailleuse de rang a été implanté en Chaudière-Appalaches en 2016. Au départ, il s’agissait d’un projet pilote, mais la pertinence d’un tel service a été confirmée. On sait par exemple que le monde agricole et que la région sont tous deux tristement réputés pour présenter un taux de suicide généralement plus élevé qu’ailleurs.

« Diverses initiatives en santé psychologique, en collaboration notamment avec le CISSS, ont été mises de l’avant ces dernières années. La travailleuse de rang constitue donc une ressource supplémentaire qui vient bien compléter l’offre en prévention dans notre région », d’expliquer James Allen, président de la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches.

Comité de financement
Ce dernier poursuivait : « Au stade de projet pilote, le service de travailleuse de rang était totalement gratuit. Maintenant que le service s’est implanté en permanence dans la région, il est naturel que le milieu se mobilise pour en défrayer une partie des coûts. C’est ainsi que nous avons formé un comité de financement pour recueillir des dons auprès d’organisations ayant notre cause à cœur. »

À ce jour, les engagements de dons sur cinq ans sont de 12 000 $, alors que les besoins sont de l’ordre de 15 000 $ à 20 000 $. Ainsi, la campagne de financement se poursuit et les organisations intéressées à y souscrire peuvent le faire en contactant la Fédération de l’UPA de la Chaudière-Appalaches.

Nouvelle travailleuse de rang
Récemment, la Fédération a procédé à l’embauche d'Alexandra Lapointe à titre de nouvelle travailleuse de rang pour la région. Elle est diplômée en travail social et disponible.

Il ne faut pas hésiter à la contacter si vous ressentez de la détresse ou encore si vous constatez qu’un de vos proches semble en moins bon contrôle de sa vie. 

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Passerelle de la rivière Famine: un projet d'envergure pour Saint-Georges

La construction de la nouvelle passerelle de la rivière Famine à Saint-Georges avait été confiée à l'entreprise Structure SBL de Saint-Benoît-Labre en ce début d'année. Désormais, la structure est prête et l'installation pourrait s'effectuer dès le 4 mars prochain.  Glenn Giguère, directeur construction et chargé de projets senior chez Structure ...

durée Hier 17h00

Urgence de l'hôpital de Saint-Georges: taux d'occupation à 138%

Selon les données recueillies sur le site du gouvernement du Québec, le taux d’occupation des civières à l'urgence de l'Hôpital de Saint-Georges se situait à 138%, à 14 h aujourd'hui. Comparativement, il était à 170% pour l'Hôpital de Thetford, 165% à l'Hôtel-Dieu de Lévis et 130 pour cent au Centre hospitalier de Montmagny.  À Saint-Georges, ...

21 février 2024

Journée «Portes ouvertes» au manège militaire de Beauceville  

Dans le cadre des Rendez-Vous d’Hiver Beauce Auto Ford Lincoln, le manège militaire de Beauceville du Régiment de la Chaudière tiendra une Journée Portes ouvertes  ce dimanche le 25 février, de 13 h à 15 h. L'événement est conjointement organisé avec le Corps de cadet 619. C’est une rare opportunité pour les citoyens d’en apprendre plus ...