Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Entrevue vidéo avec Caroline Brown de la DPJ Chaudière-Appalaches

Réforme de la Loi sur la protection de la jeunesse: l'enfant doit être la considération première

durée 17h00
14 février 2022
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Voir la galerie de photos

L’intérêt de l’enfant ne doit pas être une considération parmi tant d’autres, mais la considération première dans l’application de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) au Québec.

C'est le sens d'une lettre ouverte que viennent de rendre publique les directrices et les directeurs de la protection de la jeunesse du Québec, dont celle de la région de Chaudière-Appalaches, Caroline Brown.

Le gouvernement a présenté le projet de Loi 15, qui a pour but de modifier la LPJ, à la suite du dépôt, en mai dernier, du rapport de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse, sous la présidence de Régine Laurent.

« En tant qu’experts dans l’application de cette loi, nous saluons favorablement le présent projet de loi et les avancées juridiques. Mais nous croyons que des  précisions s’avèrent nécessaires », a laissé savoir Mme Brown lors d'une entrevue vidéo accordée à EnBeauce.com

Outre le caractère particulier en regard du principe qui veut que le bien-être et la sécurité des enfants sont une priorité au sein de notre société, les dirigeants des DPJ croient que le processus judiciaire doit être facilitant, fluide et rapide pour l’enfant et sa famille, en raison de l’impact immense, en termes de stress, que génèrent les délais judiciaires. Des leviers concrets pour y parvenir méritent d’être précisés dans le projet de loi, a indiqué la directrice pour Chaudière-Appalaches.

En termes de confidentialité et communication de renseignements, le débat autour de cette question doit impérativement se recentrer sur l’intérêt de l’enfant. La LPJ doit être claire à  cet effet. Elle doit permettre la concertation entre les adultes qui gravitent autour de l’enfant  afin que toutes les actions convergent pour le protéger. « Protéger un enfant c’est l’affaire de tous. »

Les représentants des DPJ auront l'occasion de se faire entendre devant la commission parlementaire qui étudie le projet de réforme de la LPJ alors qu'ils présenteront les grands points de leur mémoire demain matin.

Écoutez l'intégrale de l'entrevue vidéo avec la directrice de la Direction de la protection de la jeunesse de Chaudière-Appalaches, Caroline Brown.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Mise en service d'un nouveau camion de pompiers à Vallée-Jonction

Un nouveau camion a fait son entrée à la caserne du Service de sécurité incendie (SSI) de Vallée-Jonction le 24 août dernier et a été mis en service le 25 septembre. Il s’agit d’une Autopompe 2022 Freightliner M2 112 construit par Rosenbauer en Dakota du Sud, aux États-Unis.  Elle vient remplacer l’Autopompe 1994 GMC Top Kick, construite par Maxi ...

Vaccin contre la grippe saisonnière: c'est le temps de prendre rendez-vous

Dès aujourd’hui, la population de Chaudière-Appalaches peut prendre un rendez-vous afin de recevoir le vaccin contre la grippe.  Les personnes ayant droit de recevoir le vaccin gratuitement sont les personnes à risque élevé de complications en raison de leur âge ou de leur état de santé : • Les personnes ayant un problème de santé chronique, ...

Plus de 200 paramédics toujours sans contrat de travail

Plus de 200 techniciens ambulanciers paramédics, attachés à la région de Chaudière-Appalaches et de l’Estrie, sont toujours sans contrat de travail, deux ans et demi après l'expiration de leur convention collective. C’est le constat désarmant que dresse le président du Syndicat TASBI qui les représente, Christian Duperron, en présentant l’état de ...