X
Rechercher
Publicité

Société canadienne du cancer

Relais pour la vie: joignez-vous à l'Équipe Julia

durée 18h00
20 mars 2022
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Une équipe du nom de Team Julia a été formée afin d'amasser des fonds pour l'activité du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer qui aura lieu en juin prochain.

Julia, c'est Julia Lapointe, une jeune femme de 18 ans, résidente de Saint-Victor, qui a été diagnostiquée en novembre dernier d'un cancer des ganglions lymphatiques, plus communément appelée Maladie de Hodgkin.

C'est au moment d'entamer sa deuxième année d'études en technique de soins infirmiers au Cégep Beauce-Appalaches qu'elle a commencé à éprouver des problèmes de santé, a expliqué sa mère, Nathalie Fecteau, lors d'un entretien téléphonique avec EnBeauce.com.

Une masse est apparue au niveau du cou qui a nécessité une extraction par intervention chirurgicale, laquelle a révélé la maladie. « Ça a été un choc pour mon mari (Marco Lapointe) et moi. Tout s'est déroulé tellement vite avec un examen après l'autre », de signaler Mme Fecteau.

Mais avant d'entreprendre une série de traitements en chimiothérapie pour contrer sa maladie, Julia Lapointe a dû se prêter à une autre procédure tout aussi pénible: le prélèvement d'ovules.

En effet, les agents chimiothérapeutiques peuvent nuire au bon fonctionnement des ovaires et interrompre la libération d’ovules, autrement dit causer une infertilité qui peut-être passagère ou permanente. « Nous n'avons pas pris de chance, compte tenu de l'âge de Julia, pour s'assurer qu'elle puisse avoir des enfants un jour », a fait savoir la maman. Un processus d'un mois très difficile sur le plan physique.

C'est le 14 décembre que la jeune femme s'est vue administrer, à l'Hôtel-Dieu de Lévis, le premier de 10 traitements de chimiothérapie. Un à toutes les deux semaines. « Après cinq séances, l'équipe médicale nous a annoncé que la maladie avait stoppé, que les résultats étaient très bons », a dit Nathalie Fecteau. Il reste encore quatre séances à passer.

Bien qu'elle ait dû laisser tomber quelques cours, Julia Lapointe a quand même poursuivi ses études au Cégep Beauce-Appalaches. Et en présentiel par dessus le marché! « Je la trouve tellement forte! » de conclure la fière maman.

Les personnes intéressées à faire un don pour Team Julia ou à joindre l'équipe de marche du Relais pour la vie, peuvent se rendre sur le site Web en cliquant ici.

Une boîte de collecte est également disponible au commerce Armand Lapointe Équipement de Saint-Victor.

Rappelons qu'en Beauce, la marche du Relais pour la vie de la Société canadienne du cancer se tiendra dans le stationnement du CIMIC de Saint-Georges le 11 juin prochain de 19 h à 7 h.

À lire également:
Le Relais pour la vie de Saint-Georges fait son retour

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


COVID-19 : un décès dans Beauce-Sartigan

Selon le bilan de la Santé publique régionale publié aujourd'hui, deux personnes sont décédés en raison de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches. Une des personnes décédées résidait dans la MRC de Beauce-Sartigan et une dans la MRC des Appalaches.  Voici quel était le portrait ce matin dans les quatre centres hospitaliers de la région ...

Le club de l’âge d’or de Notre-Dame-des-Pins cesse ses activités dans la générosité

La pandémie de COVID-19 a fait des dommages collatéraux dans la localité de Notre-Dame-des-Pins alors que le club d'âge d'or local, Joie et Sérénité, cesse ses activités le 31 mai. En effet, les deux années de confinement et de restriction n'ont pas permis de tenir d'activités et comme il n'y a pas de relève en vue, les administrateurs du groupe ...

Les journalistes souffrent de niveaux «alarmants» de stress, suggère un sondage

Les travailleurs canadiens de l’information souffrent de niveaux «alarmants» de stress et de traumatismes liés au métier, selon un nouveau rapport, et les chercheurs réclament un soutien accru pour aider les journalistes à faire face à la couverture de la COVID−19 et d’autres crises dans l’actualité. Les résultats, basés sur 1251 réponses ...