Publicité

28 septembre 2021 - 17:00

Locaux au 1480, boulevard Dionne

Le CALACS Chaudière-Appalaches maintenant installé à Saint-Georges

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

C'est ce matin que le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) Chaudière-Appalaches a officiellement inauguré ses nouveaux locaux à Saint-Georges.

Ce déménagement de Beauceville vers le local 101 du 1480, boulevard Dionne s’inscrit dans une année exceptionnelle sous le signe de l’adaptation et de la nouveauté, a indiqué Pascal Doucet, président du conseil d’administration de l'organisme, lors de l'événement aujourd'hui.

« L’année 2021 a amené son lot de changements. Mis à part la pandémie qui  a continué de modifier la réalité quotidienne de chacun, nous avons accueilli une nouvelle  directrice générale, Marie-Pier Brousseau. L’équipe s’est aussi agrandie avec l’arrivée  de Kelly Lessard, criminologue, et de Julie Houde, responsable de la garde  psychosociale et des communications. Nous avons également reçu une excellente nouvelle sur le plan financier, soit un rehaussement récurrent en mission globale octroyé par le CISSS Chaudière-Appalaches. Cette somme a d’abord permis à l’organisme d’élargir sa  vision quant à la prestation des services donnés. Elle a également contribué à la construction de nos nouveaux locaux, qui se veulent modernes, attractifs et adaptés aux  besoins des employés et de la clientèle », a déclaré M. Doucet. 

Installé à Beauceville pendant plusieurs années dans une maison patrimoniale, le CALACS Chaudière-Appalaches revient dans la ville qui l’a vue naître en 1991 et où se trouve aujourd’hui la majeure partie de sa clientèle. « En effet, 41% de celle-ci provient de la MRC Beauce-Sartigan », a expliqué la directrice générale, Marie-Pier Brousseau.

Il fait dire aussi qu'il aurait fallu investir plusieurs milliers de dollars et respecter des normes architecturales de rénovation pour adapter cette maison historique aux nouveaux besoins du CALACS, notamment pour répondre à l'augmentation du nombre d'employés.

De plus, l'édifice se trouve sur le boulevard Renault, en pleine zone inondable. Cela a eu une incidence négative sur le prix de vente du bâtiment, propriété de l'organisme, qui a mis plus de quatre ans avant de pouvoir s'en départir. C'est un particulier qui a finalement acquis la maison en février dernier. 

Le CALACS conserve ses points de services situés à Thetford et à Sainte-Marie en plus de l’ajout d’un nouveau local à Lévis qui simplifie l’accès des services pour les enfants dans toute la région.  

Maximiser l’efficacité et favoriser le bien-être
La configuration du nouvel emplacement à Saint-Georges a permis la construction d’un espace supplémentaire pour accueillir la nouvelle intervenante, Kelly Lessard. Celle-ci vient  mettre l’épaule à la roue pour répondre aux nombreuses demandes de suivis individuels, de  sensibilisations dans différents milieux et pour la concrétisation de projets novateurs.

 Les nouveaux locaux du CALACS Chaudière-Appalaches ont aussi permis d’améliorer et  d’adapter la salle de jeu où sont effectués les suivis individuels des enfants.

« Par ailleurs, nous avons  aussi réalisé une salle de conférence dotée de technologies actuelles pour simplifier la  transmission de formations virtuelles et pour maximiser l’efficacité de la collaboration auprès de nos différents partenaires », a expliqué Mme Brousseau. Les caisses Desjardins ont contribué à hauteur de 12 000$ pour la réalisation de cette salle. 

Vous avez un scoop
Vous connaissez des personnes de la Beauce qui sont inspirantes et qui ont des histoires intéressantes à raconter ou encore des parcours de vie hors du commun ? Contactez-nous par courriel à l’adresse [email protected] afin d’en discuter avec l’un de nos journalistes. Au plaisir de vous lire !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





EnBeauce.com se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, EnBeauce.com collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.