Publicité

29 avril 2021 - 17:30 | Mis à jour : 30 avril 2021 - 09:34

Caucus virtuels d’entrepreneurs

Une mobilisation beauceronne pour contrer la COVID-19

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 5

Voir la galerie de photos

Des démarches pour mobiliser la population beauceronne, qui est la plus durement touchée par la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, seront mises de l'avant à compter de demain, notamment au niveau des entreprises manufacturières.

Au cours d'une conférence de presse virtuelle organisée en fin de matinée par la Chambre de commerce de Saint-Georges, la directrice de la Santé publique du CISSS de  Chaudière-Appalaches, Dre Liliana Romero, la directrice générale de l'entreprise ABRITEK, Bianca Dupuis, et Dre Marie-Anne Gagnon, médecin à l’urgence de l’Hôpital de Saint-Georges, ont tour à tour témoigné de la situation en Beauce

D'entrée de jeu, Dre Romero a indiqué qu'au cours du dernier mois, la moyenne de nouveaux cas par jour était de 70 par 100 000 de population avec 60% des personnes affectées ayant moins de 49 ans.

Aussi, 60% des gens hospitalisés et la moitié des décès survenus dans Chaudière-Appalaches au cours des dernières semaines proviennent de la Beauce. « C'est une maladie qui fait des ravages silencieux », a-t-elle fait remarquer.

Elle a notamment expliqué que la structure industrielle et manufacturière de la région ne permettait pas à une large majorité de travailleurs d'effectuer leur job en télétravail. À l'heure actuelle, plus de 100 entreprises de la Beauce connaissent des éclosions de COVID-19 ou sont sous haute surveillance de la part des autorités.

« Pour casser cette vague et rebondir, vous devez faire ce que vous savez très bien réaliser, ce qui vous caractérise: travailler  avec les forces de la communauté. Les Beaucerons savent se relever et le meilleur exemple est celui des inondations printanières. Il faut agir de la même  façon avec la COVID-19. Ne pas compter seulement sur le vaccin, continuer à  suivre les mesures » a-t-elle essentiellement dit.

Pour sa part, Dre Marie-Anne Gagnon, médecin à l’urgence de  Saint-Georges, a partagé son quotidien qui a considérablement changé  depuis l’arrivée de la zone chaude au centre hospitalier. Elle mentionne  aussi l’efficacité combinée du vaccin et des mesures barrières. « Ce qui la touche le plus est la détresse et la peur vécue par les personnes atteintes de la COVID-19 », a-t-elle mentionné. Elle constate aussi que les personnes atteintes sont de plus en plus jeunes, sans compter que les femmes enceintes sont de plus en plus affectées aussi.

Annie Gilbert, directrice générale de la Chambre de  commerce de Saint-Georges a dévoilé la tenue des caucus entrepreneuriaux qui se veulent des moments de dialogue entre les entrepreneurs de la Beauce  et des médecins de la Santé publique du CISSS de Chaudière-Appalaches afin d’établir un lieu d’échange sur les défis qu’ils vivent en lien avec la COVID-19 pour trouver ensemble des solutions efficaces. Ces rencontres auront lieu les 30 avril à 12 h, le 3 mai à 18 h 30 et le 5 mai à 7 h 30 pour le secteur de Beauce-Sartigan. D'autres rencontres du genre sont aussi prévues ailleurs en Beauce sous la gouverne des regroupements de gens d'affaires.

Écoutez l'entrevue vidéo accordée à EnBeauce.com par la directrice régionale de la Santé publique, Dre Liliana Romero.

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

5 réactionsCommentaire(s)
  • Comme il y a moins de télétravail en Beauce-sud, il est important pour les entreprises manufacturières de trouver des solutions adaptées à leurs besoins. Bravo pour cette initiative de la Chambre de commerce de St-Georges, du CISSS de C-A et de Samuel Poulin.

    J-F Morin - 2021-04-29 18:26
  • Très bon reportage merci! est-ce que l'on pourrais avoir plus informations sur les rencontres. Merci a vous deux .

    But - 2021-04-29 19:48
  • Vraiment bien en espérant que les beaucerons participeront en grand nombre pour casser cette vague qu'ont puisse revenir à une vie normale...

    Julie - 2021-04-30 09:12
  • Bonjour
    ou vont avoir lieu ces rencontres s'y ont veut y participer merci!

    But - 2021-04-30 16:40
  • Je me retiens depuis longtemps de donner mon avis personnel sur ce qui ce passe en Beauce et plus particulièrement à St-Georges où j'y ai établi ma résidence. Depuis des semaines, je dirais même depuis des mois, je suis confiné selon les directives de la santé publique et ce de façon très fière de faire mon devoir de citoyenne en ces moments très particuliers que nous vivons tous et toutes. Je suis très déçue de voir ce qui ce déroule dans cette municipalité. On dit des Beaucerons qu'ils sont forts, travaillant et je suis tout à fait en accord avec cela mais le respect où est-il? De voir des voisins dans un quartier résidentiel comme le mien ne pas respecter le couvre-feu, aller prendre des marches après 20 h, de voir des jeunes dans la rue même au delà de 1h am, voir des employés de l'hôpital de St-Georges recevoir à la maison et être reçu chez des membres soit amicales ou de la famille. Des commerces qui ont abandonnés leurs responsabilités dans le maintient de l'hygiène. Oui c'est difficile, très difficile. Aucune surveillance policière dans mon quartier. Je suis extrêmement déçue de voir tout ça. S'il vous plait habitants et commerçants de St-Georges respecter vous, respecter nous afin de montrer l'exemple. Responsables de cette municipalité soyez nos agents du respect plus que des agents de développement résidentiel et commercial. Nous sommes en crise. Nous sommes en pandémie. S'il vous plait protéger nous. Vous avez été élus pour cela (aussi).

    hélène l'heureux - 2021-04-30 18:29